Fomalhaut b, une surprise de taille

article original publié par Science @ Nasa
auteur : Docteur Tony Phillips
traduction de Didier Jamet
14 NOVEMBRE 2008

Image en lumière visible des environs de Fomalhaut, avec en insert un gros plan sur le chemin parcouru par la planète Fomalhaut b entre 2004 et 2006
Image en lumière visible des environs de Fomalhaut, avec en insert un gros plan sur le chemin parcouru par la planète Fomalhaut b entre 2004 et 2006

ESA, NASA, and L. Calcada (ESO pour STScI)

La planète Fomalhaut b est plus brillante qu’attendue pour un objet de trois masses joviennes seulement. Cela est peut être dû à la présence d’un système d’anneaux constitués de particules de glace très réfléchissante autour de la planète, comme on en rencontre autour de Saturne dans notre propre système solaire.

Cet hypothétique anneau pourrait finir par se condenser en lunes de Fomalhaut b. La taille estimée de l’anneau est d’ailleurs comparable à la région englobant Jupiter et ses 4 lunes principales, Io, Europe, Ganymède et Callisto.

Kalas et son équipe ont pour la première fois photographié Fomalhaut avec Hubble en 2004, faisant du même coup l’inventaire de son disque de débris. À l’époque, ils remarquèrent également dans l’image quelques points lumineux qui pouvaient correspondre à des planètes.

En 2006, une nouvelle image révéla qu’un des objets s’était nettement déplacé en l’espace de presque deux ans. En extrapolant la distance parcourue en 21 mois grâce aux lois de Kepler sur le déplacement des planètes, on parvient au chiffre de 872 ans pour que Fomalhaut b boucle une orbite autour de Fomalhaut.

Des observations complémentaires devraient permettre d’observer la planète en infrarouge et de rechercher des traces de vapeur d’eau dans son atmosphère. Ces données fourniraient des indices précieux sur l’évolution d’une planète relativement jeune avec ses quelque 100 millions d’années d’existence. Enfin des mesures astrométriques du déplacement de la planète sur son orbite fourniront une précision suffisamment bonne pour déterminer sa masse exacte.

Quant au successeur d’Hubble, le télescope spatial James Webb qui doit quitter la Terre en 2013, il sera en mesure de faire des observations coronographiques de la banlieue de Fomalhaut en infrarouge proche et moyen. Ces observations lui permettront de dénicher d’éventuelles autres planètes dans ce système et de sonder la région située entre le disque de poussières et l’étoile dans l’espoir d’y découvrir par exemple une ceinture interne d’astéroïdes.

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

La très mince couche de notre atmosphère bleue, vue depuis la Station Spatiale Internationale en 2015 par l'astronaute Scott Kelly
à lire aussi...
Atmosphère
L'atmosphère est la couche de gaz qui enveloppe une planète ou un satellite naturel ; celle de la Terre nous abrite et contribue à rendre la vie possible
L'astéroïde Toutatis vu au radar sous différents angles
à lire aussi...
Astéroïde
"La nuit étoilée à Saint-Remy", de Van Gogh.<br>Pour voir l'Univers tel qu'il est, il faut soit la rigueur du scientifique, soit la sensibilité de l'artiste.Tout le reste n'est qu'illusion...
à lire aussi...
Etoile
anneaux | Callisto | autour de Saturne | anneaux | Callisto | autour de Saturne