Aurores boréales sur l'Alaska

Aurores boréales sur l\'Alaska
Image Crédit & Copyright: Todd Salat (AuroraHunter); Annotations: Judy Schmidt

Certaines aurores polaires ne se révèlent qu'aux appareils photo. On les qualifie alors de « subvisuelles », car leur intensité lumineuse est trop faible pour activer les cellules de nos yeux, les cônes, sensibles aux couleurs. Sur cette image, la partie verte des aurores était aisément visible à l'oeil, mais la partie rouge n'apparaissait qu'au bout d'une pose de 20 secondes. La raison en est que l'oeil humain n'est pas capable d'accumuler le signal lumineux au-delà d'une fraction de seconde, alors que les photosites et l'électronique d'un appareil photo en sont capables. Cette image a été prise non loin d'Anchorage, en Alaska, Etats-Unis, en automne dernier. Parmi les milliers d'étoiles peuplant le ciel ce soir là, on reconnaît l'amas des Pléiades et la planète Jupiter, juste au-dessus des nuages, à droite de l'image. Les aurores polaires sont dues à des électrons et des protons frappant les particules de l'atmosphère terrestre tandis qu'elles sont précipitées vers la Terre consécutivement à l'impact sur la magnétosphère terrestre du même type de particules en provenance directe du Soleil. Les aurores polaires, qu'elles soient rouges ou vertes, sont typiquement dues aux émissions des atomes d'oxygène excités lorsqu'ils récupèrent leurs électrons, la dominante de couleur ne venant que de l'altitude à laquelle le phénomène se produit, le rouge étant toujours situé plus haut. Les aurores polaires sont bien connues pour présenter une grande variété de formes et de couleurs. Vous pouvez avoir accès à une version légendée de cette image en cliquant ici.

L'image d'astronomie du jour (Astronomy Picture Of the Day - APOD)
Traduction réalisée par Didier Jamet
> lire le texte original sur le site de la NASA
Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)
Représentant technique de la Nasa : Jay Norris
Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

La très mince couche de notre atmosphère bleue, vue depuis la Station Spatiale Internationale en 2015 par l'astronaute Scott Kelly
à lire aussi...
Atmosphère
L'atmosphère est la couche de gaz qui enveloppe une planète ou un satellite naturel ; celle de la Terre nous abrite et contribue à rendre la vie possible
Voici la représentation classique d’un atome d’hélium. Son noyau est constitué de deux neutrons et de deux protons. Il est entouré de deux électrons situés dans le nuage électronique.
à lire aussi...
Atome
Une aurore boréale composée de lumière rouge et verte, observée au-dessus de la silhouette de sapins. Le phénomène, qui parait tout proche, se produit en fait à une altitude d'une centaine de kilomètres
à lire aussi...
Aurores polaires
Le ciel au dessus de Genève avec des nuages, la Lune, Vénus, et un coucher de Soleil.
à lire aussi...
Ciel
L'astronomie débute par l'observation du ciel, qu'elle ne définit pas rigoureusement. Le ciel commence au-dessus de notre tête, regroupant oiseaux et étoiles.
Voici la représentation classique d’un atome d’hélium. Son noyau est constitué de deux neutrons et de deux protons. Il est entouré de deux électrons situés dans le nuage électronique.
à lire aussi...
Electron
"La nuit étoilée à Saint-Remy", de Van Gogh.<br>Pour voir l'Univers tel qu'il est, il faut soit la rigueur du scientifique, soit la sensibilité de l'artiste.Tout le reste n'est qu'illusion...
à lire aussi...
Etoile

D'autres images d'astronomie...

Une puissante éruption solaire
29 octobre 2003
Une puissante éruption solaire
Le 28 octobre 2003, le Soleil a produit l'une des plus puissantes éruptions solaires qui ait jamais été observée par le satellite SOHO
Aurores boréales
30 juillet 2004
Aurores boréales
Les rayons d'une aurore inattendue
20 novembre 2005
Les rayons d'une aurore inattendue
Lors de ce mois d'août 2002, l'activité du Soleil était au plus haut et une aurore fut visible depuis le Dakota du Nord, avec une rare couleur rouge
L'amas des Pléiades
3 septembre 2012
L'amas des Pléiades
Aurores boréales sur l'Alaska
La grotte au ciel d'aurore boréale
Les Pléiades dans la panade

Ailleurs sur le web

Alaska - Wikipedia
 en.wikipedia.org
Anchorage, Alaska - Wikipedia
 en.wikipedia.org
Aurora - Wikipedia
 en.wikipedia.org
Human eye - Wikipedia
 en.wikipedia.org
United States - Wikipedia
 en.wikipedia.org
APOD Index - Stars: Sun
 antwrp.gsfc.nasa.gov
Magnétosphère — Wikipédia
 fr.wikipedia.org
Periodic Table of Elements: Los Alamos National Laboratory
 periodic.lanl.gov
Protons and neutrons
 hyperphysics.phy-astr.gsu.edu
Glowing Gases - Aurorae
 www.atoptics.co.uk
Electrons
International Solar Terrestrial Physics (ISTP) historical material, hosted by NASA's Goddard Space Flight Center Heliophysics Division of the Sciences and Exploration Directorate in Greenbelt Maryland USA
 www-istp.gsfc.nasa.gov
subvisual - Wiktionary
 en.wiktionary.org
Lily Red | Aurora Hunter
Sept. 13, 2012 at 11:50 pm. Lake Louise, Alaska. Milky Way galaxy and red auroras. Lily pads lit with flashlight. 20-sec exposure reveals a lot!
 www.aurorahunter.com
astronomie | astronomie | atmosphère | atmosphère | atmosphère de la Terre | atmosphère de la Terre | atomes | atomes | aurore | aurore | aurores polaires | aurores polaires | ciel | ciel | électrons | émissions des atomes | étoile

Le calendrier de l'astronomie

Une Atlas V lance TDRS-K Andromède vue par Herschel LL Ori et la nébuleuse d'Orion Nuits namibiennes L'ombre d'un martien métallique Les bras de M106 La comète Lemmon près du pôle céleste sud NGC 6822, galaxie de Barnard La grande procession de météores de 1913 Astéroïdes pas si lointains Des étoiles et de la poussière Aurores boréales sur l'Alaska Orion en infrarouge par WISE Portrait du Système solaire Ombres sur Jupiter Comètes en approche L'astéroïde 2012 DA14 frôle la Terre Le grand météore russe de 2013 Mercure à l'horizon L'hexagone de Saturne Remorqueur gravitationnel Autoportrait panoramique de Curiosity Le flash du météore de Tcheliabinsk M51, la galaxie des Chiens de Chasse Emmène moi vers les lunes Pluie coronale sur le Soleil Asperatus sur la Nouvelle Zélande Lune des Neiges sur une planète enneigée

 

image suivante
Orion en infrarouge par WISE
L'observation de la nébuleuse d'Orion dans l'infrarouge révèle l'environnement tourmenté des jeunes étoiles dont la lumière est reflétée par les poussières