Une nouvelle étoile dans le Dauphin !

article de Thibaut Alexandre
15 AOUT 2013

Carte de repérage de la nova du Dauphin
Carte de repérage de la nova du Dauphin

Thibaut Alexandre / Stellarium

La nouvelle vient de faire le tour le monde : une nouvelle étoile est apparue dans la constellation du Dauphin ! Cette nova, comme l'appellent les scientifiques, a été découverte hier, le 14 août 2013, par l'astronome japonais Koichi Itagaki, de Yamagata.

La nova du Dauphin a été baptisé du nom « barbare » de PNV J20233073 2046041, ce qui n'est évidemment pas pratique à retenir. Nous nous contenterons donc de la surnommer Nova du Dauphin (ce qui, reconnaissons le, est bien plus facile;) ).

Lors de sa découverte, sa magnitude était de 6,3, ce qui fait d'elle une nova assez brillante, aisément visible aux jumelles. Au cours des heures qui ont suivi sa découverte, de nombreux astronomes à travers le monde ont confirmé la nouvelle et remarqué qu'elle gagnait peu à peu en brillance, jusqu'à atteindre la magnitude 5,5 aujourd'hui.

Avec une excellente vue et un ciel bien sombre, il est donc théoriquement possible de la voir à l'oeil nu.

Petite note en passant : bien que PNV J20233073 2046041 (ha, quel nom...) soit une nova (« nouvelle » en latin), cela ne signifie pas qu'il s'agit d'une étoile en train de naître. En fait, les novae correspondent à des couples stellaires très particuliers, où une naine blanche orbitant très près d'une étoile géante rouge arrache un peu de matière à sa voisine, entraînant une explosion très spectaculaire se traduisant par une augmentation brutale de luminosité. Cet éclat est relativement bref, puisqu'il ne dure en général que quelques jours.

Il faudra donc faire vite si vous voulez observer cette Nova du Dauphin ! Fort heureusement, la constellation où elle se trouve est parfaitement située pour l'observation en ce moment, et la météo est bonne.

Pour trouver la Nova du Dauphin, il y a plusieurs méthodes. L'une des plus simples est de suivre... la Flèche ! En effet, la Nova du Dauphin est située pratiquement dans le prolongement de la constellation de la Flèche, située au Nord de la brillante étoile Altaïr, de l'Aigle. La Nova du Dauphin se situe également dans la prolongation d'un autre alignement remarquable, constitué par les étoiles delta et alpha du Dauphin (les deux étoiles situées au milieu du losange dessiné par la constellation). La difficulté sera de remarquer ce point lumineux unique au milieu de tout ce fourmillement d'étoiles, car nous sommes ici au beau milieu de la Voie lactée.

Les possesseurs de télescopes motorisés sont largement avantagés, car le nom scientifique de la Nova du Dauphin donne directement ses coordonnées stellaires (d'où nom bien compliqué) : ascension droite de 20h23'30,7'' et déclinaison 20°46'06'' (J2000). Les amateurs d'objets du ciel profond noteront que la Nova du Dauphin se situe à 0,7° au Nord-Est de la nébuleuse planétaire NGC 6905, surnommée la Nébuleuse de l'Eclair Bleu. Un nom presque prédestiné, finalement... Et vous, vous la voyez ? Venez en discuter, suivre l'évolution de son éclat et découvrir nos astuces pour la trouver sur notre groupe Facebook.

Bonne chance et bon ciel à vous tous !

Mise à jour du 16 août 2013, 16h29 TU : la nova a reçu le nom très officiel de Nova Delphini 2013. Depuis hier, son éclat a encore augmenté, puisqu'elle frôle maintenant la magnitude 4, ce qui la rend aussi brillante que les étoiles de la Flèche et du Dauphin qui l'entourent : autant dire que vous ne devriez pas à avoir de mal à la voir à l'oeil nu si votre ciel est bon. Enfin, l'astre responsable avait une magnitude initiale de 17, ce qui signifie que sa luminosité a augmenté de près de 150 000 fois en 48 heures !

Mise à jour du 17 août 2013, 17h08 TU : après un pic de luminosité de magnitude 4,2, Nova Delphini 2013 devient désormais de moins en moins brillante. Sa magnitude est maintenant supérieure à 5 : si vous souhaitez la voir à l'oeil nu, il s'agit de votre dernière chance. Heureusement, la nova reste visible aux jumelles.

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

Le ciel au dessus de Genève avec des nuages, la Lune, Vénus, et un coucher de Soleil.
à lire aussi...
Ciel
L'astronomie débute par l'observation du ciel, qu'elle ne définit pas rigoureusement. Le ciel commence au-dessus de notre tête, regroupant oiseaux et étoiles.
à lire aussi...
Les constellations
L'atlas des constellations de Ciel des Hommes vous permet d'explorer les principales étoiles, nébuleuses, galaxies et autres objets du ciel profond
"La nuit étoilée à Saint-Remy", de Van Gogh.<br>Pour voir l'Univers tel qu'il est, il faut soit la rigueur du scientifique, soit la sensibilité de l'artiste.Tout le reste n'est qu'illusion...
à lire aussi...
Etoile
astre | découverte | astronome | astre | découverte | astronome