RSS
Ciel des Hommes

Le cycle solaire 23 n’est pas mort, il tache encore

traduction de Didier Jamet

paru le 29 mars 2008

On a peut-être un peu vite enterré le cycle solaire 23. Mois de trois mois après que les prévisionnistes ont annoncé le début d’un nouveau cycle solaire, le 24, ce bon vieux cycle 23 refait parler de lui. Mais à vrai dire, il n’avait jamais cessé.

« Cette semaine, trois grosses taches solaires sont apparues et elles sont toutes à rattacher au précédent cycle » affirme le physicien de la NASA David Hathaway. « Nous pouvons l’affirmer du fait de leur polarité magnétique. » La carte magnétique ci-contre à droite a été obtenue par le satellite SOHO ce matin même. Elle montre les pôles magnétiques nord et sud de chacune des taches. Et tous sont orientés selon le motif du cycle solaire 23. Celles du cycle 24 seraient inversées.

Comment est-ce possible ? Hathaway nous l’explique. « Nous avons deux cycles solaires actifs en même temps. Le cycle solaire 24 a déjà commencé, ses premières taches ont fait leur apparition en janvier 2008, mais le cycle 23 n’est pas terminé pour autant. »

Aussi étrange que cela puisse paraître, c’est parfaitement normal. Aux environs du minimum solaire, c’est-à-dire en ce moment même, les taches du cycle précédent et celles du nouveau peuvent cohabiter, et c’est assez fréquent. Puis au bout d’un certain temps, le cycle 23 s’évanouira complètement, cédant la place au cycle 24. Mais ce n’est pas pour tout de suite.

Pendant ce temps, le 25 mars 2008, la tache 989, la plus petite des trois, a libéré une éruption solaire de classe M2. Les éruptions solaires ont leur propre « échelle de Richter », allant de la classe A, comme Anodine, à X, comme eXtrême. les éruptions de classe M sont moyennes. Celle-ci a projeté une éjection de matière coronale dans l’espace, mais le nuage constitué d’un milliard de tonnes de particules a manqué la Terre.

Tandis que ce nuage se frayait un passage dans l’atmosphère du Soleil, le radio astronome amateur Thomas Ashcraft a entendu comme une bourrasque se déverser des hauts parleurs de son récepteur ondes courtes à 21 mhz installé au Nouveau Mexique. C’était une bouffée radio de type 2 générée par les ondes de choc provoquée par le front de l’éjection de matière. À plus de 1500 kilomètres de là, en Virginie, David Thomas a enregistré les mêmes émissions sur un traceur qu’il avait connecté à son antenne de radio amateur à 20 mhz.

Nous pourrions avoir encore plus de ce genre d’activité dans les 7 à 10 jours qui viennent prédit Hathaway. C’est à peu près le temps qu’il faudra à ces taches pour traverser le disque solaire. La rotation du Soleil dirige en ce moment les taches vers la Terre, ce qui signifie que la prochaine éjection de matière coronale, à supposer qu’il y en ait une, pourrait cette fois ne pas nous manquer. Les impacts sont inoffensifs pour la Terre mais ils peuvent déclencher des aurores boréales, perturber le fonctionnement des satellites, et dans des cas extrêmes, provoquer des pannes des réseaux de distribution d’électricité.

La vraie signification de ces taches tient à ce qu’elles nous révèlent du cycle solaire. « Le cycle solaire 24 a commencé, mais nous ne passerons pas par le minimum d’activité solaire tant que le nombre de taches du site 24 ne dépassera pas celui des taches du cycle 23 » insiste Hathaway. « Il semble que nous ayons encore quelques mois devant nous. » D’après ce dernier regain d’activité, il estime que le prochain maximum solaire n’interviendra pas avant 2012.

En attendant, les prévisionnistes solaires du NOAA estiment à 50% les chances de voir se produire une éruption de classe M liée à l’ancien cycle dans les prochaines 24 heures. Restez à l’écoute !

 

précédent
article précédent
Etranges cratères sur Mercure
suivant
article suivant
Un croissant de Lune d'une fatale beauté

Version française de Science@NASA
Auteur original : Docteur Tony Phillips
Crédit : NASA Science

Image du Soleil prise par le satellite SOHO le 28 mars 2008. En blanc, le "pôle sud" de la tache, en noir le nord
Crédit : Nasa/ESA/SOHO

 

nombre de taches observées sur le Soleil en fonction du temps. 2008 est clairement une année proche du minimum
Crédit : Nasa

 

dictionnaire de l'astronomie

Atmosphère

Espace

Espace

Satellite

Satellite

Taches solaires

Taches solaires

© Ciel des Hommes 2001-2017 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter
lune ovni | mars se rapprochera d la terre en aout |