Nuits fastes pour les étoiles filantes ce week-end

article de Didier Jamet
9 AOUT 2012

Un bolide des Perséides saisi le 12 août 2006 par Pierre Martin de Arnprior dans l\'Ontario au Canada.
Un bolide des Perséides saisi le 12 août 2006 par Pierre Martin de Arnprior dans l'Ontario au Canada.

Pierre Martin

Actif depuis le 17 juillet avec déjà de nombreux bolides observés, c'est ce week-end que l'essaim d'étoiles filantes des Perséides connaitra son maximum d'activité.

Cette année, c'est clairement l'est de l'Asie et l'ouest de l'Amérique du Nord qui devraient être les régions favorisées, avec un pic prévu dans ce qui sera en Europe le milieu de la journée du 12 août 2012.

De ce fait, la nuit du 11 au 12 août jusqu'à 1h30 du matin, soit juste avant qu'un beau croissant de Lune ne se lève et vienne masquer de son éclat les plus discrète étoiles filantes, sera la première bonne opportunité en Europe pour observer la pluie d'étoiles filantes des Perséides 2012.

La nuit du dimanche 12 au lundi 13 représente une alternative tout aussi valable voire meilleure car l'essaim sera encore bien actif et cette fois la Lune, encore amincie, se lèvera une heure plus tard, vers 2h30 du matin.

Si l'on ajoute à ces circonstances plutôt favorables une météo qui s'annonce radieuse sur une large partie du pays, ce crû 2012 de la pluie d'étoiles filantes des Perséides pourrait s'avérer tout à fait exceptionnel !

Aucun instrument n'est nécessaire pour profiter du spectacle de ces grains de poussière cométaire se vaporisant dans l'atmosphère à la vitesse folle de 59km/s, soit plus de 210 000 kmh ! Juste une couverture posée sur le sol et éventuellement un duvet, quelques bons amis, et vous passerez une soirée inoubliable qui vous tiendra longtemps chaud au coeur lorsque seront revenus les frimas de l'hiver.

Bien sûr, vous pourriez vouloir les photographier. Là, prévoir impérativement un trépied (ou poser éventuellement l'appareil dos au sol, vous ne pourrez pas rater le zénith..), un objectif relativement grand angle, 50 mm maxi, des poses de 30 secondes à 400 ou 800 iso selon l'ouverture, viser le zénith, et ne pas oublier de déclencher avec le retardateur réglé sur 2 secondes pour éviter tout flou de bougé.

Pour la petite histoire, la comète dont proviennent les grains de poussière à l'origine des étoiles filantes des Perséides s'appelle Swift-Tuttle, du nom de ses découvreurs, les américains Lewis Swift et Horace Tuttle. Ils l'ont découverte chacun de leur côté en 1862. Trois ans plus tard, l'astronome italien Schiaparelli (celui-là même des fameux " canaux " martiens) comprit que cette comète était la source des Perséides. Il comprit par là même que cette comète pouvait être amenée à rentrer un jour en collision avec la Terre, puisque nous traversons son sillage chaque année. Mais à cette époque, personne ne s'inquiétait de ce genre de risque.

L'idée selon laquelle les astéroïdes et les comètes pouvaient représenter une menace pour notre planète ne réussit à s'imposer qu'à partir des années 1980. Alors les astronomes commencèrent à s'inquiéter sérieusement. Swift-tuttle est énorme, sa taille est estimée à 10 km de diamètre, soit équivalente à celle de l'astéroïde dont on pense qu'il eut raison des dinosaures il y a 65 millions d'années. Certains calculs indiquaient une forte probabilité de collision en 2126. En 1992, des calculs plus précis montrèrent qu'il n'en serait rien : Swift-Tuttle nous laissera en paix au moins jusqu'à l'an 3000, et probablement au-delà.

Alors pas de panique, et même si nous sommes en 2012, vous pouvez profiter du spectacle sans arrière-pensées catastrophistes : les étoiles filantes des perséides ne vous tomberont pas sur la tête comme le craignaient les Gaulois, pas plus qu'elles ne sont l'avant-garde de la prétendue

Nibiru ! Elles se contenteront d'illuminer le ciel de vos vacances.

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

Le ciel au dessus de Genève avec des nuages, la Lune, Vénus, et un coucher de Soleil.
à lire aussi...
Ciel
L'astronomie débute par l'observation du ciel, qu'elle ne définit pas rigoureusement. Le ciel commence au-dessus de notre tête, regroupant oiseaux et étoiles.
La pluie d’étoiles filantes des Géminides arrive -
à lire aussi...
Les étoiles filantes
Les étoiles filantes désignent les traînées lumineuses laissées dans le ciel nocturne par des météorites, plus particulièrement lors de pluies annuelles
La très mince couche de notre atmosphère bleue, vue depuis la Station Spatiale Internationale en 2015 par l'astronaute Scott Kelly
à lire aussi...
Atmosphère
L'atmosphère est la couche de gaz qui enveloppe une planète ou un satellite naturel ; celle de la Terre nous abrite et contribue à rendre la vie possible
L'astéroïde Toutatis vu au radar sous différents angles
à lire aussi...
Astéroïde
La comète de Halley, célèbre photographie publiée par le New York Times lors de son passage en 1910
à lire aussi...
Les comètes
Les comètes sont des petits corps glacés du système solaire d'orbite fortement excentrique, elles ont une longue traînée lumineuse à l'approche du périhélie
"La nuit étoilée à Saint-Remy", de Van Gogh.<br>Pour voir l'Univers tel qu'il est, il faut soit la rigueur du scientifique, soit la sensibilité de l'artiste.Tout le reste n'est qu'illusion...
à lire aussi...
Etoile
dinosaures | découverte | collision | astronome | dinosaures | découverte | collision | astronome