RSS
Ciel des Hommes

Avalanches prises sur le vif sur Mars !

traduction de Didier Jamet

paru le 04 mars 2008

La sonde Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) a pu saisir sur le vif des avalanches de glace et de poussière sur le pourtour de la calotte polaire nord de Mars.

« Cela m’a vraiment beaucoup étonné » reconnaît la scientifique Ingrid Daubar Spitale de l’Université d’Arizona, qui la première a vu ces avalanches sur des images prises par Mars Reconnaissance Orbiter le 19 février 2008. « C’est génial d’assister à quelque chose de si dynamique sur Mars. L’essentiel de ce qu’on peut observer sur cette planète n’a généralement pas changé depuis des millions d’années. »

Pourtant, la caméra de l’instrument HIRISE n’était pas à la recherche d’avalanches. « Nous cherchions des changements printaniers dans la couche de givre de dioxyde de carbone recouvrant un champ de dunes. Ces avalanches ont été découvertes complètement par hasard » reconnaît Candice Hansen, investigatrice principale adjointe de l’instrument HIRISE.

L’image complète révèle des détails pas plus grands qu’un bureau dans une bande de terrain de 6 kilomètres de large et dix fois plus longue, à 84 degrés de latitude nord. Les couches rougeâtres, connues pour être riches en glace d’eau, forment le visage d’une forte pente de plus de 700 mètres de dénivelé parcourant toute l’image.

« Nous ne savons pas ce qui déclenche ces glissements de terrain » confesse Patrick Russell de l’Université de Berne, en Suisse, qui travaille sur les résultats d’Hirise. « Nous avons prévu de faire plus d’images de ce site au travers des saisons martiennes changeantes pour voir si ce genre d’avalanche se produit tout au long de l’année ou seulement au début du printemps. »

La matériau qui tombe du haut de l’escarpement contient probablement plus de glace que de poussière. De prochaines images du site qui seront prises dans les mois à venir révèleront peut-être des changements dans les éboulis à la base de la pente. Cela permettra aux chercheurs d’estimer la proportion de glace qu’ils contenaient.

« Si des blocs de glace se détachent et tombent, nous nous attendons à ce qu’ils fondent et passent ainsi de l’état solide à l’état gazeux » explique Russel. « Nous verrons si le volume des éboulis diminue. Ce que nous apprendrons pourrait nous offrir une meilleure compréhension d’une partie du cycle de l’eau sur Mars. »

La photo de l’avalanche n’est qu’une image sur les quelque 2400 rendues publiques le 3 mars 2008. Pour découvrir la galerie complète, cliquez ici.

Autre image digne d’intérêt prise par Hirise, celle qui nous montre un croissant de planète bleue accompagnée de sa Lune. On y reconnaît la côte ouest de l’Amérique du Sud. Mais bien d’autres images vous fourniront également l’opportunité d’explorer une grande variété de terrains martiens, des figures sérielles formées par les champs de dunes aux canyons les plus profonds.

La caméra d’Hirise est un des six instruments installés à bord de MRO. Mars Reconnaissance Orbiter a atteint l’orbite de la planète rouge en mars 2006 et a déjà depuis renvoyé plus de données que toutes les autres missions martiennes qui l’ont précédée réunies.

« Le monde entier nous envie notre programme martien » affirme Alan Stern, administrateur associé de la NASA. « Nous avons prévu de lancer un total de 5 missions supplémentaires à destination de Mars au cours des 10 prochaines années, la première étant le robot automobile Mars Science Lab l’an prochain, laquelle sera suivie par Mars Aeronomy Scout en 2013. »

 

précédent
article précédent
Nouvelles cartes radar de la Lune
suivant
article suivant
Etranges cratères sur Mercure

Version française de Science@NASA
Auteur original : Docteur Tony Phillips
Crédit : NASA Science

Détail de la plus grande avalanche observée sur Mars par MRO, parmi 4 autres. Cliquez sur le lien du crédit pour avoir accès à l'image en haute résolution
Crédit : Nasa/JPL-Caltech/University of Arizona

 

Détail d'une plus petite avalanche sur Mars saisie par MRO
Crédit : Nasa/JPL-Caltech/University of Arizona

 

Les excellentes performances de la caméra Hirise font qu'elle peut tirer un très honorable portrait du système Terre-Lune même depuis l'orbite martienne !
Crédit : Nasa/JPL-Caltech/University of Arizona

 

dictionnaire de l'astronomie

Planète

© Ciel des Hommes 2001-2017 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter
comment aller sur mars |