Mare Orientale

Mare Orientale
NASA Technical Rep.: Jay Norris. Specific rights apply.
A service of: LHEA at NASA / GSFC
& NASA SEU Edu. Forum
& Michigan Tech. U.

Telle une grande cible en forme d'oeil de boeuf, la Mare Orientale (Mer Orientale) est une des plus frappantes de toutes les structures lunaires de grande Ă©chelle. SituĂ©e sur le bord de la Lune Ă  l'extrĂŞme ouest, ce bassin d'impact est malheureusement difficile Ă  voir depuis la Terre. Il est âgĂ© de plus de 3 milliards d'annĂ©es, mesure environ 1000 km de diamètre et a Ă©tĂ© formĂ© par l'impact d'un objet de la taille d'un astĂ©roĂŻde. La collision a engendrĂ© des vagues dans la croĂ»te lunaire, provoquant l'apparition de trois structures concentriques circulaires visibles sur cette photo de 1967 prise par le Lunar Orbiter 4 de la NASA. La lave fondue de l'intĂ©rieur de la Lune a inondĂ© le site d'impact Ă  travers la croĂ»te fracturĂ©e, crĂ©ant une mare. Les rĂ©gions sombres et lisses de la Lune sont appelĂ©es mare (mer en latin), car les premiers astronomes pensaient que ces zones pouvaient ĂŞtre des ocĂ©ans.

L'image d'astronomie du jour (Astronomy Picture Of the Day - APOD)
Traduction réalisée par Laurent Laveder
> lire le texte original sur le site de la NASA
Auteurs et Ă©diteurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)
ReprĂ©sentant technique de la Nasa : Jay Norris
Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

L'astéroïde Toutatis vu au radar sous différents angles
Ă  lire aussi...
Astéroïde

Ailleurs sur le web

The Moon - Lunar Orbiter 4
 nssdc.gsfc.nasa.gov
A Rare Glimpse of Mare Orientale - Sky & Telescope
On five consecutive mornings beginning January 29th, early morning risers have an opportunity to glimpse the Moon’s most spectacular "hidden" landform.
 skyandtelescope.com
astéroïde | astéroïde | astronome | astronome | collision | collision

Le calendrier de l'astronomie

Les taches de rousseur d'Europe NGC 604 : une nursery stellaire géante La station spatiale internationale s'agrandit encore Cassini approche Saturne Les Léonides au-dessus du parc national de Joshua Tree L'hexagone d'hiver Léonides de 2001 : des météores en perspectives NGC 6369 : la Nébuleuse du Petit Fantôme Ciel du Cerro Tololo Rayon vert solaire Coquilles externes de Centaurus A Oasis de Terkezi dans le désert du Sahara L'astéroïde Annefrank La vue la plus fine du Soleil Traînées stellaires en Afrique Tempel-Tuttle : la comète des Léonides Les Léonides du Lion La voiture, le trou et la météorite de Peekskill Une Léonides de Kitt Peak à 10h26 TU Léonides vs la Lune Naissance en masse dans la galaxie M 94 Pleine Lune, Lac et Léonides Mare Orientale Hubble flotte librement Le champ magnétique de la Terre Baptisez ce robot martien Des Léonides et Leica Les trous noirs supermassifs de NGC 6240 Les amas ouverts M 35 et NGC 2158 Les sauts de Surveyor

 

image précédente
Pleine Lune, Lac et LĂ©onides
image suivante
Hubble flotte librement
Le télescope spatiale Hubble est libéré de l'atmosphère qui absorbe une grande partie des rayonnements cosmiques et qui crée d'innombrables turbulences