Nuit des étoiles filantes : les Perséides 2009 arrivent

article original publié par Science @ Nasa
auteur : Docteur Tony Phillips
traduction de Didier Jamet
31 JUILLET 2009

Une perséide de 2009 surprise dès le 26 juillet
Une perséide de 2009 surprise dès le 26 juillet

Brian Emfinger

La Terre traverse en ce moment même plusieurs courants de débris poussiéreux laissés au fil des passages successifs de la comète Swift-Tuttle à proximité du soleil, et qui représentent autant de sources pour la pluie annuelle d’étoiles filantes des Perséides. Bien que la période d’activité principale soit prévue pour les 11 et 12 août, le spectacle a déjà commencé, et il s’annonce de qualité.

L’image qui illustre cet article, et que vous pouvez agrandir en cliquant dessus dans la colonne de droite, a été prise par Brian Emfiger d’Ozark, dans l’Arkansas. Il était un peu plus de minuit heure locale ce 26 juillet 2009. « Je n’ai eu besoin que d’un appareil photo numérique standard pour saisir cette brillante boule de feu et sa traînée » se réjouit Emfinger. « Elle était vraiment brillante ! ».

Cependant Bill Cooke, spécialiste à la Nasa des météorides, les minuscules fragments de poussière responsables des étoiles filantes, tient à tempérer l’enthousiasme de Brian : « À l’heure actuelle, nous nous trouvons à peine à l’orée du courant de débris. Si vous observez le ciel assidument en ce moment, vous ne devriez pas voir plus de quelques perséides par heure. »

Cependant cela devrait rapidement changer.

« En 2009, la terre passera au travers du courant le plus dense des Perséides le 12 août. C’est ce jour-là que vous pourrez voir plusieurs dizaines d’étoiles filantes par heure. »

Du fait d’incertitudes inhérentes à ce genre de prévisions, le mieux sera de se poster aux aguets dès la tombée du jour le 11 juillet et, pour les plus courageux, de veiller jusqu’au lever du Soleil le lendemain. Et si vous avez pu vous reposer entre temps, de recommencer le lendemain.

Le seul matériel dont vous aurez besoin, c’est une couverture étendue sur le sol, ou une chaise longue, éventuellement agrémentée d’un duvet, car même en été la nuit se révèle toujours plus fraiche qu’on ne l’imagine. Ainsi équipé, allongez-vous le visage tourné vers le ciel, et profitez du spectacle.

Il n’y a pas de direction particulière à privilégier, les Perséides peuvent apparaître dans n’importe quelle direction. Bien sûr, il vaut mieux éviter d’avoir un lampadaire ou toute autre source lumineuse parasite dans son champ de vision.

Cependant il y a une source lumineuse dont vous serez bien en peine de vous débarrasser : la lune gibbeuse à 55% vous illuminera depuis une direction très proche de celle du radiant des étoiles filantes. Evitez de la regarder, son vif éclat ruinerait votre accommodation à la vision nocturne pendant 20 bonnes minutes, vous empêchant de distinguer les plus faibles des étoiles filantes.

La Lune sera moins gênante durant les premières heures de la nuit du 11 août. De 22 heures à minuit heure locale, Persée, la constellation d’où semblent provenir les étoiles filantes, et la Lune se tiendront relativement bas sur l’horizon nord. Cette position présentera l’avantage de réduire le secteur de visibilité de la Lune tout en favorisant l’apparition d’étoiles filantes rasantes.

« Les rasantes sont des étoiles filantes qui semblent provenir de l’horizon et frôlent l’atmosphère comme un galet ricochant à la surface d’un plan d’eau » explique Cooke. « Elles sont longues, lentes et colorées, et comptent parmi les plus belles étoiles filantes qui se puissent admirer. » Il fait remarquer qu’une heure d’observation dans ces circonstances peut ne rapporter que quelques unes de ces étoiles filantes, voire pas du tout. Mais ce qui est certain, c’est qu’elles valent le coup d’essayer.

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

Le ciel au dessus de Genève avec des nuages, la Lune, Vénus, et un coucher de Soleil.
à lire aussi...
Ciel
L'astronomie débute par l'observation du ciel, qu'elle ne définit pas rigoureusement. Le ciel commence au-dessus de notre tête, regroupant oiseaux et étoiles.
à lire aussi...
Les constellations
L'atlas des constellations de Ciel des Hommes vous permet d'explorer les principales étoiles, nébuleuses, galaxies et autres objets du ciel profond
La pluie d’étoiles filantes des Géminides arrive -
à lire aussi...
Les étoiles filantes
Les étoiles filantes désignent les traînées lumineuses laissées dans le ciel nocturne par des météorites, plus particulièrement lors de pluies annuelles
La très mince couche de notre atmosphère bleue, vue depuis la Station Spatiale Internationale en 2015 par l'astronaute Scott Kelly
à lire aussi...
Atmosphère
L'atmosphère est la couche de gaz qui enveloppe une planète ou un satellite naturel ; celle de la Terre nous abrite et contribue à rendre la vie possible
La comète de Halley, célèbre photographie publiée par le New York Times lors de son passage en 1910
à lire aussi...
Les comètes
Les comètes sont des petits corps glacés du système solaire d'orbite fortement excentrique, elles ont une longue traînée lumineuse à l'approche du périhélie
"La nuit étoilée à Saint-Remy", de Van Gogh.<br>Pour voir l'Univers tel qu'il est, il faut soit la rigueur du scientifique, soit la sensibilité de l'artiste.Tout le reste n'est qu'illusion...
à lire aussi...
Etoile
comète Swift-Tuttle | comète Swift-Tuttle