Quand les anneaux de Saturne troublaient Galilée

article original publié par Science @ Nasa
auteur : Docteur Tony Phillips
traduction de Didier Jamet
17 DECEMBRE 2002

La double mission Cassini-Huygens atteindra les parages de Saturne en 2004
La double mission Cassini-Huygens atteindra les parages de Saturne en 2004

NASA - ESA

Galilée lui-même fut très intrigué par l'aspect changeant de Saturne. Il découvrit les anneaux de Saturne en 1610. « Altissimum planetam tergeminum observavi », consigna-t-il alors en Latin : "j'ai observé que la planète la plus élevée est triple: oOo."

Des satellites : c'était ainsi que lui étaient apparus les anneaux de Saturne, vus au travers de sa rudimentaire lunette. Mais il dut bientôt renoncer à comprendre ce qu'il avait observé lorsque, deux ans plus tard, les compagnons de Saturne disparurent. Les anneaux se présentaient maintenant par la tranche, et Galilée ne pouvait plus les voir.

Par la suite, les allées et venues des anneaux de Saturne ont encore intrigué les chercheurs pendant de longues années, et ce ne fut qu'en 1656 que l’astronome Hollandais Christian Huygens découvrit la bonne explication.

Cela fera donc bientôt 400 ans que les astronomes observent les anneaux de Saturne. Pourtant, ils sont loin d’avoir percé tous leurs mystères.

Les anneaux de Saturne sont constitués de blocs de glace dont la taille est comprise entre celle d’un grain de poussière et celle d'une vaste maison.

Cela ressemble à des débris, mais des débris de quoi ? D'une lune démembrée ? D'un astéroïde de rencontre détruit par la gravité de Saturne ? Personne ne sait.

De plus en plus d’indices s’accumulent qui tendent à démontrer que les anneaux seraient en fait beaucoup plus jeunes que Saturne elle-même.

Certains chercheurs pensent que les anneaux sont apparus il y a seulement quelques centaines de millions d'années, à une époque où les premiers dinosaures régnaient en maître sur notre planète.

La sonde Cassini - une mission menée conjointement par la NASA, l'ESA, et l'agence spatiale Italienne – est actuellement en route pour Saturne. Elle y arrivera en juillet 2004 et deviendra le premier engin spatial à se mettre en orbite autour de Saturne, sans se contenter de la survoler de loin.

Six mois plus tard, Cassini larguera la sonde Huygens dans l'épaisse atmosphère de Titan, une des Lunes de Saturne.

Bardée d'instruments scientifiques en tout genres, et avec du temps devant elle, Cassini nous en apprendra sûrement beaucoup sur la planète aux anneaux.

Mais pour l'heure, les seuls instruments dont vous ayez besoin pour apprécier la beauté de Saturne, ce sont vos yeux, et un petit télescope.

« Saturne et la terre resteront à proximité l'une de l'autre durant quelques semaines », fait remarquer Adams. Aussi, si la météo n’est pas favorable le 17 décembre, ne vous désolez pas : vous aurez de nombreuses séances de rattrapage dans les jours à venir, afin de connaître à votre tour l’émotion de découvrir le seigneur des anneaux…


Quelques liens pour aller plus loin (en anglais)

Le vrai seigneur des anneaux

La Mission Cassini-Huygens vers Saturne et Titan

Histoire des anneaux de Saturne

Saturne (Nine Planets)

Les anneaux vus par la tranche

Le système d’anneaux de Saturne

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

La très mince couche de notre atmosphère bleue, vue depuis la Station Spatiale Internationale en 2015 par l'astronaute Scott Kelly
à lire aussi...
Atmosphère
L'atmosphère est la couche de gaz qui enveloppe une planète ou un satellite naturel ; celle de la Terre nous abrite et contribue à rendre la vie possible
L'astéroïde Toutatis vu au radar sous différents angles
à lire aussi...
Astéroïde
à lire aussi...
Agences Spatiales
à lire aussi...
Cassini - Huygens
agence spatiale européenne | anneaux | anneaux de saturne | astronome | autour de Saturne | agence spatiale européenne | dinosaures | anneaux | anneaux de saturne | astronome | autour de Saturne | dinosaures