RSS
Ciel des Hommes

Nix et Hydra

Samedi 24 juin 2006

Découvertes à la mi-2005, les deux nouvelles petites lunes de Pluton furent provisoirement désignées S/2005 P1 et S/2005 P2. Elles viennent d’être officiellement baptisées Nix et Hydra. Comparées à Pluton et son large satellite Charon dont les diamètres respectifs sont de 2 360 km et 1210 km, Nix (la plus proche de Pluton) et Hydra (la plus éloignée) sont petites, avec des diamètres estimés dans une fourchette allant de 40 à 160 km. Pluton et Charon sont suffisamment brillants pour générer des aigrettes de diffraction dans cette image prise par le télescope spatial Hubble, mais Nix et Hydra, quelque 5000 fois moins brillantes, doivent se contenter d’apparaître sous la forme de modestes points lumineux. Dans la mythologie grecque, Nix était la déesse des ténèbres et de la nuit (Note du traducteur : le nom de cette divinité grecque est traditionnellement orthographié "Nyx", mais comme ce nom avait déjà été attribué à un astéroïde, l'Union Astronomique Internationale s'est permise de modifier l'orthographe afin d'éviter toute confusion, merci à Gilbert Javaux pour ces précisions) , mère de Charon, tandis qu’Hydra était un monstre à neuf têtes à présent en orbite autour de la neuvième planète du système solaire. On peut noter que Nix et Hydra ont les mêmes initiales que la sonde qui doit leur rendre visite d’ici quelques années, New Horizons.

 

Image Crédit: M. Mutchler (STScI), A. Stern (SwRI), et HST Pluto Companion Search Team, ESA, NASA

Traduction réalisée par : Didier Jamet  > lire le texte original

Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)

Représentant technique de la Nasa : Jay Norris

Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

suivant
image précédente
À l'est d'Antares
suivant
image suivante
M57, la Nébuleuse de l'Anneau

> voir le calendrier

APOD 0606

D'autres images...

© Ciel des Hommes 2001-2018 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter