Voyager à 90 UA

Voyager à 90 UA
Crédit de l'illustration : Walt Feimer, NASA

Lancée en 1977, Voyager 1 est maintenant à environ 12 heures-lumière, ou 90 Unités Astronomiques (UA), du Soleil, ce qui fait de ce vaisseau spatial fait de main d'homme l'ambassadeur le plus lointain dans le cosmos. Bien au-delà des orbites des planètes extérieures, Voyager 1 serait sur le point d'entrer dans le monde de l'espace profond près du bord de l'héliosphère, la région dominée par le vent et le champ magnétique du Soleil. Engendrant des débats, les nouveaux résultats des instruments fonctionnant encore ont fourni les signes que la sonde pourrait finalement entrer dans la frontière fluctuante connue sous le nom de front final du vent solaire. Visible sur l'illustration ci-dessus, le front final en forme de bulle apparaît lorsque le vent issu du soleil ralenti fortement et s'amasse en arrivant dans le gaz interstellaire ténu. Encore plus loin, au-delà de l'héliopause, le vent solaire et le gaz interstellaire commencent à se mélanger, tandis que le mouvement de l'héliosphère à travers l'espace interstellaire crée un arc de choc, analogue à un navire se déplaçant sur l'eau. On estime que les sondes Voyager 1 et 2 ont assez de puissance et de carburant pour fonctionner jusqu'aux environs de 2020. La sonde continue à avancer en direction de l'espace interstellaire à plus de 3 UA par an.

L'image d'astronomie du jour (Astronomy Picture Of the Day - APOD)
Traduction réalisée par Laurent Laveder
> lire le texte original sur le site de la NASA
Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)
Représentant technique de la Nasa : Jay Norris
Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

D'autres images d'astronomie...

Un vent en provenance du Soleil
18 mars 2000
Un vent en provenance du Soleil
Le vent en provenance du Soleil souffle à travers notre système solaire, composé d'électrons et d'ions qui se déplacent entre 400 et 650 km/s
L'héliosphère et l'héliopause du Soleil
Le message dans une bouteille des Voyagers
LL Orionis : quand les vents cosmiques entrent en collision
La dernière Titan
27 octobre 005
La dernière Titan
La Grande Tache Rouge de Jupiter vue par Voyager 1
2 mai 2011
La Grande Tache Rouge de Jupiter vue par Voyager 1
Le cyclone de la Grande Tache Rouge sur Jupiter, grand comme deux fois la Terre, se déchaîne depuis plusieurs siècles, est vu en 1979 par la sonde Voyager 1
Europe et Jupiter vues par Voyager 1
5 septembre 2017
Europe et Jupiter vues par Voyager 1
La Grande Tache Rouge fait rage depuis au moins l'époque de Giovanni Cassini, et elle est accompagnée ici d'Europe, une des plus grandes lunes de Jupiter

Ailleurs sur le web

Voyager -- Webcast
 www.jpl.nasa.gov
NSSDCA: Voyager Project Information
Information about Voyager and Voyager data archived at NSSDCA
 nssdc.gsfc.nasa.gov
Albert Einstein | astronomie | astronomie | carburant | carburant | champ magnétique | champ magnétique | champ magnétique du soleil | champ magnétique du soleil | cosmos | cosmos | espace interstellaire

Le calendrier de l'astronomie

Le halo de l'Oeil de Chat Une tache stellaire géante sur HD 12545 La galaxie spirale NGC 3982 avant la supernova Une aurore sur Edmonton L'arc du Lynx L'éruption de AR 10486 L'éclipse lunaire de novembre Lune éclipsée en infrarouge Apollo 17 : un paysage lunaire d'une somptueuse désolation Un système binaire polaire intermédiaire Lumière de la Lune éclipsée à Connelly's Springs Mars d'hier et d'aujourd'hui Aurores en Oklahoma Portrait de Jupiter LL Orionis : quand les vents cosmiques entrent en collision Les Léonides du Lion Naine du Grand Chien : la nouvelle galaxie la plus proche Des Léonides sur Indian Cove La lumière peut se tordre comme le spin Voyager à 90 UA La Lune aux reflets de Soleil couchant La Lune ET le Soleil Le supervent de la Galaxie du Cigare IC 405 : la Nébuleuse de l'Etoile Flamboyante Une Léonide tardive d'une pluie clairsemée Le voisinage turbulent d'Eta Carina La longue ombre de la Lune Le jet en rayons-X le plus lointain Phobos au-dessus de Mars Un atterrissage vénusien