Eruption solaire : le double effet X-5

article de Didier Jamet
9 MARS 2012

Il n\'aura pas fallu plus d\'une seconde pour immortaliser cette aurore au-dessus de l\'Islande la nuit dernière, signe de l\'intensité hors du commun du spectacle.
Il n'aura pas fallu plus d'une seconde pour immortaliser cette aurore au-dessus de l'Islande la nuit dernière, signe de l'intensité hors du commun du spectacle.

Jónína Óskarsdóttir, Faskrudsfjordur, Islande

Les effets de la puissante éruption solaire de mercredi dernier semblent se faire sentir avec un léger décalage par rapport à ce qui était attendu.

Alors que notre étoile connaissait aux premières heures du 7 mars une éruption d'une ampleur peu commune au niveau de la région active 1429, le gros de la matière arrachée à la couronne solaire à cette occasion n'est entré en collision avec la magnétosphère terrestre que le lendemain, jeudi 8 mars vers midi.

Sous l'effet de cet impact, un orage géomagnétique modéré s'est déclenché, et a produit quelques très belles aurores polaires, dont celle qui illustre cet article, mais sans descendre à nos latitudes contrairement à ce qui avait été un temps espéré.

Curieusement, c'est dans la journée de ce vendredi 9 mars, et donc dans le sillage de l'éjection de matière coronale initiale, que les effets géomagnétiques les plus forts se sont fait sentir, avec l'indice Kp, mesurant le niveau de perturbation du champ magnétique, montant jusqu'à 7.

Cependant les conditions ne semblent toujours pas réunies pour que des aurores boréales deviennent visibles dans le ciel de France ce soir.

N'hésitez pas à venir en discuter sur notre groupe Facebook, où de nombreux contributeurs collationnent en ce moment même de l'information de première fraicheur pour vous faire vivre en direct l'évolution de cet orage géomagnétique peu banal.

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

Le ciel au dessus de Genève avec des nuages, la Lune, Vénus, et un coucher de Soleil.
à lire aussi...
Ciel
L'astronomie débute par l'observation du ciel, qu'elle ne définit pas rigoureusement. Le ciel commence au-dessus de notre tête, regroupant oiseaux et étoiles.
Sur cette photo de l’éclipse de Soleil du 11 juillet 1991, la basse (à gauche) et la haute couronne (à droite) sont visibles. Dans la basse couronne, on remarque deux protubérances rouges.
à lire aussi...
Couronne solaire
La haute atmosphère du Soleil, large de plusieurs fois le rayon de notre étoile, est appelée la couronne solaire, elle est visible lors des éclipses totales
Une aurore boréale composée de lumière rouge et verte, observée au-dessus de la silhouette de sapins. Le phénomène, qui parait tout proche, se produit en fait à une altitude d'une centaine de kilomètres
à lire aussi...
Aurores polaires
"La nuit étoilée à Saint-Remy", de Van Gogh.<br>Pour voir l'Univers tel qu'il est, il faut soit la rigueur du scientifique, soit la sensibilité de l'artiste.Tout le reste n'est qu'illusion...
à lire aussi...
Etoile
astronomie | éruption solaire | éjection de matière | éjection | collision | champ magnétique | aurore | astronomie | collision | champ magnétique | aurore