Le halo du fantôme de Jupiter

Le halo du fantôme de Jupiter
Crédit & Copyright : CHART32 Team, Traitement - Johannes Schedler / Volker Wendel

Les images en gros plan de NGC 3242 montrent le linceul expulsé par une étoile semblable au soleil en train de mourir, connue sous le nom fantastique de nébuleuse du Fantôme de Jupiter. Mais sur cette vue télescopique profonde et large, on trouve également le halo externe rarement observé de la belle nébuleuse planétaire en haut à gauche, avec en arrière plan les étoiles de la Voie Lactée et les galaxies bien plus lointaines, dans la constellation de l'Hydre. Les rayons ultraviolets intenses et invisibles de l'étoile naine blanche centrale de la nébuleuse alimentent son éclat irréel dans la lumière visible. De fait, les planètes de l'étoile naine blanche de NGC 3242 peuvent avoir contribué aux caractéristiques et à la forme symétriques de la nébuleuse. L'évolution de l'étoile commençant par une phase en géante rouge, bien avant qu'elle ne produise une nébuleuse planétaire, celle-ci a probablement été à l'origine du halo moins brillant plus étendu. Large d'environ une année-lumière, NGC 3242 se trouve à environ 4.500 années-lumière du système solaire. Les nuages ténus de matériaux incandescents à droite sont probablement des gaz interstellaires, que le hasard a placé assez proches de la naine blanche de NGC 3242 qui les alimente de son rayonnement ultraviolet.

L'image d'astronomie du jour (Astronomy Picture Of the Day - APOD)
Traduction réalisée par Patrick Babayou
> lire le texte original sur le site de la NASA
Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)
Représentant technique de la Nasa : Jay Norris
Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

Soleil orange scintillant -
à lire aussi...
Le Soleil
Planche extraite de la thèse de Léon Foucault, "Mesure de la vitesse de la lumière", 1862
à lire aussi...
Année lumière
L'année-lumière est une unité qui représente la distance parcourue par la lumière dans le vide pendant une année terrestre, soit 9.460 milliards de km
"La nuit étoilée à Saint-Remy", de Van Gogh.<br>Pour voir l'Univers tel qu'il est, il faut soit la rigueur du scientifique, soit la sensibilité de l'artiste.Tout le reste n'est qu'illusion...
à lire aussi...
Etoile
Un amas de galaxies vu par le télescope spatial
à lire aussi...
Galaxie
Sirius A, et sa compagne Sirius B, une naine blanche, plus chaude mais moins brillante car très petite (5800 km de rayon).
à lire aussi...
Naine blanche
Cette remarquable image composite d’Emmanuel Mallart nous permet d’embrasser simultanément du regard les 3 types de nébuleuses gazeuses :  en émission en bas à droite (M42), par réflexion juste au dessus, et enfin par absorption en haut à gauche, la fameuse nébuleuse de la tête de cheval se détachant sur fond rouge.
à lire aussi...
Nébuleuse
La nébuleuse planétaire M57 photographiée par des astronomes amateurs du Nord de la France à travers un télescope de 22,5cm (posé 1h40 quand même !).
à lire aussi...
Nébuleuse planétaire
Les planètes ne sont en fait qu'un résidu de la nébuleuse de poussières et de gaz au milieu de laquelle le Soleil s'est condensé. Ce dernier concentre en effet 99,85% de la masse du système solaire.
à lire aussi...
Planète
La Voie Lactée vue en infrarouge par le satellite COBE. Les étoiles apparaissent en blanc, les poussières interstellaires en rouge.
à lire aussi...
Voie Lactée
Constellation de l'Hydre
à lire aussi...
Constellation de l'Hydre
Description et images de la constellation de l'Hydre

D'autres images d'astronomie...

NGC&nbsp;3242&nbsp;: le fantôme de Jupiter

Ailleurs sur le web

NASA - The Extended Region Around the Planetary Nebula NGC 3242
 www.nasa.gov
Confronting expansion distances of planetary nebulae with Gaia DR2 measurements
Individual distances to planetary nebulae are of the utmost relevance for our understanding of post-asymptotic giant-branch evolution because they allow a precise determination of stellar and nebular properties. Also, objects with individual distances serve as calibrators for the so-called statistical distances based on secondary nebular properties. With independently known distances, it is possib [...]
 arxiv.org
NGC 3242
 spider.seds.org
NGC 3242
NGC3242 is a Planetary nebula also known as Ghost of Jupiter. NGC3242 shows a large halo when imaged with narrowbad filters. NGC3242 can be found in Hydra.
 www.chart32.de
halo | nébuleuse | étoile | nébuleuse planétaire | planète | naine blanche | années-lumière | lumière ultraviolette | soleil | constellation de l'Hydre | étoiles géantes rouges | galaxie | gaz interstellaire | rayonnement ultraviolet | Voie Lactée

Le calendrier de l'astronomie

La grande couronne NGC 1566, la galaxie spirale de la danseuse espagnole La mission Dragonfly sélectionnée pour voler dans l'atmosphère de Titan Dans l'ombre de la Lune Séquences de l'éclipse à La Silla 8 minutes 30 d'éclipse Croissant de Saturne Le centre galactique vu dans les ondes radio par MeerKAT Oiseaux pendant une éclipse totale de soleil 4000 exoplanètes Le halo du fantôme de Jupiter La galaxie irrégulière NGC 55 L'Aigle rentre au bercail Aigle d'aurores sur la Norvège L'ISS traverse un Soleil sans taches Apollo 11 emmène des Humains sur la Lune Apollo 11, descente finale sur la Lune Lune ambrée et montagne Panorama de la base de la Tranquillité Panorama du site d'atterrissage d'Apollo 11

 

image précédente
4000 exoplanètes
Les 4.000 exoplanètes connues ont été représentées sur cette vidéo du ciel, par ordre chronologique de leur découverte et selon les modalités de détection
image suivante
La galaxie irrégulière NGC 55
Distante de 6 millions d'années-lumière et large d'environ 50.000, la galaxie irrégulière NGC 55 ressemble à notre voisine, le Grand Nuage de Magellan