Les volutes de Williamina Fleming

Les volutes de Williamina Fleming
Image Crédit & Copyright: Sara Wager

D'apparence chaotique, ces filaments entremêlés de gaz choqué visibles dans le ciel terrestre en direction de la constellation du Cygne constituent la partie occidentale de la nébuleuse du Voile. Prise dans sa totalité, la nébuleuse du Voile est tout ce qui reste d'une étoile massive de la Voie Lactée. Il y a plus de 5000 ans de cela, cette étoile explosa en supernova. L'onde de choc commença alors à se propager dans le milieu interstellaire, poussant devant elle et ionisant la matière rencontrée en chemin. Il faut considérer ces filaments un peu comme les vaguelettes se formant à la surface d'un étang quand la chute d'une pierre trouble sa surface. Le rayonnement intense de la supernova a par ailleurs ionisé les atomes constituant le matériau interstellaire, l'hydrogène émettant en rouge, le soufre en vert et l'oxygène en bleu lorsqu'ils récupèrent leurs électrons. À cette époque, le nuage en expansion était certainement aussi brillant qu'un croissant de Lune, et resta visible pendant plusieurs semaines. Egalement connue sous le nom de boucle du Cygne, la nébuleuse du Voile s'étend à présent d'une extrémité à l'autre sur un champ apparent de 3°, l'équivalent de 6 pleines lunes. Cela se traduit par un diamètre de 70 années-lumière à la distance estimée de 1500 années-lumière de la Terre. Cette image ne couvre qu'un tiers de ce champ. Appelé Triangle de Pickering selon la tradition qui voulait que les honneurs de la découverte aillent au directeur de l'observatoire, ce complexe triangulaire de filaments devrait en toute justice être connu sous le nom de Volutes de Fleming, du nom de Williamina Fleming, la femme qui en fit réellement la découverte sur une plaque photographique.

L'image d'astronomie du jour (Astronomy Picture Of the Day - APOD)
Traduction réalisée par Didier Jamet
> lire le texte original sur le site de la NASA
Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)
Représentant technique de la Nasa : Jay Norris
Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

à lire aussi...
Les constellations
L'atlas des constellations de Ciel des Hommes vous permet d'explorer les principales étoiles, nébuleuses, galaxies et autres objets du ciel profond
La Galaxie d’Andromède, M 31, est l’objet céleste le plus lointain visible à l’œil nu. Elle est distante de 2,2 millions d’années lumière, ce qui signifie que la pale tache de lumière que chacun peut apercevoir les soirs d’été a été émise à l ‘époque où nos ancêtres Australopithèques commençaient à aménager des abris pour se protéger du froid et des prédateurs… Saisissant vertige de l’Espace et du Temps dû à la vitesse prodigieuse, mais limitée, de la lumière. Que serons devenus les Hommes quand arrivera sur Terre la lumière émise aujourd’hui ?…
à lire aussi...
Année lumière
Voici la représentation classique d’un atome d’hélium. Son noyau est constitué de deux neutrons et de deux protons. Il est entouré de deux électrons situés dans le nuage électronique.
à lire aussi...
Atome
Le ciel au dessus de Genève avec des nuages, la Lune, Vénus, et un coucher de Soleil.
à lire aussi...
Ciel
L'astronomie débute par l'observation du ciel, qu'elle ne définit pas rigoureusement. Le ciel commence au-dessus de notre tête, regroupant oiseaux et étoiles.
Voici la représentation classique d’un atome d’hélium. Son noyau est constitué de deux neutrons et de deux protons. Il est entouré de deux électrons situés dans le nuage électronique.
à lire aussi...
Electron
"La nuit étoilée à Saint-Remy", de Van Gogh.<br>Pour voir l'Univers tel qu'il est, il faut soit la rigueur du scientifique, soit la sensibilité de l'artiste.Tout le reste n'est qu'illusion...
à lire aussi...
Etoile

D'autres images d'astronomie...

Le long du Voile occidental
6 septembre 2018
Le long du Voile occidental
La nébuleuse du Voile s'étend du environ 70 années-lumière et se situe à 1.500 années-lumière de la Terre, dans la constellation du Cygne

Ailleurs sur le web

Chandra :: Field Guide to X-ray Sources :: Supernovas & Supernova Remnants
An explanation of cosmic X-ray sources, from black holes to galaxy clusters, as well as a review of the history of X-ray astronomy, what X-rays are and how they are produced.
 chandra.harvard.edu
[astro-ph/0104243] A Detailed Analysis of a Cygnus Loop Shock-Cloud Interaction
 arxiv.org
Application Error
 archive.stsci.edu
Pickering's triangle
Pickering's triangle in the Veil complex
 www.swagastro.com
Fleming's Triangular Wisp
 www.davidcortner.com
Women Working, 1800-1930
An exploration of women's impact on the economic life of the United States between 1800 and the Great Depression
 ocp.hul.harvard.edu
années-lumière | années-lumière | atomes | atomes | chaos | chaos | ciel | ciel | constellation | constellation | découverte | découverte | électrons | étoile

Le calendrier de l'astronomie

Le casque de Thor Entre Abell 347 et NGC 891 Le point sur notre visiteur interstellaire Messier 5 par Hubble Une année de pleines lunes Jet sur Chury L'horloge astronomique de Prague La nébuleuse variable d'Hubble Le point sur NGC 1055 Les volutes de Williamina Fleming La Lune en couleurs Un ciel souriant au-dessus de Los Angeles La très étrange comète Machholz Les Pléiades dans la panade Une rose pour Caroline Lé nébuleuse de la Tarentule La grande étoile filante du 14 novembre Le sourire de la Lune NGC 7822 : étoiles et piliers de poussières dans l'infrarouge Le rover Curiosity prend un selfie sur Mars Le Chariot de la Grande Ourse sur Pyramid Mountain Oumuamua, l'astéroïde interstellaire Alnitak Alnilam Mintaka Au bord du cratère Shorty À la croisée des horizons Notre histoire en une minute Une saison d'ouragans Perturbation sur Jupiter La grande nébuleuse d'Orion M33, la galaxie du Triangle
image précédente
Le point sur NGC 1055
image suivante
La Lune en couleurs