Mars le 27 août : petite histoire du canular des deux lunes

article de Patrick Babayou
26 AOUT 2009

Mars ayant une orbite assez elliptique, son diamètre peut varier fortement selon l’opposition. L’opposition d’août 2003 sera très favorable (1), au contraire de celle de mars 2012 (2). Notons qu’en conjonction supérieure, le diamètre de Mars est minuscule (3).
Mars ayant une orbite assez elliptique, son diamètre peut varier fortement selon l’opposition. L’opposition d’août 2003 sera très favorable (1), au contraire de celle de mars 2012 (2). Notons qu’en conjonction supérieure, le diamètre de Mars est minuscule (3).

HST, NASA, Ciel des Hommes (L.Laveder)

Tel le beaujolais nouveau, l'annonce du retour de la planète Mars "aussi grosse que la Lune" dans le ciel du 27 août a bien eu lieu, comme tous les ans depuis 2003. Ainsi, nous voyons revenir dans nos messageries le désormais célébrissime message électronique qui annonce "deux lunes dans le ciel du 27 août", ainsi que ses variantes qui laissent entendre que la planète Mars serait, tout d'un coup, visible à l'oeil nu, comme si elle ne l'était pas en d'autres circonstances. Ce message qui a la vie dure nous permet régulièrement de faire quelques modestes rappels de mécanique céleste et nous conduit plus globalement à souligner la force d'Internet, autant que certaines lacunes de la culture scientifique de nos contemporains !

La vérité avant le canular...

Un peu d'histoire. En août 2003, le 27, la planète Mars se situait au plus proche possible de la Terre, ce qui ne s'était pas produit depuis environ 60 000 ans pour une distance de, tout de même, 56 millions de kilomètres.

Rappelons au passage que la distance Terre-Lune s'élève à 360 000 kilomètres, notre satellite naturel ayant un diamètre inférieur de moitié à celui de Mars. Pas besoin d'études approfondies de physique et de trigonométrie pour comprendre que Mars ne pourra JAMAIS apparaître à nos pauvres yeux humains qu'au mieux dans les 70 fois plus petite que la Lune. Sauf cataclysme interplanétaire dont les conséquences ne manqueraient pas de risquer de faire disparaître toute forme de vie sur Terre !

(expérience à faire à la maison, avec vos enfants le cas échéant : découpez deux ronds, l'un d'un diamètre de 10 centimètres, l'autre de 20 - à peindre en rouge pour se rappeler que c'est Mars -, et comparez leurs diamètres apparents en les plaçant à des distances respectives de 30 centimètres et de 2 mètres...).

Revenons à ce qui s'est passé en 2003 et en 58 000 avant J.C. (au temps de l'homme de Neandertal...) : Mars se situait en opposition (voir ce terme dans notre dictionnaire), c'est-à-dire que le Soleil, la Terre et la planète Mars étaient alignées, dans cet ordre.

A l'opposition, la Terre et Mars sont donc naturellement au plus proche l'une de l'autre, comme cela se produit une fois chaque année terrestre. Cette distance minimale serait fixe si les orbites des deux planètes étaient parfaitement circulaires, or ce n'est pas le cas. L'orbite de Mars étant plus excentrique que celui de la Terre, c'est-à-dire qu'il a une forme elliptique assez prononcée (cf. l'illustration de cet article).

L'opposition entre la Terre et Mars est se produit donc chaque année (terrestre) à une distance différente, et, parfois, au point où les deux ellipses de leurs orbites se rapprochent le plus. C'est ce qui s'est à peu près passé le 27 août 2003, et ce qui s'était passé à l'époque de Neandertal.

Ce rapprochement ne se produit pas bien entendu en une nuit : c'est pendant quelques semaines avant et après le 27 août 2003 que Mars fut particulièrement remarquable, c'est-à-dire que son éclat en faisait "l'étoile" la plus brillante du ciel, et que sa teinte rougeâtre pouvait très clairement être distinguée à l'oeil nu.

En 2005, le rapprochement s'est produit en octobre (et non en août) et Mars avait un diamètre apparent inférieur d'environ 20% à celui de 2003.

Le prochain rapprochement quasi identique à celui de 2003 se produira en 2018, et ce n'est qu'en 2287 que Mars passera à une distance de la Terre inférieure à celle de 2003. Autant dire que les heureux témoins de 2003 auront tous disparu...

Le canular devant la vérité...

