RSS
Ciel des Hommes

STS-113 enfin !

article de Olivier Sanguy

paru le 24 novembre 2002

Pour la dix-neuvième fois de sa carrière, la navette spatiale Endeavour s'est envolée cette nuit depuis le centre spatial Kennedy. Ce lancement marque le début de la mission STS-113, qui devrait durer 11 jours.

Après un ultime report de 24 heures pour cause de mauvais temps sur les sites espagnols d'atterrissage d'urgence, le départ du vol STS-113 de la navette spatiale s'est déroulé sans encombres dimanche 24 novembre à 0h50 temps universel.

Le mauvais temps etait à l’origine de ce dernier retard . Mais, pour une fois, la météo parfois capricieuse de la Floride n’était pas en cause.

En effet, ce sont des pluies en Espagne qui furent à l’origine de la décision de la NASA.

L’Espagne abrite deux sites dénommés TAL (pour Trans-Atlantic Abort Landing), à Moron de la Frontera, près de Séville, et à Saragosse.

Ces sites sont des options d’atterrissage d’urgence pour la navette spatiale en cas de problème grave (panne de moteur par exemple) lors de la procédure de lancement et de mise sur orbite.

Programmée pour un décollage en août dernier, STS-113 fut d’abord retardée suite à la découverte de fissures dans certains conduits des réacteurs de la navette spatiale. Puis, plus récemment, une fuite d’oxygène retarda encore le vol prévu pour le 10 novembre.

Comble de malchance, lors de la recherche de la panne, le bras robotisé de la navette fut endommagé, causant un nouveau report.

Aux USA, certains superstitieux font déjà le parallèle entre Apollo XIII et STS-113, pointant le fait que sur son blason le vol est écrit CXIII et que les 2 missions ont connu un changement d’équipiers pour raisons médicales !

STS-113 apportera un nouveau segment de la poutre centrale de la Station Spatiale Internationale. 3 sorties extra-véhiculaires seront nécessaires pour mettre en place ce nouvel élément.

Le morceau, dénommé P1, se trouvera à « bâbord » de l’ISS. En effet, les segments de l’ISS répondent à une nomenclature héritée de la marine. Le segment central et le premier segment tribord sont baptisés respectivement S0 et S1 ; la lettre S désignant le terme Starboard (tribord en anglais). Le P1 apporté par STS-113 utilise la lettre P pour Port ou bâbord.

La mission STS-113 marque aussi la relève pour l’expédition 5 de l’ISS, puisque la navette Endeavour amène à son bord les 3 membres de l’expédition 6 : Ken Bowersox (commandant), Don Pettit et Nikolai Budarin.


Olivier SANGUY est rédacteur en chef d’ESPACE Magazine, le magazine de la conquête spatiale.

 

précédent
article précédent
Les rayons cosmiques en altitude
suivant
article suivant
Un si bel Ovni...
Logo officiel de la mission STS-113.
Crédit : Spaceflight NASA

 

dictionnaire de l'astronomie
Espace

Espace

© Ciel des Hommes 2001-2018 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter