50 années-lumière pour rallier 51 Pegasi

50 années-lumière pour rallier 51 Pegasi
Image Crédit & Copyright: Josselin Desmars

Seules 50 années-lumière nous séparent de 51 Pegasi. La position de cette étoile est indiquée sur cet instantané d'août, pris par une nuit brumeuse avec des étoiles pour la plupart plus brillantes visibles au-dessus du dôme de l'Observatoire de Haute-Provence en France. Il y a vingt-six ans, en octobre 1995, les astronomes Michel Mayor et Didier Queloz ont annoncé une découverte profonde faite à l'observatoire. À l'aide d'un spectrographe précis, ils avaient détecté une planète en orbite autour de 51 Peg, la première exoplanète connue en orbite autour d'une étoile semblable au soleil. Mayor et Queloz avaient utilisé le spectrographe pour mesurer les changements de la vitesse radiale de l'étoile, une oscillation régulière causée par l'attraction gravitationnelle de la planète en orbite. Désignée 51 Pegasi b, il a été déterminé que la planète avait une masse d'au moins la moitié de la masse de Jupiter et une période orbitale de 4,2 jours, ce qui la rend beaucoup plus proche de son étoile mère que Mercure ne l'est du Soleil. Leur découverte a été rapidement confirmée et Mayor et Queloz ont finalement reçu le prix Nobel de physique en 2019. Désormais reconnu comme le prototype de la classe d'exoplanètes affectueusement connue sous le nom de Jupiters chauds, 51 Pegasi b a été officiellement nommé Dimidium, latin pour la moitié, en 2015. Depuis sa découverte, plus de 4 000 exoplanètes ont été découvertes.

L'image d'astronomie du jour (Astronomy Picture Of the Day - APOD)
Traduction réalisée par Didier Jamet
> lire le texte original sur le site de la NASA
Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)
Représentant technique de la Nasa : Jay Norris
Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

L'exoplanète HD 209 458 b en transit devant son soleil. Grâce à cette mini-éclipse, les astronomes ont pu analyser la composition de l'atmosphère de cette exoplanète.
à lire aussi...
Exoplanète
Les planètes ne sont en fait qu'un résidu de la nébuleuse de poussières et de gaz au milieu de laquelle le Soleil s'est condensé. Ce dernier concentre en effet 99,85% de la masse du système solaire.
à lire aussi...
Planète
"La nuit étoilée à Saint-Remy", de Van Gogh.<br>Pour voir l'Univers tel qu'il est, il faut soit la rigueur du scientifique, soit la sensibilité de l'artiste.Tout le reste n'est qu'illusion...
à lire aussi...
Etoile
Planche extraite de la thèse de Léon Foucault, "Mesure de la vitesse de la lumière", 1862
à lire aussi...
Année lumière
L'année-lumière est une unité qui représente la distance parcourue par la lumière dans le vide pendant une année terrestre, soit 9.460 milliards de km
Mercure révélée par MESSENGER -
à lire aussi...
Mercure
Mercure est la planète dont l'orbite est la plus proche du Soleil, visible à l'oeil nu depuis la Terre juste avant le lever du Soleil ou juste après
Soleil orange scintillant -
à lire aussi...
Le Soleil
Jupiter, Ganymède et la Grande tache rouge -
à lire aussi...
Jupiter
Cinquième planète du système solaire, Jupiter est surtout composée d'hydrogène, elle est la plus grande planète, importante dans l'histoire de l'astronomie
à lire aussi...
Observatoires

Ailleurs sur le web

Today in science: 1st planet orbiting a sunlike star
On October 6, 1995, astronomers Michel Mayor and Didier Queloz announced the momentous discovery of the 1st planet in orbit
 earthsky.org
Origins of Hot Jupiters
Hot Jupiters were the first exoplanets to be discovered around main sequence stars and astonished us with their close-in orbits. They are a prime example of how exoplanets have challenged our textbook, solar-system inspired story of how planetary systems form and evolve. More than twenty years after the discovery of the first hot Jupiter, there is no consensus on their predominant origin channel. [...]
 arxiv.org
Exoplanet-catalog – Exoplanet Exploration: Planets Beyond our Solar System
 exoplanets.nasa.gov
How many exoplanets are there? – Exoplanet Exploration: Planets Beyond our Solar System
NASA’s Exoplanet Exploration Program, the search for planets and life beyond our solar system.
 exoplanets.nasa.gov
The Nobel Prize in Physics 2019
The Nobel Prize in Physics 2019 was awarded "for contributions to our understanding of the evolution of the universe and Earth's place in the cosmos" with one half to James Peebles "for theoretical discoveries in physical cosmology", the other half jointly to Michel Mayor and Didier Queloz "for the discovery of an exoplanet orbiting a solar-type star"
 www.nobelprize.org
A Jupiter-mass companion to a solar-type star
The presence of a Jupiter-mass companion to the star 51 Pegasi is inferred from observations of periodic variations in the star's radial velocity. The companion lies only about eight million kilometres from the star, which would be well inside the orbit of Mercury in our Solar System. This object might be a gas-giant planet that has migrated to this location through orbital evolution, or from [...]
 ui.adsabs.harvard.edu
années-lumière | observatoire | exoplanète | planète | planète Jupiter | soleil | spectrographe | étoile | planète Mercure

Le calendrier de l'astronomie

De la Lagune à la pipe Une nuit de poussière d'étoiles Le principe holographique Les souris déglinguées Lever de Soleil au pôle sud Les filaments de poussière d'Orion A l'Est de la Lagune Le double amas de Persée 50 années-lumière pour rallier 51 Pegasi Silhouettes de la pleine lune Survoler Ganymède et Jupiter Boule de feu sur le lac Louise Le point d'interrogation NGC 7293, la nébuleuse de l'Hélice Tourbillon dans le ciel austral Moona Lisa La Croix d'Einstein Lumière cendrée sur la Sicile Palomar 6, amas globulaire pas comme les autres Lucy dans le ciel vers 8 astéroïdes la nébuleuse de la Tête de dauphin Le Crabe et la comète de Rosetta Bennu en relief La nébuleuse de la Tête de Fantôme En route vers le centre galactique La valse de Jupiter La nébuleuse de la Chauve-souris

 

image précédente
Le double amas de Persée
Ce joli champ d'étoiles s'étend sur environ trois pleines lunes (1,5 degrés) à travers l'héroïque constellation boréale de Persée.
image suivante
Silhouettes de la pleine lune
La lente montée dans le ciel de notre satellite naturel au-dessus d'un horizon dégagé est très impressionnante comme en témoigne cette vidéo temps réel.