Recherche : atomes

IC418 : la nébuleuse du Spirographe
Le coeur d'Orion
Des fullerènes en guise de micro-capsule temporelles
NGC 1999 : nébuleuse par réflexion dans Orion
Un message en provenance de la Terre
Une aurore boréale composée de lumière rouge et verte, observée au-dessus de la silhouette de sapins. Le phénomène, qui parait tout proche, se produit en fait à une altitude d'une centaine de kilomètres
Voici deux représentations graphiques d’une molécule de cytosine, une des quatre briques moléculaires qui constituent la molécule d’ADN à l’origine du vivant. A gauche, on voit les atomes reliés entre eux par des liens chimiques et à droite, sa « surface » telle qu’elle serait vue à l’aide d’un microscope électronique.
Les étoiles brillantes font partie de l'amas ouvert NGC 6520 dans la voie lactée.
Ces étoiles très jeunes se sont formées il y a moins d'un million d'années, vraisemblablement en
partie grâce à la matière du nuage moléculaire Barnard 86. Ce nuage, tout noir sur l'image,
très riche en poussières, est une nébuleuse par absorption. Il nous cache la lumière des étoiles en arrière plan.
Les variations de la température cosmique (de l'ordre de quelques dizaines de micro-Kelvin) mesurées ici par le satellite COBE permettent de déduire les fluctuations de densité de l'univers primordial.
Schéma mettant en évidence la nature de particules élémentaires fondamentales des quarks
1...33343536