Eloge de la lenteur, ou comment tirer le portrait de l’ISS

article original publié par Science @ Nasa
auteur : Docteur Tony Phillips
traduction de Didier Jamet
25 JUILLET 2002

Le Québécois Dominique Cantin se trouvait dehors le 20 juillet 2002 pour photographier des aurores polaires quand l’ISS apparut. La traînée montre la distance parcourue en 30 secondes, durée de la prise de vue.
Le Québécois Dominique Cantin se trouvait dehors le 20 juillet 2002 pour photographier des aurores polaires quand l’ISS apparut. La traînée montre la distance parcourue en 30 secondes, durée de la prise de vue.

Crédit : Dominic Cantin

Les observateurs qui voient l’ISS pour la première fois remarquent souvent son apparente lenteur – beaucoup plus lente que les étoiles filantes par exemple. En fait, la station se déplace rapidement : 27000 kilomètres à l’heure, qui lui permettent de faire un tour de Terre toutes les 90 minutes. Mais c’est en effet lent comparé à une étoile filante typique, qui se déplace à une vitesse de 160 000 kilomètres heure et traverse le ciel en quelques secondes.

Dans ce cas, la lenteur est une vertu : comme l’ISS prend quelques minutes pour glisser d’un horizon sur l’autre, il est possible de pointer un télescope sur la station et de la poursuivre.

« Ça demande un peu d’entraînement » affirme Beinert, « mais je l’ai fait de nombreuses fois ». Il suggère d’attendre que la station s’élève de près de 40 degrés au-dessus de l’horizon. Cela correspond au moment où l’ISS est brillante et relativement proche. (quand elle passe juste au-dessus de vous, elle est distante de 400 kilomètres). Dans ces conditions, même avec un petit télescope, vous pouvez apercevoir des détails comme la forme des panneaux solaires.

« La poursuite en manuel n’est pas une mince affaire » prévient-il. « Déplacer précautionneusement le télescope de plusieurs degrés par seconde – généralement dans une position qui n’est pas sans rappeler le Yoga – brûle pas mal de calories, ce dont vous vous apercevrez par la suite ». Les amateurs qui possèdent un télescope « Goto » motorisé et contrôlé par ordinateur peuvent faire la même chose avec moins de peine en utilisant des logiciels de suivi de satellite bon marché (allez sur votre moteur de recherche favori et tapez par exemple « logiciel de suivi de satellites pour télescope ».)

Si vous souhaitez photographier L’ISS au travers de votre télescope, Beinert recommande d’utiliser une caméra vidéo numérique. De courtes expositions (1/30e de seconde ou moins) « gèlent » le vaisseau en mouvement, permettant de capturer ses contours et couleurs.

Après le passage, vous pouvez examiner votre enregistrement image par image et choisir les meilleures. « À votre premier essai, elle sera peut-être visible sur seulement une ou deux prises parmi plusieurs milliers – mais c’est un sentiment extraordinaire quand vous découvrez ce vaisseau spatial sur vos images » affirme-t-il.

Oh… et bien sûr n’oubliez pas d’allumer la caméra. « Lors d’un passage, j’avais suivi la Station presque à la perfection » en rit encore Beinert. « Je ne tenais plus en place dans l’attente du résultat, lorsque je me suis rendu compte que je n’avais jamais commencé l’enregistrement ! »

Littéralement fasciné par la Station spatiale – Il se peut que cela vous arrive à vous aussi. Il vous suffit de faire un tour dehors un soir approprié ce mois-ci et de jeter un œil à ce qui passe au-dessus de vous.



Quelques liens pour aller plus loin

En Français

Alerte ! Vaisseaux spatiaux en vue ! Ou comment clouer le bec à votre voisin

Excellente page du groupe astro et CCD du Quebec

En Anglais

Nasa Human Spaceflight. Tout sur la Station Spatiale Internationale et la Navette Spatiale

Comment faire des images de la Station Spatiale à pas cher ? Ulrich Beinert a des solutions.

La Station Spatiale Internationale espionnée au télescope depuis le sol. Plein d’images grâce à Ulrich Beinert, David Cash et Josef Huber.

Bonne chasse !

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

Le ciel au dessus de Genève avec des nuages, la Lune, Vénus, et un coucher de Soleil.
à lire aussi...
Ciel
L'astronomie débute par l'observation du ciel, qu'elle ne définit pas rigoureusement. Le ciel commence au-dessus de notre tête, regroupant oiseaux et étoiles.
à lire aussi...
Les étoiles filantes
Les étoiles filantes désignent les traînées lumineuses laissées dans le ciel nocturne par des météorites, plus particulièrement lors de pluies annuelles
"La nuit étoilée à Saint-Remy", de Van Gogh.<br>Pour voir l'Univers tel qu'il est, il faut soit la rigueur du scientifique, soit la sensibilité de l'artiste.Tout le reste n'est qu'illusion...
à lire aussi...
Etoile
anneaux | astronomie | anneaux | astronomie