Nébuleuse

Cette remarquable image composite d’Emmanuel Mallart nous permet d’embrasser simultanément du regard les 3 types de nébuleuses gazeuses :  en émission en bas à droite (M42), par réflexion juste au dessus, et enfin par absorption en haut à gauche, la fameuse nébuleuse de la tête de cheval se détachant sur fond rouge.
Cette remarquable image composite d’Emmanuel Mallart nous permet d’embrasser simultanément du regard les 3 types de nébuleuses gazeuses : en émission en bas à droite (M42), par réflexion juste au dessus, et enfin par absorption en haut à gauche, la fameuse nébuleuse de la tête de cheval se détachant sur fond rouge.

Crédit : Emmanuel Mallart

(du latin nebula, nuage) Au cours des siècles, de nombreux objets célestes recouvrant des réalités très différentes ont été appelés nébuleuses par les astronomes anciens.

En fait, ils avaient tendance à qualifier de nébuleuse tout astre diffus, ce qui fait qu’une galaxie lointaine ou un rémanent de supernova se trouvaient regroupés sous ce nom.

Aujourd’hui, on s’accorde à appeler nébuleuses les nuages interstellaires de gaz et de poussières, répartis en trois types principaux : nébuleuses par absorption, nébuleuses par réflexion, et nébuleuses en émission.

L’hydrogène est le constituant principal de ces nuages. De taille très variable, les nébuleuses peuvent s‘étendre sur plusieurs centaines d’années-lumière. Pour les astrophotographes amateurs, elles comptent parmi les plus beaux sujets à immortaliser.

Vous trouverez une excellente page sur les nébuleuses recensées dans le catalogue de Messier sur le site de l’Observatoire de Paris