La nécessité de notre trépas d'ici 2287 n'a pas échappé aux auteurs des textes qui circulent désormais chaque mois d'août. Ainsi, voir Mars en 2003 était pour nous tous la chance exceptionnelle de l'observer dans des conditions qui ne seraient pas égalées de notre vivant (mais néanmoins approchées en 2018, donc...).

Le message d'origine, qui a circulé pour la première fois en juillet 2003, ne s'y est pas trompé puisqu'après avoir expliqué toute cette affaire, il conclut (en majuscules) : "personne de vivant aujourd'hui ne verra cela à nouveau".

Dans ce message se trouve une phrase apparemment à l'origine de la légende urbaine désormais annuelle : "at a modest 75-power magnification Mars will look as large as the full moon to the naked eye", soit : "avec un grossissement de 75 fois, Mars apparaîtra aussi large que la pleine lune à l'oeil nu".

Étrangement, les années suivantes, la référence au télescope et à son grossissement de 75 fois a disparu. Hasard, erreur ou volonté de faire circuler une information plus spectaculaire que la vérité ne l'était déjà, la désinformation était née et s'est comportée comme la meilleure des désinformations possibles, c'est-à-dire que :

- la désinformation se présente avec moult précisions qui permettent de la raccrocher à des faits réels (le rapprochement, l'excentricité des orbites...)

- chaque année, elle est un peu plus déformée et amplifiée : ainsi, selon certaines versions qui circulent cette année 2009, Mars va apparaître à minuit trente précises (sous-entendu : n'oubliez pas de régler vos montres !)

- la désinformation connaît le succès par la crédulité des lecteurs, voire leur ignorance, et cela d'autant plus qu'elle traite d'un sujet, le ciel et l'astronomie, qui fascine l'homo sapiens d'aussi loin que notre mémoire collective nous emmène. La preuve, il y a des passionnés qui écrivent des sites d'astronomie...

D'autres ne se sont pas trompés sur cette rumeur parfaitement construite, tel le web-journal satirique Désinformations.com, qui ne s'est pas privé de traiter, dès 2003, d'un sujet aussi délectable.

Deux lunes dans le ciel ? Oui, sur Désinformations.com !
Deux lunes dans le ciel ? Oui, sur Désinformations.com !

Crédit : Désinformations.com

En guise de conclusion...

Quel que soit le plaisir que nous aurons toujours à aider les internautes à mieux comprendre les phénomènes célestes (c'est ce qui nous a motivés depuis bientôt dix ans à construire le site Ciel des Hommes), force est de regretter toutefois qu'un canular de cet acabit ait un tel succès, apparemment même un succès croissant année après année.

En effet, pour avoir connaissance de tous ces phénomènes que nous avons décrits précédemment, il n'y a guère besoin d'avoir été étudiant en astrophysique longtemps après le bac.

L'excentricité des orbites, les ordres de grandeurs des distances entre les planètes, le fait qu'une planète ne peut pas quitter son orbite pour se rapprocher d'une autre, ni pour une nuit, ni pour toujours, le fait qu'un diamètre apparent de Mars égal à celui de la Lune impliquerait une distance entre la planète rouge et la Terre de moins d'un million de kilomètres, ce qui provoquerait force perturbations (imaginez par exemple les marées) qui ne manqueraient pas d'être cataclysmiques...

... tout cela pourrait être connu par chacun, cela pourrait être partie de notre culture scientifique minimale commune.

Mais puisque selon toute vraisemblance le "hoax des deux lunes" devrait circuler à nouveau, donnons-nous rendez-vous pour les années suivantes, et plaçons même nos espoirs pour une désinformation de qualité supérieure en 2012, l'année de la fin du monde !

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

Le ciel au dessus de Genève avec des nuages, la Lune, Vénus, et un coucher de Soleil.
à lire aussi...
Ciel
L'astronomie débute par l'observation du ciel, qu'elle ne définit pas rigoureusement. Le ciel commence au-dessus de notre tête, regroupant oiseaux et étoiles.
"La nuit étoilée à Saint-Remy", de Van Gogh.<br>Pour voir l'Univers tel qu'il est, il faut soit la rigueur du scientifique, soit la sensibilité de l'artiste.Tout le reste n'est qu'illusion...
à lire aussi...
Etoile
Voici la représentation classique d’un atome d’hélium. Son noyau est constitué de deux neutrons et de deux protons. Il est entouré de deux électrons situés dans le nuage électronique.
à lire aussi...
Electron
astronomie | distance Terre-Lune | désinformation | cataclysmique | astrophysicien | astronomie | désinformation | cataclysmique | astrophysicien