Comète Wirtanen, le passage d'une vie

article de Thibaut Alexandre
30 NOVEMBRE 2018

Aspect de la comète 46P/Wirtanen le 26 novembre 2018
Aspect de la comète 46P/Wirtanen le 26 novembre 2018

Gerald Rhemann, Farm Tivoli, Namibie

Le mois de décembre 2018 verra le passage dans notre ciel d'une comète hyperactive visible à l'oeil nu. Un évènement à ne pas manquer, d'autant qu'elle ne sera jamais plus observable dans d'aussi bonnes conditions.

Découverte le 17 janvier 1948 à l'observatoire Lick, en Californie, par l'astronome Carl A. Wirtanen, la comète 46P/Wirtanen est comme son nom l'indique la 46ème comète périodique connue. Appartenant à la famille des comètes de Jupiter, Wirtanen boucle actuellement son orbite, comprise entre celles de la Terre et de Jupiter, en 5,44 ans, avec une inclinaison de 11° par rapport au plan de l'orbite terrestre. L'année 2018 marque le douzième retour de la comète au périhélie (point de l'orbite le plus proche du Soleil) depuis sa découverte, et le onzième observé, Wirtanen n'ayant pas pu être observée lors de son passage de 1980.

Orbite de la comète 46P/Wirtanen par rapport aux planètes
Orbite de la comète 46P/Wirtanen par rapport aux planètes

Ce passage au périhélie, qui aura lieu le 12 décembre, est très particulier, car il intervient quatre jours seulement avant le passage de la comète Wirtanen au plus près de la Terre, à une distance de seulement 11,5 millions de km. C'est donc une comète au plus fort de son activité que va croiser notre planète dans quelques jours, qui sera le dixième plus proche passage connu d'une comète depuis le début de l'ère spatiale. Rassurez-vous, cette forte approche est absolument sans danger, et le noyau de la comète restera à une distance respectable d'environ 30 fois la distance qui nous sépare de la Lune. Il faudra d'ailleurs attendre le 4 novembre 2029 et la comète 249P/LINEAR 53 pour voir une comète s'approcher un peu plus près de la Terre.

Le périhélie de la comète Wirtanen est situé juste à l'extérieur de l'orbite de la Terre, si bien qu'elle sera située derrière nous par rapport au Soleil. Les astronomes du monde entier vont donc pouvoir se régaler, puisqu'elle sera visible pratiquement toute la nuit pendant plusieurs semaines. Les prévisions les plus optimistes annoncent que Wirtanen atteindra la magnitude 3, équivalente à celle de l'amas des Pléiades, ce qui signifie que la comète devrait être sans problème visible à l'oeil nu. Cette magnitude devrait être atteinte sans difficulté, puisque la luminosité de la comète est conforme aux prévisions. Il s'agit même du premier (et a priori unique) passage visible à l'oeil nu de cette comète.

Les Pléiades
à lire aussi...
Les Pléiades

Certainement le plus célèbre des amas d'étoiles de notre ciel, les Pléiades sont bien visibles dans la constellation du Taureau, avec plus de 3.000 étoiles

Actuellement située dans le ciel austral, 46P/Wirtanen remonte au fil des jours vers le Nord. Elle transitera à la limite des constellations de l'Eridan et de la Baleine pendant les premiers jours de décembre.

Trajectoire de la comète 46P/Wirtanen par rapport aux étoiles.
Trajectoire de la comète 46P/Wirtanen par rapport aux étoiles.

Crédit : Seiichi Yoshida

Le 10 décembre, elle franchira l'équateur céleste puis arrivera dans la constellation du Taureau le 12 décembre, dans celle du Cocher le 20, avant de finir l'année dans celle du Lynx. En chemin, elle croisera l'étoile Azha (Eta de l'Eridan) le 6 décembre au soir, avant un superbe rendez-vous durant les nuits du 15 au 16 et du 16 au 17 décembre:

Simulation de la rencontre entre 46P/Wirtanen et l\'amas des Pléiades le 15 décembre 2018. La luminosité de la comète est sans doute exagérée
Simulation de la rencontre entre 46P/Wirtanen et l'amas des Pléiades le 15 décembre 2018. La luminosité de la comète est sans doute exagérée

Crédit : Starry Night Pro / AXAF

46P/Wirtanen passera en effet entre les amas des Hyades et des Pléiades, à environ 3° seulement de ces dernières. Rendez-vous qui interviendra, rappelons-le, au moment où la comète sera au plus près de la Terre.

L\'amas des Hyades
à lire aussi...
L'amas des Hyades

Décrites depuis l'antiquité, les étoiles des Hyades dessinent un V représentant la tête du Taureau, son oeil étant l'étoile Aldebaran, située plus près de nous

Quelques jours plus tard, Wirtanen passera très près de l'étoile Capella durant la nuit du 23 au 24 décembre. Le Premier Quartier de Lune du 15 décembre offre donc deux bonnes semaines d'obscurité pour bien observer la comète, avant de voir les conditions d'observation se dégrader au fil des nuits, la comète devenant de moins en moins brillante alors que la Lune sera de plus en plus lumineuse. Nous ne sommes cependant pas à l'abri d'une bonne surprise, comme par exemple un sursaut d'éclat inattendu de 46P/Wirtanen !

Cette comète est en effet connue pour être hyperactive: son noyau ne mesure qu'un km environ, mais elle émet tout de même le nombre impressionnant de dix milliard de milliards de milliards de molécules d'eau chaque seconde, ce qui est bien supérieur aux prévisions pour une si petite comète !

