Les nuits des étoiles filantes 2005

article original publié par Science @ Nasa
auteur : Docteur Tony Phillips
traduction de Didier Jamet
10 AOUT 2005

Une étoile filante des Perséides passant non loin de l\'amas des Pléiades, en août 2004
Une étoile filante des Perséides passant non loin de l'amas des Pléiades, en août 2004

Dirk Obudzinski

Cette année, les étoiles filantes des perséides ne seront pas les seules à assurer le spectacle dans les nuits du 11 au 13 août. Les lois de la mécanique céleste nous l’avaient ravi, la voici de retour pour quelques représentations exceptionnelles : Mars !

Cet été, si vous ne deviez consacrer qu’une seule soirée à l’observation des étoiles, réservez le vendredi 12 août. Sur votre calendrier, à cette date, notez soigneusement " Avant l’aube " et " Etoiles filantes ! ".

Les étoiles filantes des perséides sont de retour chaque année, à partir du 17 juillet et une bonne partie du mois d’août. Si vous êtes dehors au bon moment, vous pouvez apercevoir de splendides boules de feu de toutes les couleurs, parfois l’une après l’autre. La plupart du temps, vous verrez toutes les deux ou trois minutes de magnifiques et fugitives traînées lumineuses, que l’on appelle les étoiles filantes.

Ces " étoiles filantes " ne sont bien sûr pas de vraies étoiles. Il s’agit en fait de minuscules poussières laissées dans son sillage par la comète Swift Tuttle. Bien que cette comète ne soit pas du tout au voisinage de la Terre en ce moment, elle a laissé lors de ses passages successifs de larges sillages de poussière que nous traversons en juillet et en août. Ces minuscules débris poussiéreux entrent alors en collision avec notre atmosphère à la vitesse fantastique de 212 400 km/h, soit 59 kilomètres à la seconde ! A cette vitesse, même un minuscule grain de poussière laisse en se consumant dans l’atmosphère une brillante traînée lumineuse – ce que nous appelons " étoile filante ". Bien sûr, plus le sillage traversé par la Terre est dense en poussières, plus la pluie d’étoiles filantes est intense.

Les étoiles filantes des perséides doivent leur nom au fait qu’elles semblent jaillir de la constellation de Persée. Cette année, le meilleur moment pour les observer se situera dans la deuxième partie de la nuit du 11 au 12 août, quelques heures avant l’aube, quand la constellation de Persée sera au plus haut dans le ciel. Le 12 août, entre 2 heures du matin et l’aube, si vous vous trouvez dans une région dépourvue de pollution lumineuse, vous devriez pouvoir en apercevoir plusieurs centaines. Le bon moment pour dormir à la belle étoile !

Les perséides sont les étoiles filantes les plus faciles à observer. Elles se produisent en été, alors que la plupart des autres pluies se produisent à des saisons bien moins clémentes, comme les Léonides, en novembre.

Et cette année, il y a un bonus : Mars !

Dans la constellation du Bélier, juste à côté de Persée, vous verrez se lever au cours de la nuit une mystérieuse " étoile " à l’éclat rouge vif. C’est la planète Mars ! Dominant l’horizon est, vous aurez du mal à détacher votre regard d’une telle splendeur. Mars a incontestablement quelque chose d’ensorcelant. Cela tient peut-être à son éclat rouge vif, ou bien au fait qu’elle ne scintille presque pas, contrairement aux étoiles. Son éclat est fixe. Vous fixez Mars, et c’est comme si elle soutenait votre regard, les yeux dans les yeux.

La Terre et Mars convergent pour une rencontre rapprochée qui aura lieu le 30 octobre 2005. considérez le 12 août comme une sorte d’avant-première. La planète rouge est déjà plus brillante que n’importe quelle étoile, et elle gagne en éclat chaque jour. Si vous aimez août, vous allez adorer octobre.

Et vous allez adorer août, c’est certain. Imaginez un peu : il est 4 heures du matin. La nuit est d’un noir d’encre. Une brise légère vous caresse le visage. Et, tandis que les étoiles filantes zèbrent la nuit, Mars brille de tous ses feux au-dessus de l’horizon Est…. 11, 12 et 13 août, des dates à retenir, à n’en pas douter !

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

Le ciel au dessus de Genève avec des nuages, la Lune, Vénus, et un coucher de Soleil.
à lire aussi...
Ciel
L'astronomie débute par l'observation du ciel, qu'elle ne définit pas rigoureusement. Le ciel commence au-dessus de notre tête, regroupant oiseaux et étoiles.
à lire aussi...
Les constellations
L'atlas des constellations de Ciel des Hommes vous permet d'explorer les principales étoiles, nébuleuses, galaxies et autres objets du ciel profond
La pluie d’étoiles filantes des Géminides arrive -
à lire aussi...
Les étoiles filantes
Les étoiles filantes désignent les traînées lumineuses laissées dans le ciel nocturne par des météorites, plus particulièrement lors de pluies annuelles
La très mince couche de notre atmosphère bleue, vue depuis la Station Spatiale Internationale en 2015 par l'astronaute Scott Kelly
à lire aussi...
Atmosphère
L'atmosphère est la couche de gaz qui enveloppe une planète ou un satellite naturel ; celle de la Terre nous abrite et contribue à rendre la vie possible
La comète de Halley, célèbre photographie publiée par le New York Times lors de son passage en 1910
à lire aussi...
Les comètes
Les comètes sont des petits corps glacés du système solaire d'orbite fortement excentrique, elles ont une longue traînée lumineuse à l'approche du périhélie
"La nuit étoilée à Saint-Remy", de Van Gogh.<br>Pour voir l'Univers tel qu'il est, il faut soit la rigueur du scientifique, soit la sensibilité de l'artiste.Tout le reste n'est qu'illusion...
à lire aussi...
Etoile
comète Swift-Tuttle | collision | comète Swift-Tuttle | collision | étoiles filantes des Léonides