Du nouveau sur le front des astéroïdes géocroiseurs

article original publié par Science @ Nasa
auteur : Docteur Tony Phillips
traduction de Didier Jamet
17 MAI 2012

Simulation de la nouvelle répartition estimée de la population d\'astéroïdes géocroiseurs potentiellement dangereux autour du Soleil (vue latérale)
Simulation de la nouvelle répartition estimée de la population d'astéroïdes géocroiseurs potentiellement dangereux autour du Soleil (vue latérale)

NASA/JPL-Caltech

Grâce aux observations du satellite WISE de la NASA, on en sait un peu plus sur les astéroïdes potentiellement dangereux peuplant notre système solaire.

Egalement connus sous le nom de géocroiseurs, ces astéroïdes ont pour caractéristiques de passer régulièrement à moins de 8 millions de kilomètres de notre planète et de présenter une taille suffisante pour survivre à une traversée de l'atmosphère et provoquer des dégâts à une échelle régionale.

Cette partie de la mission, appelée NEOWISE, a fait un sondage sur 107 géocroiseurs afin d'en tirer des conclusions sur la population entière. Les résultats permettent d'estimer la population de géocroiseurs dépassant les 100 mètres de long à environ 4700, plus ou moins 1500. Jusqu'ici, 20 à 30 % de ces objets seraient clairement identifiés.

Les précédentes estimations de géocroiseurs n'étaient pas très éloignées de ces résultats. Cependant ce sondage de NEOWISE a permis de confirmer certaines tendances quant au nombre total et à la taille de ces objets. Comme WISE observe en infrarouge et perçoit donc la chaleur des astéroïdes, il a pu observer indifféremment les objets clairs et sombres, d'où l'obtention d'un échantillon plus représentatif de la population de géocroiseurs.

"Les analyses de NEOWISE ont montré que nous avions fait jusqu'à présent du bon travail dans la recherche des objets présentant un danger d'impact avec la Terre" se réjouit Lindley Johnson, responsable du programme d'observation des géocroiseurs de la NASA. "Mais il nous en reste encore beaucoup à découvrir, et il faudra beaucoup d'efforts concertés au cours des prochaines décennies pour les détecter tous, et en particulier ceux qui présentent un risque sérieux ou pourraient constituer une destination de choix pour une mission spatiale future."

Les nouvelles données suggèrent qu'il y a en réalité deux fois plus de géocroiseurs sur des orbites faiblement inclinées qu'on ne le pensait auparavant. Pour le dire autrement, il y a deux fois plus de géocroiseurs dont la trajectoire est quasiment dans le plan de l'orbite terrestre.

"L'équipe a été surprise de cet abondance de géocroiseurs à faible inclinaison" confie Amy Mainzer, responsable scientifique de NEOWISE au JPL. "Comme ils ont tendance à passer plus souvent à proximité de la Terre, ils constituent des objectifs privilégiés pour une prochaine mission spatiale."

Autre résultat de NEOWISE, une grande part de ces géocroiseurs à faible inclinaison pourraient avoir une origine commune : une collision entre deux gros astéroïdes dans la ceinture principale, entre les orbites de Mars et Jupiter, dont ces géocroiseurs faiblement inclinés seraient les débris.

Les géocroiseurs à faible inclinaison semblent légèrement plus brillants et petits que les autres, ce qui est un indice sur leur composition : soit ils sont de nature rocheuse, constitués d'une sorte de granit, soit métallique. Ce type d'information est crucial lorsqu'on veut déterminer l'étendue prévisible des dommages en cas d'impact avec la Terre. Selon leur composition, ces astéroïdes subiront en effet une ablation plus ou moins grande lors de leur traversée de l'atmosphère.

le volet NEOWISE, qui ne faisait pas partie du plan de mission initial, s'est révélé être un énorme bonus » conclut Mainzer. « Tout ce que nous pourrons apprendre sur ces objets nous aidera à comprendre leurs origines et leurs destins." (NdT : et peut-être aussi les nôtres%u2026)

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

La très mince couche de notre atmosphère bleue, vue depuis la Station Spatiale Internationale en 2015 par l'astronaute Scott Kelly
à lire aussi...
Atmosphère
L'atmosphère est la couche de gaz qui enveloppe une planète ou un satellite naturel ; celle de la Terre nous abrite et contribue à rendre la vie possible
L'astéroïde Toutatis vu au radar sous différents angles
à lire aussi...
Astéroïde
avion | astronomie | collision | avion | astronomie | collision