RSS
Ciel des Hommes

Eclipse totale de Lune dans la nuit du mercredi 20 au jeudi 21 février

traduction de Didier Jamet

paru le 18 février 2008

Dans la nuit du mercredi 20 au jeudi 21 février 2008, la pleine Lune prendra une belle teinte cuivrée cernée, peut-être, d’une marge turquoise. Ce sera à l’occasion de la dernière éclipse de Lune avant décembre 2010.

Lorsque le Soleil se couche, la Lune se lève. Quelques heures plus tard, c’est le moment de sortir et de regarder le ciel. Observer une éclipse de Lune n’a rien de compliqué. Le maximum de l’éclipse, et en vérité son maximum de beauté, se produira à 4 h 26 du matin en Europe (3 H 26 Temps Universel).

Les éclipses de Lune se produisent lorsque la Lune passe dans l’ombre de la Terre. On pourrait s’attendre à ce que la Lune devienne alors encore plus grisâtre qu’à l’accoutumée, au lieu de quoi elle se transforme en un globe rougeâtre. Pourquoi rouge ? Parce que c’est en réalité la couleur de l’ombre de la Terre.

Imaginez un peu : la plupart des ombres auxquelles nous sommes habitués sont noires ou grises. Il vous suffit d’aller vous promener dehors par une belle journée ensoleillée et de tourner le dos au Soleil pour le constater.

L’ombre de la Terre est différente car, contrairement à vous, la Terre a une atmosphère. Cette délicate couche d’air et de poussières environnant notre planète rougit et courbe la lumière du Soleil, emplissant l’obscurité de l’ombre située derrière la Terre d’une lumière semblable à celle d’un coucher de Soleil.

La teinte exacte, qui peut aller de l’orange vif au rouge sanguin, dépend de l’état, assez imprévisible, de l’atmosphère au moment de l’éclipse. « Seule l’ombre le sait » résume poétiquement l’astronome Jack Horkheimer du planétarium du Miami Space Transit.

Traverser la partie la plus dense de l’ombre terrestre prend à peu près une heure à la Lune. Les premières nuances de rouge apparaîtront un peu après 4 heures du matin, signe précurseur de toute une gamme de nuances cuivrées qui envahiront peu à peu les reliefs lunaires, emplissant chaque cratère, enveloppant chaque montagne pour ne les libérer complètement qu’un peu avant 5 heures du matin. Pour profiter du spectacle, nul besoin d’un quelconque filtre ni même d’un télescope. Et on peut l’apprécier aussi bien au coeur des villes qu’à la campagne.

Tandis que vous admirerez cet évènement, soyez attentif à une possible autre couleur : le bleu turquoise. Certaines personnes qui ont eu l’occasion d’observer les dernières éclipses de Lune ont en effet mentionné la présence d’une insolite lueur turquoise cernant le rouge de la totalité.

« La nuance bleue et turquoise au bord de l’ombre de la Terre étaient incroyables » se souvient l’astronome amateur Eva Seidenfaden de Trèves, en Allemagne, qui a pris l’image illustrant cet article durant l’éclipse de Lune du 3 au 4 mars 2007. Des dizaines d’autres photographes ont documenté le même phénomène.

La source de ce cercle turquoise ? La couche d’ozone. Le docteur Richard Keen, de l’université du Colorado, précise : « Durant une éclipse de Lune, la plupart de la lumière illuminant la Lune passe au travers de la stratosphère où elle est rougie par diffusion. Cependant la lumière passant par le sommet de la stratosphère traverse la couche d’ozone, qui elle au contraire absorbe la lumière rouge et rend donc la lumière filtrant au travers encore plus bleue. » Ce phénomène peut être vu sous la forme d’une douce frange bleue cerclant le noyau rouge de l’ombre terrestre.

Pour saisir cette lueur turquoise dans la nuit du 20 au 21 février 2008, il est conseillé de l’attendre durant les premières et les dernières minutes de la totalité, soit vers 4 heures du matin et 4 heures 51.

Rouge sang, orange vif, turquoise délicat, de quoi marquer de couleurs vives la nuit du 20 au 21 février 2008. Bonne éclipse de Lune à tous !

 

précédent
article précédent
Un astéroïde menace de frapper Mars
suivant
article suivant
Qui tourne autour de la Lune ?

Version française de Science@NASA
Auteur original : Docteur Tony Phillips
Crédit : NASA Science

L'éclipse de Lune du 3 mars 2007 photographiée depuis la ville allemande de Trèves
Crédit : Eva Seidenfaden

 

dictionnaire de l'astronomie

Atmosphère

Ciel

Ciel

Diffusion

Diffusion

Lumière

Planète

© Ciel des Hommes 2001-2018 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter