RSS
Ciel des Hommes

Les volutes de Williamina Fleming

Vendredi 10 novembre 2017

D'apparence chaotique, ces filaments entremêlés de gaz choqué visibles dans le ciel terrestre en direction de la constellation du Cygne constituent la partie occidentale de la nébuleuse du Voile. Prise dans sa totalité, la nébuleuse du Voile est tout ce qui reste d'une étoile massive de la Voie Lactée. Il y a plus de 5000 ans de cela, cette étoile explosa en supernova. L'onde de choc commença alors à se propager dans le milieu interstellaire, poussant devant elle et ionisant la matière rencontrée en chemin. Il faut considérer ces filaments un peu comme les vaguelettes se formant à la surface d'un étang quand la chute d'une pierre trouble sa surface. Le rayonnement intense de la supernova a par ailleurs ionisé les atomes constituant le matériau interstellaire, l'hydrogène émettant en rouge, le soufre en vert et l'oxygène en bleu lorsqu'ils récupèrent leurs électrons. À cette époque, le nuage en expansion était certainement aussi brillant qu'un croissant de Lune, et resta visible pendant plusieurs semaines. Egalement connue sous le nom de boucle du Cygne, la nébuleuse du Voile s'étend à présent d'une extrémité à l'autre sur un champ apparent de 3°, l'équivalent de 6 pleines lunes. Cela se traduit par un diamètre de 70 années-lumière à la distance estimée de 1500 années-lumière de la Terre. Cette image ne couvre qu'un tiers de ce champ. Appelé Triangle de Pickering selon la tradition qui voulait que les honneurs de la découverte aillent au directeur de l'observatoire, ce complexe triangulaire de filaments devrait en toute justice être connu sous le nom de Volutes de Fleming, du nom de Williamina Fleming, la femme qui en fit réellement la découverte sur une plaque photographique.

afficher encore plus grand

 

Image Crédit & Copyright: Sara Wager

Traduction réalisée par : Didier Jamet  > lire le texte original

Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)

Représentant technique de la Nasa : Jay Norris

Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

suivant
image précédente
Le point sur NGC 1055
suivant
image suivante
La très étrange comète Machholz

> voir le calendrier

APOD 1711
© Ciel des Hommes 2001-2017 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter