Le rémanent de la supernova de Kepler en X

Le rémanent de la supernova de Kepler en X
Crédit: NASA/CXC/NCSU/S. Reynolds et al.

Qu'est-ce qui a mis un tel désordre ? Une étoile d'un type particulier a explosé, créant cette nébuleuse à la forme inhabituelle connue sous le nom de rémanent de la supernova de Kepler. Mais quel type d'étoile au juste ? La lumière de l'explosion stellaire qui a créé ce nuage cosmique électrisé a été aperçue sur Terre pour la première fois en octobre 1604, il y a donc un peu plus de 400 ans. La supernova a produit une brillante nouvelle étoile dans le ciel du début du 17e siècle, dans la constellation du Serpentaire. Elle fut étudiée par l'astronome Johannes Kepler et ses contemporains qui, bien que ne disposant pas de télescope, cherchèrent une explication à cette céleste apparition. Armés de la compréhension moderne de l'évolution stellaire, les astronomes du début du 21e siècle continuent d'explorer le nuage de débris en expansion, et bénéficient en plus pour ce faire de télescopes spatiaux couvrant tout le spectre électromagnétique. De récentes données X et des images du rémanent de supernova de Kepler prise par le télescope spatial Chandra ont montré une abondance relative d'éléments plus typiques des supernovae de type Ia, indiquant que son géniteur était en fait une naine blanche qui explosa lorsqu'elle eut accumulé trop de matière au point de dépasser la limite de Chandrasekhar. Situé à quelque 13 000 années-lumière de nous, la supernova de Kepler est la plus récente explosion stellaire intervenue dans notre galaxie, la Voie Lactée.

L'image d'astronomie du jour (Astronomy Picture Of the Day - APOD)
Traduction réalisée par Didier Jamet
> lire le texte original sur le site de la NASA
Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)
Représentant technique de la Nasa : Jay Norris
Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

à lire aussi...
Les constellations
L'atlas des constellations de Ciel des Hommes vous permet d'explorer les principales étoiles, nébuleuses, galaxies et autres objets du ciel profond
La Galaxie d’Andromède, M 31, est l’objet céleste le plus lointain visible à l’œil nu. Elle est distante de 2,2 millions d’années lumière, ce qui signifie que la pale tache de lumière que chacun peut apercevoir les soirs d’été a été émise à l ‘époque où nos ancêtres Australopithèques commençaient à aménager des abris pour se protéger du froid et des prédateurs… Saisissant vertige de l’Espace et du Temps dû à la vitesse prodigieuse, mais limitée, de la lumière. Que serons devenus les Hommes quand arrivera sur Terre la lumière émise aujourd’hui ?…
à lire aussi...
Année lumière
Le ciel au dessus de Genève avec des nuages, la Lune, Vénus, et un coucher de Soleil.
à lire aussi...
Ciel
L'astronomie débute par l'observation du ciel, qu'elle ne définit pas rigoureusement. Le ciel commence au-dessus de notre tête, regroupant oiseaux et étoiles.
"La nuit étoilée à Saint-Remy", de Van Gogh.<br>Pour voir l'Univers tel qu'il est, il faut soit la rigueur du scientifique, soit la sensibilité de l'artiste.Tout le reste n'est qu'illusion...
à lire aussi...
Etoile

Ailleurs sur le web

Chandra X-ray Observatory - Wikipedia
 en.wikipedia.org
Chandrasekhar limit - Wikipedia
 en.wikipedia.org
Kepler's Supernova - Wikipedia
 en.wikipedia.org
Chandra :: Photo Album :: Kepler's Supernova Remnant :: 09 Jan 07
A collection of images taken by the Chandra X-ray Observatory, including image descriptions, constellations, an X-ray sky map and comparisons with images in other wavelengths such as optical, radio and infrared.
 chandra.harvard.edu
[astro-ph/0410081] Kepler's Supernova Remnant: The view at 400 Years
 arxiv.org
The Galileo Project | Science | Johannes Kepler
 galileo.rice.edu
Supernova Remnant (SNR) Catalogue, or Catalog of Galactic SNRs
This is Dave Green's Galactic supernova remnant catalogue, or catalog of SNRs, updated 2017, containing 295 supernova remnants
 www.mrao.cam.ac.uk
années-lumière | années-lumière | astronome | astronome | astronomie | astronomie | ciel | ciel | constellation | constellation | cosmos | cosmos | électromagnétique | étoile

Le calendrier de l'astronomie

Omega du Centaure, le plus brillant des amas globulaires Ouragan sur Saturne Plan large sur la Tête de cheval Eclipse de printemps hongrois Un orage supercellulaire au-dessus du Montana Les queues de la comète Lemmon Crique avec vue galactique Sus au sursaut Eclipse annulaire dans le Pacifique Messier 77 Eclipse annulaire à Cape York Nuages, oiseaux, Lune et Vénus Avion à éclipse Observations sur simulations Le rémanent de la supernova de Kepler en X Quatre éruptions de classe X Une aurore boréale au crépuscule des dieux L'anti-queue de la comète PanSTARRS La structure de Richat Soleil bleu très actif La nébuleuse du Rectangle rouge retraitée Sylphe rouge et aurore polaire Messier 109 Chenille de Lune Couronne lunaire sur le château de Cochem L'anti queue de PanSTARRS s'étend L'oiseau de parhélie Le Grand Nuage de Magellan La nébuleuse du Balai de sorcière Galaxie à un bras L'Aigle et le Cygne
image précédente
Observations sur simulations
A partir d'observations réelles du télescope spatial Hubble, un modèle reproduit la collision de deux grandes galaxies spirales