LL Orionis : quand les vents cosmiques entrent en collision

LL Orionis : quand les vents cosmiques entrent en collision
Credit: Equipe Hubble Heritage (AURA / STScI), C. R. O'Dell (Vanderbilt), NASA

Cette gracieuse structure en arc est en réalité un arc de choc d'environ une demi année-lumière de long, créé par le vent de la jeune étoile LL Orionis qui entre en collision avec le flux nébuleux provenant de la nébuleuse d'Orion. A la dérive dans la nursery stellaire d'Orion et encore en pleine formation, l'étoile variable LL Orionis engendre un vent plus énergétique que le vent de notre propre Soleil d'âge moyen. Lorsque le vent stellaire rapide arrive dans du gaz se déplaçant lentement, un front de choc se forme, analogue à l'onde d'un bateau avançant dans l'eau ou d'un avion voyageant à une vitesse supersonique. Le gaz plus lent s'écoule de l'amas d'étoiles chaudes central de la Nébuleuse d'Orion, le Trapèze, situé à droite, en dehors du champ de l'image. En trois dimensions, le front de choc entourant LL Ori à la forme d'une boule qui apparaît plus brillante lorsqu'elle est vue tangeantiellement. Le complexe de la nursery stellaire d'Orion montre une myriade de formes fluides similaires associées à la formation d'étoiles, dont l'arc de choc entourant une faible étoile en haut à droite. Cette image composite couleur, la partie d'une mosaïque couvrant la Grande Nébuleuse d'Orion, a été prise en 1995 par le télescope spatial Hubble. Un article consacré à cette image est disponible sur cidehom.com

L'image d'astronomie du jour (Astronomy Picture Of the Day - APOD)
Traduction réalisée par Laurent Laveder
> lire le texte original sur le site de la NASA
Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)
Représentant technique de la Nasa : Jay Norris
Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

Voici deux amas d'étoiles. A gauche, l'amas ouvert M 52 est nettement moins dense que l'amas globulaire M 22 à droite. Leur nature est très différente.
à lire aussi...
Amas d'étoiles
La Galaxie d’Andromède, M 31, est l’objet céleste le plus lointain visible à l’œil nu. Elle est distante de 2,2 millions d’années lumière, ce qui signifie que la pale tache de lumière que chacun peut apercevoir les soirs d’été a été émise à l ‘époque où nos ancêtres Australopithèques commençaient à aménager des abris pour se protéger du froid et des prédateurs… Saisissant vertige de l’Espace et du Temps dû à la vitesse prodigieuse, mais limitée, de la lumière. Que serons devenus les Hommes quand arrivera sur Terre la lumière émise aujourd’hui ?…
à lire aussi...
Année lumière
"La nuit étoilée à Saint-Remy", de Van Gogh.<br>Pour voir l'Univers tel qu'il est, il faut soit la rigueur du scientifique, soit la sensibilité de l'artiste.Tout le reste n'est qu'illusion...
à lire aussi...
Etoile

D'autres images d'astronomie...

Un bang supersonique
21 février 2001
Un bang supersonique
La Grande Nébuleuse d'Orion
Voyager à 90 UA
20 novembre 2003
Voyager à 90 UA
La Nébuleuse d'Orion en oxygène, hydrogène et soufre
La Grande Nébuleuse d'Orion
Galaxies spirales en collision
LL Ori et la Nébuleuse d'Orion
Un gigantesque tsunami sur le Soleil
Le Casque de Thor vu par le CFHT
Galaxies spirales en collision
Systèmes planétaires en formation dans Orion
Eclairs sur Athènes
20 juillet 2010
Eclairs sur Athènes
Un gigantesque tsunami sur le Soleil
LL Ori et la nébuleuse d'Orion
Galaxies spirales en collision
La nébuleuse d'Orion dans le visible et l'infrarouge
Orage sur le Colorado
5 décembre 2016
Orage sur le Colorado
LL Ori et la nébuleuse d'Orion

Ailleurs sur le web

HubbleSite: Categories - news
HubbleSite - Out of the ordinary... out of this world
 hubblesite.org
HubbleSite: Categories - news
HubbleSite - Out of the ordinary... out of this world
 hubblesite.org
HubbleSite: News - A Bow Shock Near a Young Star
HubbleSite - Out of the ordinary... out of this world
 hubblesite.org
Disks, Microjets, Windblown Bubbles, and Outflows in the Orion Nebula
 cdsads.u-strasbg.fr
The Solar Wind
International Solar Terrestrial Physics (ISTP) historical material, hosted by NASA's Goddard Space Flight Center Heliophysics Division of the Sciences and Exploration Directorate in Greenbelt Maryland USA
 www-spof.gsfc.nasa.gov
Star Formation
 archive.ncsa.uiuc.edu
amas d'étoiles | amas d'étoiles | années-lumière | années-lumière | avion | avion | collision | collision | cosmos | cosmos | étoile

Le calendrier de l'astronomie

Le halo de l'Oeil de Chat Une tache stellaire géante sur HD 12545 La galaxie spirale NGC&nbsp;3982 avant la supernova Une aurore sur Edmonton L'arc du Lynx L'éruption de AR&nbsp;10486 L'éclipse lunaire de novembre Lune éclipsée en infrarouge Apollo 17 : un paysage lunaire d'une somptueuse désolation Un système binaire polaire intermédiaire Lumière de la Lune éclipsée à Connelly's Springs Mars d'hier et d'aujourd'hui Aurores en Oklahoma Portrait de Jupiter LL Orionis : quand les vents cosmiques entrent en collision Les Léonides du Lion Naine du Grand Chien&nbsp;: la nouvelle galaxie la plus proche Des Léonides sur Indian Cove La lumière peut se tordre comme le spin Voyager à 90 UA La Lune aux reflets de Soleil couchant La Lune ET le Soleil Le supervent de la Galaxie du Cigare IC&nbsp;405&nbsp;: la Nébuleuse de l'Etoile Flamboyante Une Léonide tardive d'une pluie clairsemée Le voisinage turbulent d'Eta Carina La longue ombre de la Lune Le jet en rayons-X le plus lointain Phobos au-dessus de Mars Un atterrissage vénusien
image précédente
Portrait de Jupiter