Recherche : soleil

SM3B : Mission Hubble
LL Orionis : quand les vents cosmiques entrent en collision
La sonde Pioneer 10 embarque une plaque en or anodisée sur laquelle figurent des informations qui devrait permettre à d’éventuels extraterrestres interceptant la sonde de faire notre connaissance. On y trouve, la forme de Pioneer 10, la position du Soleil par rapport à 14 pulsars, la transition hyperfine de l’atome d’hydrogène neutre et un schéma du Système Solaire.
Jadis les marins naviguaient aux étoiles, aujourd’hui ce sont les astronomes qui regardent d’où vient le vent stellaire avant de confronter leur théories à la périlleuse traversée des publications scientifiques…
Cette vue d’artiste illustre le clou de la mission Rosetta : l’atterrissage d’un module scientifique à la surface même du noyau de la comète Wirtanen. Pendant ce temps, la sonde tourne en orbite autour du noyau de 1,2 km de diamètre. Les astronomes de l’ESO viennent de vérifier que le lointain Soleil (la tache lumineuse en haut à gauche du dessin) n’entraîne quasiment aucune activité, étant incapable de réchauffer suffisamment la surface de la comète.
Vue simulée d'un amas de galaxies
Le 5 mars 2002, une heure après le coucher du Soleil, la comète Ikeya-Zhang sera bien visible aux jumelles dans la constellation des Poissons. Pour cela, mettez-vous face à l’ouest et visez à 4 degrés à gauche de l’étoile Epsilon Piscium. La comète apparaîtra alors sous la forme d’une étoile floue ou d’un petit amas globulaire bien dense. Si le ciel est de bonne qualité, vous pouvez même apercevoir une queue d’un degré de long. Sa magnitude sera proche de 5,5. Tentez donc de la repérer à l’œil nu !
La Terre en vraies couleurs
1...363364365366367368369...382