Nous savons maintenant que Mars n'est pas morte

article original publié par Science @ Nasa
auteur : Docteur Tony Phillips
traduction de Didier Jamet
16 JANVIER 2009

La planète Mars vue par les sondes Viking. Et si ce désert n\'était pas celui que nous pensions ?
La planète Mars vue par les sondes Viking. Et si ce désert n'était pas celui que nous pensions ?

Nasa

Aujourd'hui, Mars est un désert aussi aride que glacial, battu par des vents incessants et à la surface quotidiennement stérilisée par le rayonnement ultraviolet du soleil que n'arrête pas sa trop mince atmosphère. Cependant des chercheurs américains viennent de confirmer la présence dans l'atmosphère martienne d'importantes quantités de méthane. Un signe de vie ?

Aujourd'hui, mars offre l'apparence d'un monde froid et désertique manifestement dépourvu de toute forme de vie, du moins en surface. Et il semble bien que mars soit ainsi, froide et desséchée, depuis des milliards d'années. Son atmosphère est si ténue que toute eau liquide qu'on répandrait à sa surface s'évaporait aussitôt. Sans parler de l'intense rayonnement ultraviolet qu'elle reçoit du soleil et qui stérilise le sol.

En dépit de cette situation peu réjouissante, des travaux scientifiques publiés aujourd'hui par des chercheurs de la NASA et des universitaires dans Science Express font naître de nouveaux espoirs pour la planète rouge. Ces travaux ont apporté la preuve incontestable de la présence de méthane dans l'atmosphère de mars. Même si on ne sait pas encore si ce méthane est d'origine biologique ou géologique, cela veut tout simplement dire que mars est encore vivante.

« Le méthane est rapidement détruit dans l'atmosphère martienne. Aussi notre découverte de concentrations importantes de méthane dans l'hémisphère nord de mars en 2003 indique qu'un processus libère régulièrement ce gaz dans l'atmosphère martienne » indique le premier signataire de l'article, Michael Mumma, du centre spatial Goddard de la NASA.

« lorsque l'été bat son plein dans l'hémisphère nord de mars, le méthane est libéré à un taux comparable à celui du massif suintement naturel d'hydrocarbures de Coal Oil Point, au large Santa Barbara, en Californie."

Schéma expliquant un des processus par lesquels le méthane est rapidement détruit dans l’atmosphère martienne : le rayonnement ultraviolet du Soleil brise les molécules de méthane en leur arrachant un atome d’hydrogène. Le bombardement ultraviolet destructeur de méthane étant quotidien, il faut nécessairement qu’il y ait une source active de méthane sur Mars pour qu’on en observe encore aujourd’hui dans son atmosphère.
Schéma expliquant un des processus par lesquels le méthane est rapidement détruit dans l’atmosphère martienne : le rayonnement ultraviolet du Soleil brise les molécules de méthane en leur arrachant un atome d’hydrogène. Le bombardement ultraviolet destructeur de méthane étant quotidien, il faut nécessairement qu’il y ait une source active de méthane sur Mars pour qu’on en observe encore aujourd’hui dans son atmosphère.

Crédit : Nasa

Sur terre, le méthane (quatre atomes d'hydrogène liés à un atome de carbone) est le principal composant du gaz naturel. Le méthane intéresse beaucoup les exobiologistes, les scientifiques qui étudient les possibilités de vie ailleurs que sur notre planète, car l'essentiel du méthane rencontré sur Terre a été produit par des micro-organismes tandis qu'ils digéraient leurs aliments.

Cependant la vie n'est pas le seul processus susceptible de produire du méthane. C'est ce que vous découvrirez dans la suite de cet article, « Méthane biologique ou géologique ? » (lien ci-dessous)

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

Les planètes ne sont en fait qu'un résidu de la nébuleuse de poussières et de gaz au milieu de laquelle le Soleil s'est condensé. Ce dernier concentre en effet 99,85% de la masse du système solaire.
à lire aussi...
Planète
L'atmosphère terrestre vue depuis l'espace. L'eau, l'air, la vie.
à lire aussi...
Atmosphère
L'atmosphère est la couche de gaz qui enveloppe une planète ou un satellite naturel ; celle de la Terre nous abrite et contribue à rendre la vie possible
à lire aussi...
Mars
Voici la représentation classique d’un atome d’hélium. Son noyau est constitué de deux neutrons et de deux protons. Il est entouré de deux électrons situés dans le nuage électronique.
à lire aussi...
Atome
Cette nébuleuse par émission est constituée presque exclusivement d’hydrogène, l’atome le plus simple de l’Univers (représenté schématiquement en haut à gauche sur fond de la nébuleuse de la Rosette).
à lire aussi...
Hydrogène
méthane | atmosphère martienne | martienne | surface | hémisphère nord | NASA | rayonnement ultraviolet | univers | micro organismes | découverte | centre spatial Goddard | atomes d'hydrogène