Messier 27, définitivement pas une comète

Messier 27, définitivement pas une comète

Tandis qu’il fouillait les cieux de la France du 18eme siècle à la recherche de comètes, l’astronome Charles Messier tint une liste soigneuse des objets que sa quête l’amenait à rencontrer et qui, bien que pouvant leur ressembler, n’étaient absolument pas des comètes. L’image d’aujourd’hui représente la 27eme entrée de ce catalogue devenu mondialement célèbre. Les astronomes d’aujourd’hui appellent cet objet une nébuleuse planétaire, mais il n’a en réalité rien à voir avec une planète non plus ! Cependant son aspect circulaire dans les premiers instruments d’optique appliqués à l’astronomie lui a valu pour l’éternité ce nom tout à fait impropre. Messier 27 (M27 pour les intimes du ciel) est l’archétype de la nébuleuse par émission engendrée lorsqu’ une étoile de type solaire touche à sa fin pour cause d’épuisement de ses réserves de combustible nucléaire. La nébuleuse se forme lorsque les couches extérieures de l’étoile sont expulsées dans l’espace et émettent la lueur caractéristique (bleu-vert pour l’oxygène et rouge pour l’hydrogène) des atomes excités par le rayonnement ultraviolet aussi intense qu’invisible de l’étoile mourante. Egalement connu par son surnom familier de nébuleuse des Haltères, ce beau nuage symétrique de gaz interstellaire mesure plus de 2,5 années-lumière de diamètre et se trouve à environ 1200 années-lumière de nous dans la constellation du Petit Renard. Cette superbe mosaïque couleur met en valeur des détails de la région centrale, déjà bien connue, mais aussi des structures rarement saisies dans le halo extérieur.

L'image d'astronomie du jour (Astronomy Picture Of the Day - APOD)
Traduction réalisée par Didier Jamet
> lire le texte original sur le site de la NASA
Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)
Représentant technique de la Nasa : Jay Norris
Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

à lire aussi...
Les constellations
L'atlas des constellations de Ciel des Hommes vous permet d'explorer les principales étoiles, nébuleuses, galaxies et autres objets du ciel profond
La comète de Halley, célèbre photographie publiée par le New York Times lors de son passage en 1910
à lire aussi...
Les comètes
Les comètes sont des petits corps glacés du système solaire d'orbite fortement excentrique, elles ont une longue traînée lumineuse à l'approche du périhélie
La Galaxie d’Andromède, M 31, est l’objet céleste le plus lointain visible à l’œil nu. Elle est distante de 2,2 millions d’années lumière, ce qui signifie que la pale tache de lumière que chacun peut apercevoir les soirs d’été a été émise à l ‘époque où nos ancêtres Australopithèques commençaient à aménager des abris pour se protéger du froid et des prédateurs… Saisissant vertige de l’Espace et du Temps dû à la vitesse prodigieuse, mais limitée, de la lumière. Que serons devenus les Hommes quand arrivera sur Terre la lumière émise aujourd’hui ?…
à lire aussi...
Année lumière
Voici la représentation classique d’un atome d’hélium. Son noyau est constitué de deux neutrons et de deux protons. Il est entouré de deux électrons situés dans le nuage électronique.
à lire aussi...
Atome
Le ciel au dessus de Genève avec des nuages, la Lune, Vénus, et un coucher de Soleil.
à lire aussi...
Ciel
L'astronomie débute par l'observation du ciel, qu'elle ne définit pas rigoureusement. Le ciel commence au-dessus de notre tête, regroupant oiseaux et étoiles.
"La nuit étoilée à Saint-Remy", de Van Gogh.<br>Pour voir l'Univers tel qu'il est, il faut soit la rigueur du scientifique, soit la sensibilité de l'artiste.Tout le reste n'est qu'illusion...
à lire aussi...
Etoile

D'autres images d'astronomie...

Le Carrousel de nébuleuses planétaires
NGC 2440 : le cocon d'une naine blanche
21 février 2010
NGC 2440 : le cocon d'une naine blanche
Cette nébuleuse planétaire abrite l'une des naines blanches les plus chaudes connue
Le halo de l'oeil de Chat
Le projet "Nébuleuses Planétaires"
M27, la nébuleuse de l'Haltère

Ailleurs sur le web

Hawaiian Astronomical Society - Vulpecula
HAS Deepsky Atlas -- Vulpecula
 hawastsoc.org
Template
 imagine.gsfc.nasa.gov
Department of Astronomy
 www.astro.washington.edu
Digital Photograph of M27, the Dumbbell Nebula
 www.telescopes.cc
années-lumière | années-lumière | astronome | astronome | astronomie | astronomie | atomes | atomes | catalogue | catalogue | ciel | ciel | comète | comète | constellation | constellation | étoile

Le calendrier de l'astronomie

La surface jadis fondue de Vénus Prométhée et les courants de particules glacées La planète et l'antenne Cône d'ombre sur la Patagonie M8, la nébuleuse de la Lagune Un Soleil pas si tranquille Arc-en-ciel au coucher du Soleil Deux heures moins le quart avant Neptune IRAS 05437+2502, énigmatique sommet céleste enneigé Les étranges dunes de Titan Rayons crépusculaires au-dessus du lac Michigan Prélude à la nuit des Perséides ARP 286, trio dans la Vierge La nuit des Perséides Collines stratifiées dans Arabia Terra Etoiles filantes au Québec NGC 4755, écrin de stellaires joyaux Croissant de Lune et planètes au Portugal Gros plan sur la nébuleuse du Pélican NGC 1365, majestueux Univers-île Perséide à l’orage Objet de Hoags : une étrange galaxie anneau Ombres projetées par la Voie lactée à Loch Ard Gorge L’amas de galaxies Abell 1689 magnifie l’univers sombre HD 10180, le système solaire le plus riche jamais observé en dehors du nôtre Messier 27, définitivement pas une comète Une planète Mars bien moins brillante que la Lune Un trou dans le Soleil La bulle locale de milieu interstellaire Un affleurement rocheux indice d'un possible passé hospitalier de Mars Le centre galactique annoté