M51, la nébuleuse du Tourbillon

M51, la nébuleuse du Tourbillon
Image Crédit & Copyright: Josep Drudis

Suivez vers l'extérieur la poignée de la « casserole » que forment les sept principales étoiles de la Grande Ourse jusqu'à ce que vous arriviez à la dernière brillante étoile de la poignée. Puis, faites légèrement glisser votre télescope au sud-ouest de cette dernière position. Vous devriez alors tomber sur un magnifique couple de galaxies en interaction, la 51e entrée du célèbre catalogue de Charles Messier. Peut-être connaissez-vous cette « nébuleuse spirale », la première grande galaxie à avoir été clairement décrite comme doué d'une structure spirale, sous le nom de NGC 5194. Ses bras spiraux et ses amoncellements de poussière balayent clairement le ciel juste devant sa galaxie compagne (à droite), NGC 5195. Les deux galaxies se trouvent environ à 31 millions d'années de distance et se cantonnent officiellement dans les limites de la petite constellation des Chiens de Chasse. Alors que M51 n'apparaît que comme une petite tache lumineuse floue dans les télescopes terrestres de modeste diamètre, les images du ciel profond comme celle-ci vont jusqu'à révéler la nuée gravitationnelle de débris autour de la plus petite des galaxies.

L'image d'astronomie du jour (Astronomy Picture Of the Day - APOD)
Traduction réalisée par Didier Jamet
> lire le texte original sur le site de la NASA
Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)
Représentant technique de la Nasa : Jay Norris
Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

Un amas de galaxies vu par le télescope spatial
à lire aussi...
Galaxie
Cette remarquable image composite d’Emmanuel Mallart nous permet d’embrasser simultanément du regard les 3 types de nébuleuses gazeuses :  en émission en bas à droite (M42), par réflexion juste au dessus, et enfin par absorption en haut à gauche, la fameuse nébuleuse de la tête de cheval se détachant sur fond rouge.
à lire aussi...
Nébuleuse
Le ciel au dessus de Genève avec des nuages, la Lune, Vénus, et un coucher de Soleil.
à lire aussi...
Ciel
L'astronomie débute par l'observation du ciel, qu'elle ne définit pas rigoureusement. Le ciel commence au-dessus de notre tête, regroupant oiseaux et étoiles.
Constellation de la Grande Ourse
à lire aussi...
Constellation de la Grande Ourse
Description et images de la constellation de la Grande Ourse
Bienvenue sur la planète Terre - La planète Terre, troisième planète en partant du Soleil, est composée de majoritairement de roches, sa surface étant aux trois-quarts couverte d'eau
à lire aussi...
La Terre
Troisième planète du système solaire, la Terre est une planète tellurique, dotée d'eau à l'état liquide et d'une atmosphère riche en oxygène et azote
à lire aussi...
Les télescopes
à lire aussi...
Les constellations
L'atlas des constellations de Ciel des Hommes vous permet d'explorer les principales étoiles, nébuleuses, galaxies et autres objets du ciel profond

D'autres images d'astronomie...

Un point d'interrogation
Galaxies dans le fleuve
Souviens-toi l'été dernier
31 juillet 2021
Souviens-toi l'été dernier
C'était l'été dernier. Si vous pouviez voir les étoiles de la Grande Ourse, vous pouviez trouver la comète NEOWISE dans le ciel du soir.

Ailleurs sur le web

Messier 51 (The Whirlpool Galaxy)
The graceful, winding arms of the majestic spiral galaxy M51 appear like a grand spiral staircase sweeping through space. They are actually long lanes of stars and gas laced with dust. Such striking arms are a hallmark of so-called grand-design spiral galaxies.
 www.nasa.gov
Hawaiian Astronomical Society Deepsky Atlas - Canes Venatici
HAS Deepsky Atlas -- Canes Venatici
 www.hawastsoc.org
Messier 51 - the Whirlpool Galaxy - Universe Today
Located between 19 and 27 million light-years away in the Canes Venatici constellation, is the famous Whirlpool Galaxy (aka. Messier 51)
 www.universetoday.com
Messier 51. NGC 5194 – Astrodrudis
 astrodrudis.com
Messier Object 51
 messier.obspm.fr
nébuleuse | constellation de la Grande Ourse | galaxie | ciel | télescope | constellation | planète Terre

Le calendrier de l'astronomie

Les jets fantômes de galaxies actives M51, la nébuleuse du Tourbillon NGC 7023, nébuleuse de l'Iris Nébuleuse de Falcon 9 La Terre et la Lune Luisante Voie lactée sur la Russie Les galaxies en collision de NGC 520 Ciel profond autour d'Andromède Plan resserré sur la nébuleuse de l'Aigle Le retour de la comète de Rosetta et Philae La nuit de Saturne Aurore polaire en spirale Miroir, mon beau miroir étoilé Panorama martien par Curiosity Sur la piste des cyclones L'Amérique du Nord et le Pélican Impact en direct sur Jupiter La galaxie de Vera Rubin Saisons et anneaux de Saturne La nébuleuse sombre Lynds 1251 Là-haut sur la colline Equinoxe sur la Terre en rotation Lever de Lune des Moissons Pic inattendu des Perséides La Bulle et l'amas d'étoiles La nébuleuse du Carré rouge Le selfie d'Armstrong caché depuis 50 ans dans la visière d'Aldrin La nuit indienne des Perséides Jets géants à Porto Rico

 

image précédente
Les jets fantômes de galaxies actives
Pourquoi les galaxies émettraient-elles des jets qui ressemblent à des fantômes ? Et en plus, pourquoi semblent-ils danser ?
image suivante
NGC 7023, nébuleuse de l'Iris
Comme de délicats pétales cosmiques, ces nuages ont bourgeonné à 1300 années-lumière de la Terre dans un champ fertile d'étoiles de la constellation de Céphée.