Bolognaise cosmique

Bolognaise cosmique
Image Crédit & Copyright: Georges Attard

Il serait facile de se perdre en suivant les filaments complexes de cette image détaillée du faible rémanent de supernova Simeis 147. Également cataloguée sous le nom Sharpless 2-240, elle porte le surnom populaire de la nébuleuse Spaghetti. Vue vers la limite des constellations du Taureau et du Cocher, elle couvre près de 3 degrés dans le ciel, soit 6 pleines lunes. Cela représente environ 150 années-lumière, pour une distance estimée à 3.000 années-lumière du nuage de débris stellaires. Cette composition comprend des données d'images prises à travers des filtres à bande étroite, améliorant l'émission rougeâtre d'atomes d'hydrogène ionisés afin de suivre le parcours du des collisions du gaz incandescent. Le reste de la supernova a un âge estimé à environ 40.000 ans, ce qui signifie que la lumière provenant de l'explosion stellaire massive a atteint la Terre à cette époque. Mais le rémanent en expansion n'en est pas la seule conséquence. La catastrophe cosmique a également laissé derrière elle une étoile à neutrons en rotation, ou pulsar, qui est tout ce qui reste du noyau de l'étoile d'origine.

L'image d'astronomie du jour (Astronomy Picture Of the Day - APOD)
Traduction réalisée par Didier Jamet
> lire le texte original sur le site de la NASA
Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)
Représentant technique de la Nasa : Jay Norris
Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

Voici la représentation classique d’un atome d’hélium. Son noyau est constitué de deux neutrons et de deux protons. Il est entouré de deux électrons situés dans le nuage électronique.
à lire aussi...
Atome
M1, la nébuleuse du Crabe vue par le télescope spatial Hubble -
à lire aussi...
Supernova
A la fin de leur vie, les étoiles massives s'effondrent, ce qui conduit à une gigantesque explosion, créant une étoile nouvelle et éphémère dans notre ciel
à lire aussi...
Pulsars

D'autres images d'astronomie...

Eclipse de Lune le jour du solstice
La nébuleuse du Crayon

Ailleurs sur le web

Chandra :: Field Guide to X-ray Sources :: Supernovas & Supernova Remnants
An explanation of cosmic X-ray sources, from black holes to galaxy clusters, as well as a review of the history of X-ray astronomy, what X-rays are and how they are produced.
 chandra.harvard.edu
[astro-ph/0611068] The Origin and Motion of PSR J0538+2817 in S147
 arxiv.org
Simeis 147, SH2-240 Spaghetti Nebula
An astrophotograph by Georges ATTARD on AstroBin
 www.astrobin.com
cosmos | supernova | rémanent de supernova | atomes | atomes d'hydrogène | explosion en supernova | hydrogène ionisé | pulsar

Le calendrier de l'astronomie

Formation d'étoiles dans le Petit Nuage de Magellan L'oeil était dans le ciel Les galaxies des Antennes en collision Les boucles de M63 Mons Rümker dans l'Océan des Tempêtes Les piliers de la création stellaire Mammatus sur le Mont Rushmore Prélude à la grande conjonction autour d'un phare sicilien L'effondrement du radiotélescope d'Arecibo Bolognaise cosmique Cratères de Messier en stéréo Saturne et Jupiter au cours de l'été 2020 Géminides sur l'observatoire de Xinglong En provenance de l'astéroïde Ryugu La grande conjonction Saturne-Jupiter Le mystère de l'amas de la Balle Retour sur la pluie d'étoiles filantes des Géminides La Lune, le Soleil et le solitaire Prélude à la Grande Conjonction Volcanique Grande Conjonction Le Soleil ne se lève à peu près jamais à l'Est Jets et piliers de la Trifide Grande Conjonction avec lunes et tache rouge Portrait de NGC 1055 Nuit d'hiver Trois lunes dans la Licorne Quelle est la couleur de l'Univers ? Au coeur de la nébuleuse de l'Aigle Une éclipse vue de l'espace En attendant le 17 juin 7541 La traînée du retour

 

image précédente
L'effondrement du radiotélescope d'Arecibo
Inauguré en 1963, le radiotélescope d'Arecibo, sur l'île de Porto Rico, fut avec ses 305 mètres de diamètre le plus grand radiotélescope au monde.
image suivante
Cratères de Messier en stéréo
Le nom de l'illustre astronome Messier n'a pas été donné qu'à des nébuleuses, comme en témoignent ces deux cratères de la surface lunaire.