La nébuleuse de la Tarentule

La nébuleuse de la Tarentule
Image Crédit & Copyright: Ignacio Diaz Bobillo

La nébuleuse de la Tarentule, également appelée 30 Doradus, mesure plus de mille années-lumière de diamètre et constitue une région géante de formation d'étoiles au sein de notre galaxie satellite voisine du Grand Nuage de Magellan, à environ 180.000 années-lumière. C'est la région de formation d'étoiles la plus vaste et la plus violente connue dans tout le groupe local de galaxies. L'arachnide cosmique s'étend à travers cette vue spectaculaire composée de données à bande étroite centrées sur l'émission d'atomes d'hydrogène et d'oxygène ionisés. Dans la Tarentule (NGC 2070), les radiations intenses, les vents stellaires et les chocs de supernova du jeune groupe central d'étoiles massives, catalogué R136, dynamisent la lueur nébulaire et façonnent les filaments de l'araignée. Autour de la Tarentule se trouvent d'autres régions de formation d'étoiles avec de jeunes amas d'étoiles, des filaments et des nuages en forme de bulles soufflées. En fait, le cadre comprend le site de la supernova la plus proche des temps modernes, SN 1987A, à droite du centre. Ce riche champ de vision s'étend dans notre ciel sur environ 1 degré, soit deux pleines lunes, dans la constellation australe de la Dorade. Mais si la nébuleuse de la Tarentule était plus proche, disons à 1.500 années-lumière de distance, à l'instar de la nurserie stellaire de la nébuleuse d'Orion, elle occuperait la moitié de notre ciel.

L'image d'astronomie du jour (Astronomy Picture Of the Day - APOD)
Traduction réalisée par Didier Jamet
> lire le texte original sur le site de la NASA
Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)
Représentant technique de la Nasa : Jay Norris
Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

Cette remarquable image composite d’Emmanuel Mallart nous permet d’embrasser simultanément du regard les 3 types de nébuleuses gazeuses :  en émission en bas à droite (M42), par réflexion juste au dessus, et enfin par absorption en haut à gauche, la fameuse nébuleuse de la tête de cheval se détachant sur fond rouge.
à lire aussi...
Nébuleuse
Constellation de la Dorade
à lire aussi...
Constellation de la Dorade
Description et images de la constellation de la Dorade
Planche extraite de la thèse de Léon Foucault, "Mesure de la vitesse de la lumière", 1862
à lire aussi...
Année lumière
L'année-lumière est une unité qui représente la distance parcourue par la lumière dans le vide pendant une année terrestre, soit 9.460 milliards de km
M1, la nébuleuse du Crabe vue par le télescope spatial Hubble -
à lire aussi...
Supernova
A la fin de leur vie, les étoiles massives s'effondrent, ce qui conduit à une gigantesque explosion, créant une étoile nouvelle et éphémère dans notre ciel

D'autres images d'astronomie...

L'amas d'étoiles R136
30 juillet 2001
L'amas d'étoiles R136
Le complexe de N44
La grande nébuleuse d'Orion
4 novembre 2015
La grande nébuleuse d'Orion
Au coeur de la célèbre nébuleuse d'Orion, on a pu identifier non seulement des régions de formation d'étoiles mais aussi de jeunes systèmes planétaires
Sous le Grand Nuage de Magellan exactement

Ailleurs sur le web

Hawaiian Astronomical Society -- Dorado
HAS Deepsky Atlas -- Dorado
 www.hawastsoc.org
SN1987A in the Large Magellanic Cloud
SN1987A in the Large Magellanic Cloud
 www.eso.org
nébuleuse | années-lumière | régions de formation d'étoiles | supernova | constellation de la Dorade | Grand Nuage de Magellan | nurseries stellaires

Le calendrier de l'astronomie

Au centre de la nébuleuse Trifide Demi-soleil avec protubérance En coller une à Bennu : le film 50 événements gravitationnels illustrés Au Nord de la Ceinture d'Orion La Station spatiale internationale devant la Lune L'amas de galaxies d'Hercule Phobos par Mars Express En verte compagnie, aurore polaire sur la Norvège Le coeur de la nébuleuse de l'âme sans étoile Les couleurs de la Lune La comète Atlas et la ceinture d'Orion La nébuleuse de la Tarentule Vénus, Mercure et la lune décroissante NGC 5866, une galaxie vue par la tranche Lumière et gloire sur la Crête Brillant STEVE devant la Voie lactée Un double amas stellaire dans Persée Traînée de la mission Crew-1 Carte de Mars à l'opposition Mars sur la Montagne enneigée du Dragon de Jade Le nuage moléculaire Barnard 68 Jupiter par Juno La nébuleuse de l'Hélice par le CFHT Andromède sur la Patagonie La nébuleuse de la Grande Dinde Lancement de la mission Chang'e 5 NGC 6822, galaxie de Barnard Verona Rupes, plus haute falaise de tout le Système solaire Cygne sans étoiles

 

image précédente
La comète Atlas et la ceinture d'Orion
Le passage au plus près de la Terre de la comète ATLAS (C/2020 M3) est prévu pour ce samedi 14 novembre, juste en dessous de la brillante Bellatrix.
image suivante
Vénus, Mercure et la lune décroissante
Voici ce qu'il était possible de voir le 13 peu de temps avant le lever du Soleil, depuis l'île d'Ortygie, coeur historique de la ville de Syracuse, en Sicile.