Battements du cœur d’une géante rouge

Battements du cœur d’une géante rouge
Illustration Crédit & Copyright: Pieter Degroote (Université Catholique de Louvain)
Crédit: Paul Beck, Joris De Ridder, Conny Aerts (Université Catholique de Louvain), et al., ERC, PROSPERITY

L’idée de pouvoir entreprendre un voyage vers le cœur d’une géante rouge est clairement du domaine de la science-fiction la plus échevelée. Cependant la science appelée astérosismologie parvient à explorer les conditions qui règnent à l’intérieur de ces astres. La technique consiste à minuter les infimes variations de l’éclat d’une étoile telles qu’elles peuvent être observées par un satellite comme CoRoT ou Kepler. Ces variations régulières sont le signe d’oscillations stellaires internes, analogues aux ondes sonores, qui compriment et décompriment successivement le plasma stellaire, provoquant les changements de luminosité. Comme on l’a récemment découvert pour les géantes rouges, certaines des oscillations observées en surface ont des périodes qui leur permettraient de s’enfoncer jusqu’au noyau stellaire. Dans cet environnement extrême, elles gagnent en intensité et peuvent à nouveau rejoindre la surface. Ces échos du noyau des géantes rouges ont été illustrés par cette image issue d’une modélisation informatique. Les périodes mesurées pour ces oscillations peuvent même indiquer à quel endroit précis a lieu la production d’énergie, par fusion d’hydrogène ou d’hélium.

L'image d'astronomie du jour (Astronomy Picture Of the Day - APOD)
Traduction réalisée par Didier Jamet
> lire le texte original sur le site de la NASA
Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)
Représentant technique de la Nasa : Jay Norris
Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

"La nuit étoilée à Saint-Remy", de Van Gogh.<br>Pour voir l'Univers tel qu'il est, il faut soit la rigueur du scientifique, soit la sensibilité de l'artiste.Tout le reste n'est qu'illusion...
à lire aussi...
Etoile

D'autres images d'astronomie...

Les soleils et les planètes de Kepler
Le casque de Thor
1er novembre 2017
Le casque de Thor
La nébuleuse NGC 2359 est formée par une étoile de Wolf-Rayet, elle est large de 30 années-lumière et distante de 12.000 années-lumière
Une rose pour Caroline
15 novembre 2017
Une rose pour Caroline

Ailleurs sur le web

Journey to the Center of the Earth - Wikipedia
 en.wikipedia.org
[1103.5805] Gravity modes as a way to distinguish between hydrogen- and helium-burning red giant stars
 arxiv.org
Stellar Evolution: Red Giants
 abyss.uoregon.edu
astre | astre | énergie | étoile

Le calendrier de l'astronomie

Il pleut sur Titan Endeavour tournée vers le ciel La galaxie géante NGC 6872 Verona Rupes, plus haute falaise de tout le système solaire La Voie lactée au-dessus de Tenerife M74, parfaite spirale La nébuleuse planétaire NCC 2438 Battements du cœur d’une géante rouge La face cachée de la Lune Les boucles du champ magnétique solaire en ultraviolet Lever de Soleil sur un autre monde La planète de Youri Les jets radio de Centaurus A comparés à la Lune Jeunes étoiles dans le nuage de Rho Ophiuchi Messier 101 Les têtards d'IC 410 La vue depuis l'Everest Effets visuels, Wonders of the Universe La symphonie du sursaut gamma GRB 110328A Coucher de Lune sur Rio Les galaxies particulières de Arp 273 L'amas de galaxies de la Vierge Ombres sur le pôle sud de la Lune La Nébuleuse de l'oeil de Chat vue par Hubble Les monstres d'IC 1396 Hydrogène dans le Grand Nuage de Magellan La Tour Noire du Scorpion Mars et Régulus, l’une scintille et l’autre pas Les galaxies des Antennes Le rémanent de supernova de Tycho