Orion en rouge et bleu

Orion en rouge et bleu
Crédit & Copyright : David Lindemann

Depuis quand les couleurs d'Orion sont-elles aussi criardes ? Ce rendu couleur d'une partie de la constellation d'Orion vient de la lumière rouge émise par l'hydrogène et le soufre (SII) ionisés, et le bleu-vert de l'oxygène (OIII). Ce qui était au départ des nuances discrètes a été accentué numériquement afin d'indiquer clairement à l'oeil humain leur origine élémentaire. Ce composite a été soigneusement assemblé à partir de centaines d'images représentant au total près de 200 heures d'exposition. La boucle de Barnard semble contenir la nébuleuse d'Orion, juste à droite du centre de l'image, la nébuleuse de la Flamme ainsi que la sombre indentation de la Tête de cheval, minuscule à cette échelle. La boucle de Barnard est probablement le reliquat d'un front d'ionisation consécutif à l'onde de choc d'une supernova survenue il y a quelque 2 millions d'années.

L'image d'astronomie du jour (Astronomy Picture Of the Day - APOD)
Traduction réalisée par Didier Jamet
> lire le texte original sur le site de la NASA
Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)
Représentant technique de la Nasa : Jay Norris
Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

Cette remarquable image composite d’Emmanuel Mallart nous permet d’embrasser simultanément du regard les 3 types de nébuleuses gazeuses :  en émission en bas à droite (M42), par réflexion juste au dessus, et enfin par absorption en haut à gauche, la fameuse nébuleuse de la tête de cheval se détachant sur fond rouge.
à lire aussi...
Nébuleuse
Cette nébuleuse par émission est constituée presque exclusivement d’hydrogène, l’atome le plus simple de l’Univers (représenté schématiquement en haut à gauche sur fond de la nébuleuse de la Rosette).
à lire aussi...
Hydrogène
Constellation d'Orion
à lire aussi...
Constellation d'Orion
Description et images de la constellation d'Orion
M1, la nébuleuse du Crabe vue par le télescope spatial Hubble -
à lire aussi...
Supernova
A la fin de leur vie, les étoiles massives s'effondrent, ce qui conduit à une gigantesque explosion, créant une étoile nouvelle et éphémère dans notre ciel

D'autres images d'astronomie...

Orion de la tête au pied
23 octobre 2010
Orion de la tête au pied
La grande nébuleuse d'Orion est la région de formation d'étoiles la plus proche de nous, à quelque 1.500 années-lumière
La nébuleuse d'Orion dans la poussière
La Flamme dans le visible et l'infrarouge
9 décembre 2014
La Flamme dans le visible et l'infrarouge
La nébuleuse de la Flamme est une partie du grand complexe moléculaire d'Orion, elle tient sa luminosité de la proximité de la brillante étoile Alnitak
La magnifique nébuleuse de la Tête de cheval
13 mai 2015
La magnifique nébuleuse de la Tête de cheval
Dans la constellation d'Orion, la tête de Cheval est un nuage de poussière interstellaire visible parce qu'elle se trouve devant une nébuleuse par émission
Orion au-dessus des Alpes autrichiennes
23 janvier 2019
Orion au-dessus des Alpes autrichiennes
La constellation d'Orion est l'une des plus connues du ciel, identifiée par l'humanité depuis plus de 30.000 ans, avec ses étoiles brillantes caractéristiques
Feux follets entourant la nébuleuse à la Tête de Cheval
3 avril 2019
Feux follets entourant la nébuleuse à la Tête de Cheval
Au centre de l'image, la nébuleuse de la Tête de Cheval se détache sur un fond extrêmement complexe de gaz et de poussières interstellaires

Ailleurs sur le web

What Is a Supernova?
A supernova is the explosion of a star -- the largest explosion that takes place in space.
 www.nasa.gov
Doubly ionized oxygen - Wikipedia
 en.wikipedia.org
Structure and Working of Human Eye
 www.youtube.com
Colored version of my 108 pannels mosaic for the Orion Challenge
An astrophotograph by David Lindemann on AstroBin
 www.astrobin.com
Boucle de Barnard — Wikipédia
 fr.wikipedia.org
Physical Conditions in Barnard's Loop, Components of the Orion-eridanus Bubble,
 adsabs.harvard.edu
Periodic Table of Elements: Los Alamos National Laboratory
 periodic.lanl.gov
Periodic Table of Elements: Los Alamos National Laboratory
 periodic.lanl.gov
Periodic Table of Elements: Los Alamos National Laboratory
 periodic.lanl.gov
Astronomik
 www.astronomik.com
Genesis Education: Modeling the Periodic Table Interactive Simulation
 genesismission.jpl.nasa.gov
constellation d'Orion | hydrogène | ions | oxygène | nébuleuse | supernova

Le calendrier de l'astronomie

Le premier lancement de fusée à Cap Canaveral Arcs-en-ciel surnuméraires sur le New Jersey NGC 1898, amas globulaire dans le Grand Nuage de Magellan Opportunity après la tempête Les derniers jours de Vénus en étoile vespérale Aurore : le point de vue de la grenouille L'échelle de l'univers, vue interactive La comète 12P entre les nébuleuses de la Rosette et du Cône NGC 1672, galaxie spirale barrée vue par Hubble La danse du Soleil Lancement et atterrissage sur la côte ouest La nébuleuse de Falcon 9 Observateurs du ciel à la plage Orion en rouge et bleu M16 : à l'intérieur et aux environs de la nébuleuse de l'Aigle Jupiter en ultraviolet depuis Hubble M15, amas d'étoiles globulaire dense Télescope de Cherenkov au crépuscule La Voie Lactée, de l'été à l'hiver Le halo de l'Oeil du Chat Météorite, comète et mouette Apollo 12 visite Surveyor 3 Hyperion : le plus grand proto-super-amas de galaxies connu Piliers de lumière au-dessus de la baie de Whitefish Barnard 150 : un hippocampe dans Céphée IC 59 et IC 63 dans Cassiopée Luminescences boréales La Terre vue dans l'ultraviolet depuis un observatoire lunaire Coquilles d'étoiles dans la galaxie elliptique PGC 42871 Météores des Léonides au-dessus de la Mongolie intérieure R Leponis : l'étoile vampire

 

image précédente
Observateurs du ciel à la plage
Sur une plage californienne, des spectateurs assistaient aux traces du lancement d'une fusée Falcon 9, à 250 km de distance
image suivante
M16 : à l'intérieur et aux environs de la nébuleuse de l'Aigle
Au sein de la nébuleuse de l'Aigle se trouve une cavité où se forment un amas d'étoiles ouvert, dont témoignent de grands piliers et globules de gaz