Pic de la pluie d’étoiles filantes des Orionides cette nuit

article original publié par Science @ Nasa
auteur : Docteur Tony Phillips
traduction de Didier Jamet
21 OCTOBRE 2011

Aspect du ciel cette nuit vers 5h30 du matin. Le radiant des Orionides se trouve en réalité entre Orion et les Gémeaux.
Aspect du ciel cette nuit vers 5h30 du matin. Le radiant des Orionides se trouve en réalité entre Orion et les Gémeaux.

Science@NASA

La Terre est sur le point de passer au travers d’un courant de poussières laissées dans son sillage par la célèbre comète de Halley. Les prévisions laissent espérer plus de 15 étoiles filantes par heure dans la nuit du 21 au 22 octobre.

Comme leur nom l’indique, les Orionides semblent provenir d’une des plus belles constellations, Orion, le grand chasseur. Cette nuit, Orion ne se lèvera qu’à partir de minuit, plein Est, donc inutile de tenter une observation avant. Par chance, minuit est également l’heure prévue pour le pic des Orionides de cette année. Depuis leur radiant oscillant entre Orion et les Gémeaux, les Orionides rayonnent vers le Taureau, les Gémeaux, le Lion et le Grand Chien, qui abrite Sirius, la plus brillante des étoiles.

Cette année, la Lune et Mars feront elles aussi partie du spectacle à partir de 3h du matin. Elles formeront deux sommets d’un triangle céleste dont le troisième sera occupé par Régulus, alpha du Lion, qui se lèvera vers 3h30. Mars la rouge et Régulus la bleue brilleront chacune d’une magnitude avoisinant 1, ce qui signifie qu’elles seront faciles à repérer deux heures avant le lever du Soleil à côté du croissant lunaire à 35%.

Il est d’ailleurs possible que la Lune aussi récolte quelques Orionides. Les sillages laissés par une grosse comète comme celle de Halley sont si larges qu’ils concernent en général et la Terre et la Lune. Cependant cette dernière n’a pas d’atmosphère, aussi on n’y voit pas d’étoiles filantes, mais simplement des impacts à la surface. Les éclats lumineux dus à l’échauffement brutal des roches lunaires sont si brillants qu’ils peuvent parfois être observés dans de simples télescopes d’amateurs.

Depuis 2005 que la NASA mène des programmes d’observation de ces météores lunaires, plus de 250 ont été observés, dont certains avec une énergie équivalant à des centaines de kilos de TNT.

Jusqu’à présent, seules 15 orionides ont été vues en train de s'écraser sur la Lune, 2 en 2007, 4 en 2008, et 9 en 2009, et cette année est prometteuse pour ce qui est d’aggraver le score car environ le quart de la Lune sera exposé au courant d’Orionides, offrant à l’équipe des millions de km2 à observer.

Ce programme d’observation de chute des météorites sur la Lune est un bon moyen pour la NASA d’en apprendre beaucoup sur elles et leur énergie, ce qui permet de calculer les risques que pourraient courir d’éventuels marcheurs lunaires.

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

à lire aussi...
Les constellations
L'atlas des constellations de Ciel des Hommes vous permet d'explorer les principales étoiles, nébuleuses, galaxies et autres objets du ciel profond
La pluie d’étoiles filantes des Géminides arrive -
à lire aussi...
Les étoiles filantes
Les étoiles filantes désignent les traînées lumineuses laissées dans le ciel nocturne par des météorites, plus particulièrement lors de pluies annuelles
La très mince couche de notre atmosphère bleue, vue depuis la Station Spatiale Internationale en 2015 par l'astronaute Scott Kelly
à lire aussi...
Atmosphère
L'atmosphère est la couche de gaz qui enveloppe une planète ou un satellite naturel ; celle de la Terre nous abrite et contribue à rendre la vie possible
La comète de Halley, célèbre photographie publiée par le New York Times lors de son passage en 1910
à lire aussi...
Les comètes
Les comètes sont des petits corps glacés du système solaire d'orbite fortement excentrique, elles ont une longue traînée lumineuse à l'approche du périhélie
"La nuit étoilée à Saint-Remy", de Van Gogh.<br>Pour voir l'Univers tel qu'il est, il faut soit la rigueur du scientifique, soit la sensibilité de l'artiste.Tout le reste n'est qu'illusion...
à lire aussi...
Etoile
énergie | comète de Halley | comète de Halley