Les rendez-vous de la comète Giacobini-Zinner

article de Thibaut Alexandre
2 SEPTEMBRE 2018

Aspect du ciel le 3 septembre 2018 à 4h00 du matin. La comète 21P/Giacobini-Zinner sera à l\'emplacement du e de Capella. les autres objets du ciel profond qu\'elle rencontrera au mois de septembre sont présents
Aspect du ciel le 3 septembre 2018 à 4h00 du matin. La comète 21P/Giacobini-Zinner sera à l'emplacement du e de Capella. les autres objets du ciel profond qu'elle rencontrera au mois de septembre sont présents

Image : Stellarium / Thibaut Alexandre

Au cours du mois de septembre, la comète 21P/Giacobini-Zinner effectuera un beau passage dans le Système solaire interne. Une belle occasion de pouvoir l'observer aux jumelles et de l'imager près de magnifiques objets du ciel profond.

Découverte en décembre 1900 par l'astronome français Michel Giacobini puis redécouverte en octobre 1913 par l'astronome allemand Ernst Zinner, la comète périodique 21P/Giacobini-Zinner boucle une orbite autour du Soleil en 6,6 ans environ. Cette année, cette comète effectue son 18ème retour, et il s'agit de son 15ème retour observé, puisque trois d'entre eux ont été manqués au début du XXème siècle.

Comète C/2017 S3 panstarrs

Contrairement à la comète C/2017 S3 PanSTARRS, surnommée L'Incroyable Hulk, qui a fini par se désintégrer début août après deux beaux sursauts d'éclats au cours du mois du juillet, le comportement de Giacobini-Zinner est bien connu et ne devrait réserver aucune surprise. Elle passera au plus près du Soleil (on appelle cela périhélie) le 10 septembre. Elle passera le même jour au plus près de la Terre, à une distance de 0,39 Unités Astronomiques, c'est-à-dire à 58 millions de km environ.

Sa magnitude est annoncée à 7 : elle ne sera donc pas visible à l'oeil nu, mais avec une simple paire de jumelles. A condition bien entendu de savoir où la chercher. Et cela tombe très bien, car elle va passer dans les jours qui viennent près d'objets assez faciles à trouver. Les observateurs de l'Hémisphère Nord seront bien placés, contrairement à ceux du Sud, puisque Giacobini-Zinner traversera au fil des nuits les constellations du Cocher, des Gémeaux et de la Licorne.

Plusieurs rendez-vous sont prévus au cours du mois de septembre, principalement en seconde partie de nuit. Les astronomes amateurs et les astrophotographes auront de beaux sujets d'observation.

Trajectoire de 21P/Giacobini-Zinner par rapport aux étoiles
Trajectoire de 21P/Giacobini-Zinner par rapport aux étoiles

Crédit : Seiichi Yoshida

Durant la nuit du 2 au 3 septembre, 21P/Giacobini-Zinner passera à moins de 1,5° à l'Ouest de l'étoile Capella, l'une des étoiles les plus brillantes du ciel. Elle sera donc juste à droite de Capella dans le champ des jumelles, sous la forme d'une tache floue. Il faudra se tourner vers le Nord-Est après minuit. Capella ne sera pas bien difficile à trouver, puisqu'elle sera entre la Grande Ourse et la Lune en phase de Dernier Quartier. Les observateurs minutieux remarqueront qu'une étoile assez brillante sera située juste sous la Lune : il s'agit d'Aldébaran, l'étoile principale de la constellation du Taureau. Bien que la Lune soit assez proche de la comète, sa luminosité ne devrait pas être trop gênante.

Les rendez-vous suivants se feront en l'absence de la Lune, donc sous un ciel bien sombre.

Le 11 septembre au petit matin, la comète passera à moins de 30' d'arc (ce qui correspond au diamètre apparent de la Lune) de M37, un superbe amas ouvert contenant une centaine d'étoiles et situé près de la corne Nord du Taureau.

Les 15 et 16 septembre au petit matin, c'est au tour de M35, un autre amas ouvert, de recevoir la visite de la comète. M35 est situé dans les pieds des Gémeaux, et contient également une centaine d'étoiles. Le 15 septembre, Giacobini-Zinner sera situé à environ 45' au Nord-Ouest de l'amas, et le 16 septembre à environ 1° au Sud.

Enfin, les 24 et 25 septembre au petit matin, la comète passera à environ 2° à l'Ouest de NGC 2264, objet plus connu sous le nom de Nébuleuse du Cône.

à lire aussi...
La nébuleuse du Cône

Les jours suivants, la Lune deviendra de plus en plus gênante, alors que 21P/Giacobini-Zinner plongera vers l'horizon Sud, tout en s'éloignant du Soleil. Il sera alors temps de lui dire au revoir jusqu'à son prochain retour. Cependant, elle pourra se rappeler à notre bon souvenir au début du mois d'octobre, car Giacobini-Zinner est à l'origine d'un essaim d'étoiles filantes appelé les Draconides. C'est un essaim à l'activité irrégulière, mais qui montre généralement un regain d'activité les années où la comète repasse au périhélie. Ainsi, plusieurs petits pics sont possibles durant la nuit du 8 au 9 octobre. Nous aurons très probablement l'occasion d'en reparler à l'occasion d'un prochain article.

Le passage de la comète Giacobini-Zinner constitue une bonne mise en bouche avant le passage d'une autre comète périodique, 46P/Wirtanen, au mois de décembre. Celle-ci promet d'être visible à l'oeil nu, et le site Ciel des Hommes vous donnera à cette occasion ses conseils pour bien la voir.

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

Le ciel au dessus de Genève avec des nuages, la Lune, Vénus, et un coucher de Soleil.
à lire aussi...
Ciel
L'astronomie débute par l'observation du ciel, qu'elle ne définit pas rigoureusement. Le ciel commence au-dessus de notre tête, regroupant oiseaux et étoiles.
à lire aussi...
Les constellations
L'atlas des constellations de Ciel des Hommes vous permet d'explorer les principales étoiles, nébuleuses, galaxies et autres objets du ciel profond
à lire aussi...
Les étoiles filantes
Les étoiles filantes désignent les traînées lumineuses laissées dans le ciel nocturne par des météorites, plus particulièrement lors de pluies annuelles
La comète de Halley, célèbre photographie publiée par le New York Times lors de son passage en 1910
à lire aussi...
Les comètes
Les comètes sont des petits corps glacés du système solaire d'orbite fortement excentrique, elles ont une longue traînée lumineuse à l'approche du périhélie
"La nuit étoilée à Saint-Remy", de Van Gogh.<br>Pour voir l'Univers tel qu'il est, il faut soit la rigueur du scientifique, soit la sensibilité de l'artiste.Tout le reste n'est qu'illusion...
à lire aussi...
Etoile
amas ouvert | astronome amateur | astronome français | astronomie | comète périodique | découverte | astronome | amas ouvert | astronome | astronome amateur | astronome français | astronomie | comète périodique | découverte