Ne vous laissez pas prendre au canular martien !

article original publié par Science @ Nasa
auteur : Docteur Tony Phillips
traduction de Didier Jamet
10 AOUT 2005

Le 26 août 2003, sans doute inspiré par l’inhabituelle proximité de Mars, l’astronome Dennis Mammana se transforma en « petit homme vert » avec la complicité du photographe Thad V’Soske. Tandis que, grâce à un déclencheur souple, Thad maintenait ouvert l’obturateur de son appareil photo vissé sur un trépied, Dennis suivit les contours de son corps avec une petite lampe LED verte, finissant la pose en désignant Mars, perchée tout la haut dans le ciel.
Le 26 août 2003, sans doute inspiré par l’inhabituelle proximité de Mars, l’astronome Dennis Mammana se transforma en « petit homme vert » avec la complicité du photographe Thad V’Soske. Tandis que, grâce à un déclencheur souple, Thad maintenait ouvert l’obturateur de son appareil photo vissé sur un trépied, Dennis suivit les contours de son corps avec une petite lampe LED verte, finissant la pose en désignant Mars, perchée tout la haut dans le ciel.

Thad V'Soske.

C’est un fait: Mars se rapproche actuellement de la Terre. Mais pas au point de devenir aussi brillante que la pleine Lune, contrairement à ce qu’affirme une rumeur qui se propage en ce moment sur Internet.

C’est une de ces rumeurs qui se propagent quotidiennement sur Internet, par le biais des messageries électroniques. Elle dit à peu près ceci :

« La planète rouge va devenir spectaculaire »

« La Terre sera bientôt plus proche de Mars qu’elle ne l’a jamais été dans les temps historiques ».

« Le 27 août, Mars sera aussi grande dans le ciel que la pleine Lune ».

« VOUS NE LA REVERREZ PLUS COMME CELA DE TOUTE VOTRE EXISTENCE ».

Les citations qui précèdent sont extraites d’un courrier électronique qui circule beaucoup en ce moment. Seule la première phrase est vraie. La planète rouge s’apprête en effet à devenir particulièrement brillante dans le ciel. Mais tout le reste n’est qu’un canular, un « hoax » comme disent les anglo-saxons.

Voici les faits : La Terre et Mars se rapprochent actuellement, rapprochement qui culminera le 30 octobre 2005 à 03 h 19 temps universel. La distance qui séparera alors les deux planètes sera de 69 millions de kilomètres. Mars se présentera sous la forme d’une très brillante étoile à l’éclat certes rouge vif, mais beaucoup, beaucoup, beaucoup plus petite que la pleine Lune…

Déçu ? Il ne faut pas. Si jamais Mars s’approchait de la Terre au point d’y paraître aussi grande que la pleine Lune, son attraction gravitationnelle perturberait l’orbite de notre planète et y déclencherait des marées catastrophiques. Mais elle ne le fera jamais.

69 millions de kilomètres, c’est déjà assez proche. À cette distance, Mars sera plus brillante que n’importe quel autre corps céleste, à l’exception notable du Soleil, de la Lune et de Vénus. Même les gens peu habitués à l’observation du ciel la remarqueront, se levant à l’est au crépuscule et culminant au sud vers minuit.

Peut-être vous rappelez-vous d’une précédente rencontre entre Mars et la Terre. C’était il y a bientôt deux ans, le 27 août 2003. C’est ce jour là que Mars et la Terre se trouvèrent en effet plus proches l’une de l’autre qu’elles ne le furent jamais dans l’histoire, séparées de 54 millions de kilomètres seulement. L’opposition d’octobre 2005, même si Mars et la Terre sont plus éloignées de 15 millions de kilomètres, présentera un aspect très semblable à celle de 2003. Pour vous et moi, Mars sera aussi belle en 2005 qu’elle l’était en 2003.

Bien que cette plus grande approche n’ait lieu que dans quelques mois, Mars se fait déjà remarquer dans le ciel du petit matin. Avant que le Soleil ne se lève, c’est l’objet le plus brillant que vous puissiez observer à l’est. Vous ne pouvez pas la manquer. Si vous avez un télescope, ou même une petite lunette, braquez la sur ce point rouge. Vous verrez alors peut-être d’étranges marques sombres à la surface de la planète, et la brillante tache blanche de la calotte polaire sud.

Un jour, des hommes marcheront le long de ces traînées sombres, prospectant le terrain, extrayant peut-être de l’eau de la calotte polaire pour alimenter leurs installations. C’est un des grands objectifs de la Nasa, tels qu’ils transparaissent dans sa nouvelle vision pour l’exploration spatiale : retourner sur la Lune, aller sur Mars, et ne plus s’arrêter.

Au propre comme au figuré, chaque jour qui passe nous rapproche un peu plus de Mars. Et ça, ça n’est pas un canular.

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

Le ciel au dessus de Genève avec des nuages, la Lune, Vénus, et un coucher de Soleil.
à lire aussi...
Ciel
L'astronomie débute par l'observation du ciel, qu'elle ne définit pas rigoureusement. Le ciel commence au-dessus de notre tête, regroupant oiseaux et étoiles.
"La nuit étoilée à Saint-Remy", de Van Gogh.<br>Pour voir l'Univers tel qu'il est, il faut soit la rigueur du scientifique, soit la sensibilité de l'artiste.Tout le reste n'est qu'illusion...
à lire aussi...
Etoile
Voici la représentation classique d’un atome d’hélium. Son noyau est constitué de deux neutrons et de deux protons. Il est entouré de deux électrons situés dans le nuage électronique.
à lire aussi...
Electron
calotte polaire | crépuscule | corps céleste | conquête spatiale | calotte polaire | crépuscule | corps céleste | conquête spatiale