Le nuage moléculaire Barnard 68

Le nuage moléculaire Barnard 68
Image Crédit: FORS Team, 8.2-metre VLT Antu, ESO

Mais où sont donc passées les étoiles ? Ce qui était avant considéré comme un trou dans le ciel est maintenant connu des astronomes comme étant un nuage moléculaire. Ici, une grande concentration de poussière et de gaz moléculaire absorbe pratiquement toute la lumière visible émise par les étoiles à l'arrière-plan. Leurs contours particulièrement sombres contribuent à faire de l'intérieur des nuages moléculaires un des endroits les plus froids et les plus isolés de l'Univers. Une des plus remarquables de ces nébuleuses par absorption est un nuage en direction de la constellation du Serpentaire ( Ophiuchus en latin) connu sous le nom de Barnard 68, photographié ci-dessus. Le fait qu'aucune étoile ne soit visible au centre indique que Barnard 68 est relativement proche, avec des mesures le plaçant à environ 500 années-lumière de la Terre pour un diamètre d'une demi année-lumière. On ne sait pas exactement comment se forment les nuages moléculaires tels que Barnard 68, mais on pense que ces nuages sont eux-mêmes probablement un lieu où de nouvelles étoiles se forment. Et de fait, de récentes études ont montré que Barnard 68 était probablement en train de se contracter pour donner naissance à un nouveau système solaire. Il est possible de voir directement à travers ce type de nuage en les observant en lumière infrarouge.

L'image d'astronomie du jour (Astronomy Picture Of the Day - APOD)
Traduction réalisée par Didier Jamet
> lire le texte original sur le site de la NASA
Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)
Représentant technique de la Nasa : Jay Norris
Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

à lire aussi...
Les constellations
L'atlas des constellations de Ciel des Hommes vous permet d'explorer les principales étoiles, nébuleuses, galaxies et autres objets du ciel profond
Planche extraite de la thèse de Léon Foucault, "Mesure de la vitesse de la lumière", 1862
à lire aussi...
Année lumière
L'année-lumière est une unité qui représente la distance parcourue par la lumière dans le vide pendant une année terrestre, soit 9.460 milliards de km
Le ciel au dessus de Genève avec des nuages, la Lune, Vénus, et un coucher de Soleil.
à lire aussi...
Ciel
L'astronomie débute par l'observation du ciel, qu'elle ne définit pas rigoureusement. Le ciel commence au-dessus de notre tête, regroupant oiseaux et étoiles.
"La nuit étoilée à Saint-Remy", de Van Gogh.<br>Pour voir l'Univers tel qu'il est, il faut soit la rigueur du scientifique, soit la sensibilité de l'artiste.Tout le reste n'est qu'illusion...
à lire aussi...
Etoile

D'autres images d'astronomie...

La bulle et le nuage
5 février 2018
La bulle et le nuage
Grand champ sur la nébuleuse du Cocon
M16 : à l'intérieur et aux environs de la nébuleuse de l'Aigle
15 octobre 2018
M16 : à l'intérieur et aux environs de la nébuleuse de l'Aigle
Au sein de la nébuleuse de l'Aigle se trouve une cavité où se forment un amas d'étoiles ouvert, dont témoignent de grands piliers et globules de gaz

Ailleurs sur le web

Barnard 68 - Wikipedia
 en.wikipedia.org
Edward Emerson Barnard - Wikipedia
 en.wikipedia.org
Molecular cloud - Wikipedia
 en.wikipedia.org
Ophiuchus - Wikipedia
 en.wikipedia.org
APOD Index - Nebulae: Dark Nebulae
 antwrp.gsfc.nasa.gov
Secrets of a Dark Cloud - Unique Infrared SOFI Images of Barnard 68 Probe the Very First Stages of Star Formation
Astronomers at ESO have recently been "Seeing the Light Through the Dark!" Some months ago, the ESO Very Large Telescope (VLT) observed a classical dark globule, Barnard 68 (B68) , in front of a dense star field in the Milky Way band. CCD images were obtained in various visual wavebands with the FORS1 multi-mode instrument at the 8.2-m VLT ANTU (UT1). They were combined into a colour pho [...]
 www.eso.org
Astronomers Predict Birth of a New Star - Universe Today
[/caption] A computer simulation of the dark nebula Barnard 68 suggests the cloud will collapse into a brand new star relatively soon… at least on an astronomical time scale. Astrophysicist João Alves, director of the Calar Alto Observatory in Spain, and his colleague Andreas Bürkert from  the University of Munich, believe the dark cloud Barnard … Continue reading "Astronomers [...]
 www.universetoday.com
What is a light-year and how is it used??
 starchild.gsfc.nasa.gov
Cool Cosmos
 coolcosmos.ipac.caltech.edu
GMC's
 archive.ncsa.uiuc.edu
années-lumière | années-lumière | astronome | astronome | ciel | ciel | constellation | constellation | cosmos | cosmos | étoile

Le calendrier de l'astronomie

Supersonique machine verte Deux comètes visibles aux jumelles Anneau de glace autour de Fomalhaut La nébuleuse de l'âme en infrarouge par Herschel Pluton, pénitencier du méthane Mars, des aurores pas que polaires La longue éclipse du Tyrannosaure Le nuage moléculaire Barnard 68 Ahuna Mons est-elle le fruit d'ondes de choc ? La Voie lactée sur le désert des Pinnacles L'amas globulaire NGC 362 vu par Hubble NGC 1365, magnifique île-univers Sous le Grand Nuage de Magellan exactement Steve et les aurores L'origine de l'or Du nouveau sur le front des ondes gravitationnelles Haumea des confins du Système solaire Etoiles et poussières dans la Couronne Australe M51, la galaxie du Tourbillon La Trifide en beauté La nébuleuse sombre 183 de Lynds La danse des trous noirs NGC 4993 : l'emplacement galactique d'une explosion d'historique La source de toute chose Les monts Marius et un trou dans la Lune NGC 7635, une bulle dans l'océan cosmique Le Fantôme de Mirach NGC 6369, nébuleuse du Petit Fantôme Une nuit sur une étrange planète Sous les flèches d'Orion Dans la toile de la matière noire