Quand revient la saison des aurores.

article original publié par Science @ Nasa
auteur : Docteur Tony Phillips
traduction de Didier Jamet et Fabrice Mottez
26 SEPTEMBRE 2002

L’astrophotographe Dominic Cantin a réalisé cette image à soixante kilomètres de Quebec, au Canada, le 7 septembre 2002
L’astrophotographe Dominic Cantin a réalisé cette image à soixante kilomètres de Quebec, au Canada, le 7 septembre 2002

Crédit : Dominic Cantin

L'automne est arrivé, et c'est une période particulièrement indiquée pour observer les aurores polaires.

"Les enfants se mirent à crier quand le ciel changea. Même les adolescents ne tenaient plus en place," se rappelle Rick Thayer de Hadley , dans le Massachusetts. Avec sa famille et une demi-douzaine d'adolescents qui participaient à une soirée d'anniversaire non loin de là, il se trouvait dehors au coucher du soleil le 7 septembre lorsqu'une rafale de vent solaire frappa le champ magnétique terrestre.

L'impact déclencha de spectaculaires aurores boréales que les gens purent observer depuis L'Europe jusqu'à l'ouest des États-Unis.

" C'était absolument formidable de voir ce rougeoiement apparaître sur fond de crépuscule." témoigne pour sa part Carol Lakomiak, qui observa le spectacle depuis Tomahawk, dans le Wisconsin.

"C'était extraordinaire," convient Brett Clapper. Il se trouvait à une fête des étoiles en Caroline du Nord Quand, de manière tout à fait inattendue le ciel devint rouge. "Une troupe de scouts locaux se trouvait là et beaucoup d'entre eux n'avaient jamais vu d’aurores boréales auparavant - Un bien beau cadeau !"

De l'autre côté de l'océan atlantique, en Finlande, le photographe Jorma Koski affirme que "les aurores étaient si intenses qu'elle projetaient les ombres sur le sol. "

Ceux qui se trouvaient dehors à ce moment-là furent bien inspirés.

Pour ceux qui n'eurent pas cette chance, si l'on en croit les chercheurs, d'autres opportunités se profilent. En effet l'automne dans l'hémisphère nord est "la saison des aurores". Cela est dû en partie au fait que les nuits commencent de plus en plus tôt et que les soirées sont encore assez clémentes, ce qui incite bien des amateurs à rester dehors, afin de voir des choses qu'ils ne verraient pas en temps ordinaire.

En fait, Il y a deux saisons particulièrement propices aux aurores : l’automne et le printemps. L’été et l’hiver font figure de parents pauvres.

Pour les chercheurs, ça reste une énigme. Les aurores sont en effet déclenchées par l’activité solaire. Et il est peu probable que le Soleil sache quelle saison il fait sur Terre… Alors pourquoi donc une saison serait-elle plus riche en aurores qu’une autre ?

C’est ce que nous allons tenter de découvrir dans la suite de cet article, Autopsie d’une aurore polaire
(lien ci-dessous)

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

Le ciel au dessus de Genève avec des nuages, la Lune, Vénus, et un coucher de Soleil.
à lire aussi...
Ciel
L'astronomie débute par l'observation du ciel, qu'elle ne définit pas rigoureusement. Le ciel commence au-dessus de notre tête, regroupant oiseaux et étoiles.
Une aurore boréale composée de lumière rouge et verte, observée au-dessus de la silhouette de sapins. Le phénomène, qui parait tout proche, se produit en fait à une altitude d'une centaine de kilomètres
à lire aussi...
Aurores polaires
"La nuit étoilée à Saint-Remy", de Van Gogh.<br>Pour voir l'Univers tel qu'il est, il faut soit la rigueur du scientifique, soit la sensibilité de l'artiste.Tout le reste n'est qu'illusion...
à lire aussi...
Etoile
activité solaire | crépuscule | coucher de soleil | champ magnétique terrestre | champ magnétique | aurore | activité solaire | crépuscule | coucher de soleil | champ magnétique terrestre | champ magnétique | aurore