Vous l'aurez compris, ce passage se fait dans des conditions optimales, et il ne faudra absolument pas le manquer, car la comète Wirtanen ne sera plus jamais aussi bien visible: d'une part, ses futurs passages au périhélie seront plus éloignés de la Terre, et d'autre part, on sait d'ores et déjà qu'elle passera à une distance d'environ 84 millions de km de la planète Jupiter le 25 novembre 2042, ce qui modifiera son orbite et triplera la plus courte distance théorique entre elle et notre planète. De plus, au fur et à mesure de ses passages au périhélie, ses réserves vont peu à peu s'épuiser, ce qui ne manquera pas de faire d'elle une comète morte dans les siècles à venir.

Avant de conclure, rappelons que la comète Wirtanen aurait pu être la cible de la célèbre mission Rosetta. Toutefois, les déboires de la fusée Ariane 5 en décembre 2002 avaient empêché de lancer la sonde à temps, et il avait fallu trouver une autre comète cible, en l'occurrence 67P/Churyumov-Gerasimenko, avec tout le succès que l'on connaît.

Les adieux de Rosetta
à lire aussi...
Les adieux de Rosetta

La mission de la sonde Rosetta autour de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko s'est terminée, après deux années intenses, dont l'atterrisage du robot Philae

Après ce passage historique, la comète Wirtanen pourrait bien nous laisser une petite surprise: l'astronome Mikhaïl Maslov a en effet calculé que la Terre devrait passer à seulement 72 000 km d'un nuage de poussières éjectées par la comète lors de son passage de 1974 le 4 janvier 2019 à 18h26 TU (19h26 heure légale). Une petite pluie d'étoiles filantes est donc possible ce soir-là, semblant venir du Sud-Ouest, en provenance de la constellation du Verseau. L'activité pourrait être de 10 météores par heure, dans un ciel sans Lune. La comète Wirtanen sera ce soir-là entre les constellations du Lynx et de la Grande Ourse, et normalement faiblement visible à l'oeil nu.

N'hésitez pas à partager vos observations et vos photographies sur notre page Facebook !

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

Le ciel au dessus de Genève avec des nuages, la Lune, Vénus, et un coucher de Soleil.
à lire aussi...
Ciel
L'astronomie débute par l'observation du ciel, qu'elle ne définit pas rigoureusement. Le ciel commence au-dessus de notre tête, regroupant oiseaux et étoiles.
à lire aussi...
Les constellations
L'atlas des constellations de Ciel des Hommes vous permet d'explorer les principales étoiles, nébuleuses, galaxies et autres objets du ciel profond
Constellation de la Baleine
à lire aussi...
Constellation de la Baleine
Description et images de la constellation de la Baleine
Constellation du Cocher
à lire aussi...
Constellation du Cocher
Description et images de la constellation du Cocher
Constellation de l'Eridan
à lire aussi...
Constellation de l'Eridan
Description et images de la constellation de l'Eridan
Constellation de la Grande Ourse
à lire aussi...
Constellation de la Grande Ourse
Description et images de la constellation de la Grande Ourse
Constellation du Lynx
à lire aussi...
Constellation du Lynx
Description et images de la constellation du Lynx
Constellation du Taureau
à lire aussi...
Constellation du Taureau
Description et images de la constellation du Taureau
Constellation du Verseau
à lire aussi...
Constellation du Verseau
Description et images de la constellation du Verseau
La pluie d’étoiles filantes des Géminides arrive -
à lire aussi...
Les étoiles filantes
Les étoiles filantes désignent les traînées lumineuses laissées dans le ciel nocturne par des météorites, plus particulièrement lors de pluies annuelles
à lire aussi...
Observatoires
Bienvenue sur la planète Terre - La planète Terre, troisième planète en partant du Soleil, est composée de majoritairement de roches, sa surface étant aux trois-quarts couverte d'eau
à lire aussi...
La Terre
Troisième planète du système solaire, la Terre est une planète tellurique, dotée d'eau à l'état liquide et d'une atmosphère riche en oxygène et azote
La Lune, un jour d'éclipse
à lire aussi...
La Lune
Notre unique satellite naturel constitue avec la Terre un couple unique en son genre dans le système solaire, et a une grande influence sur nos vies
Jupiter, Ganymède et la Grande tache rouge -
à lire aussi...
Jupiter
Cinquième planète du système solaire, Jupiter est surtout composée d'hydrogène, elle est la plus grande planète, importante dans l'histoire de l'astronomie
La comète de Halley, célèbre photographie publiée par le New York Times lors de son passage en 1910
à lire aussi...
Les comètes
Les comètes sont des petits corps glacés du système solaire d'orbite fortement excentrique, elles ont une longue traînée lumineuse à l'approche du périhélie
"La nuit étoilée à Saint-Remy", de Van Gogh.<br>Pour voir l'Univers tel qu'il est, il faut soit la rigueur du scientifique, soit la sensibilité de l'artiste.Tout le reste n'est qu'illusion...
à lire aussi...
Etoile
Sirius plein phares.<br> Située à 8,6 années lumière, elle est l'étoile la plus brillante du ciel nocturne. Dans le secteur sud-est de l'image, on distingue un point blanc: c'est Sirius B, la compagne naine blanche de Sirius.
à lire aussi...
Magnitude
à lire aussi...
Périhélie
L'inclinaison de l'orbite d'un satellite artificiel.
oeil nu | orbite | comète périodique | 67p Churyumov Gerasimenko