La 9ème planète, existe-t-elle ?

question posée le 10-03-2019 par Alan

Surprise : Ultima Thule est plate, selon de nouvelles données - Lors du survol par la sonde New Horizons, on avait pensé que ses deux parties étaient sphériques ; ça ne semble pas être le cas selon les dernières données reçues
Surprise : Ultima Thule est plate, selon de nouvelles données - Lors du survol par la sonde New Horizons, on avait pensé que ses deux parties étaient sphériques ; ça ne semble pas être le cas selon les dernières données reçues

Crédit : NASA, JHU's APL, SwRI

Bonjour, j'ai vu qu'il y aurait peut-être une neuvième planète qui existerait (sur internet, le Figaro).

Si elle existe vraiment, aurait-elle une influence sur notre système solaire ? Plus exactement notre planète Terre ?

J'ai vu sur plusieurs sites internet que cette fameuse planète viendrait tous les 3600 ans vers le soleil et que son passage causerait des cataclysmes sur l'ensemble des planètes du système solaire...

Est-ce vraie ? Merci d'avance.

réponse du 10-03-2019 par Patrick Babayou

Vous êtes sûr qu'il s'agit du Figaro et non du Gorafi ? Parce que si c'est bien le Figaro, qui ne dispense bien entendu que des informations de qualité, c'est à la fois probable et inexact dans la formulation que vous en restituez...

Vous auriez d'ailleurs posé la question il y a 15 ans, il eût fallu chercher la dixième planète du système solaire, puisque Pluton était à l'époque considérée comme une planète avant d'être classée comme « planète naine ». Car la définition d'une planète a varié avec le temps.

Revenons à aujourd'hui. Oui, il existe une candidate probable au statut de neuvième planète du système solaire, parfois désignée sous le pseudonyme de « planète X ». Il n'y a là aucun mystère, c'est une étude très sérieuse publiée en 2016 qui en établit les « indices », dans The Astronomical Journal, Volume 151, Number 2. Ces « indices » sont le résultat de calculs, comme on le faisait déjà au XVIIIème siècle, ce qui avait conduit à la découverte d'Uranus puis de Neptune. La planète naine Pluton a été découverte aussi par les perturbations que cet objet transneptunien provoquait sur l'orbite de la huitième planète.

Pour autant, aucune observation n'a conforté à cette heure ces « indices ». Ce qui ne signifie pas que l'astre en question n'existe pas ou que les calculs sont faux : l'objet est très lointain, plus on s'éloigne et plus la lumière qu'il reçoit du Soleil est faible, sans présumer de son propre albédo c'est-à-dire la part de la lumière reçue qu'il renvoie. Si la planète X est très sombre, elle pourrait passer inaperçue encore un certain nombre de siècles.

Quant à l'influence qu'une planète peut avoir sur le système solaire, la réponse est en fait dans la question. Au sein du système solaire, toute planète exerce forcément une influence gravitationnelle sur les autres, perturbant les orbites, ce qui nous ramène aux découvertes d'Uranus, Neptune, etc.

S'il s'agit d'une planète, elle aura le bon goût de rester tranquillement sur son orbite moyennement excentrique, et donc loin, très loin de la Terre. Son influence sur nous est donc (archi) nulle, comme d'ailleurs l'influence de toutes les planètes du système solaire. Seule la Lune, avec le Soleil, ont une « influence », à savoir les marées.

Bien entendu, pour les adeptes de l'astrologie, la planète X pose bien d'autres problèmes d'une rare complexité que nous leur laissons volontiers régler avec toutes les ressources intellectuelles qui sont les leurs.

Quant à un éventuel retour d'une « planète » tous les 3.600 ans dans les parages avec force cataclysmes, c'est une jolie fiction. Elle intéressera peut-être un producteur de cinéma mais n'a aucun fondement scientifique.

Bien entendu, vous pourriez nous rétorquer que nous n'étions pas là en 1581 avant JC pour nous assurer du bienfondé de cette affirmation et si quelque malheur d'ampleur n'aurait pas frappé nos ancêtres de l'âge du bronze ou le commerce Crétois. Mais vous n'y étiez pas non plus, de même que ceux qui colportent ces fictions aux petits pieds. Et c'est à eux qu'il faut poser la question des preuves de l'existence de la planète baladeuse qui ne seront pas réfutées, et non à nous de prouver la non-existence d'un fait qu'aucune observation ou calcul ne permet de supposer possible.

En synthèse : avec sept planètes qui n'ont aucune influence sur votre vie, vous pouvez poursuivre votre route sans aucune inquiétude pour d'éventuelles autres. En revanche, prenez soin et inquiétez-vous de la seule planète qui a une influence sur notre vie : la Terre.

posez-nous une question sur l'astronomie

Questions précédentes...

Saturne, reine des lunes du Système solaire - Vingt nouveaux spécimens portent le total à 82 lunes connues pour Saturne, ce qui en fait la nouvelle reine des lunes du Système solaire.
à lire aussi...
formation des lunes
En matière de sphéricité des corps célestes, la taille compte, puisque c'est d'elle que dépend la masse, et donc la force de gravité.
Mercure révélée par MESSENGER -
à lire aussi...
Plus c'est gros, moins c'est rond ?
C'est bien la gravité qui donne aux corps célestes leur sphéricité. Mais la force centrifuge liée à leur rotation doit aussi être prise en compte.
La complexité de Jupiter -
à lire aussi...
Se poser sur une planète gazeuse
Si les planètes géantes cachent sous leur épaisse atmosphère une surface solide, nous ne sommes pas près d'y poser le pied, ne fut-ce que par robot interposé.