Bulle Lyman-alpha

Bulle Lyman-alpha
Crédit: NASA / ESA, CXC, JPL-Caltech, STScI, NAOJ, J.E. Geach (Univ. Durham) et al.
Illustration: NASA/CXC/M.Weiss

Appelé bulle Lyman-alpha, un énorme nuage d’hydrogène couvre une distance de plusieurs centaines de milliers d’années-lumière sur la partie gauche de l’image. Il s’agit d’une mosaïque d’images prises en rayons X, en optique et dans l’infrarouge à la fois depuis l’espace et des observatoires terrestres. La gigantesque structure ressemblant à une amibe est vue dans l’état où elle se trouvait quand l’Univers n’avait pas plus de 2 milliards d’années d’existence, soit il y a environ 12 milliards d’années. Les bulles Lyman-alpha sont ainsi appelées car elles émettent fortement dans la ligne d’émission Lyman-alpha de l’hydrogène. Normalement, l’émission Lyman-alpha est dans l’ultraviolet, mais les gouttes Lyman-alpha sont si lointaines que leur lumière est décalée vers le rouge, et deviennent donc visibles en optique. Les données X (en bleu) indiquent la présence d’un trou noir supermassif s’alimentant au sein d’une galaxie active se trouvant elle-même à l’intérieur de la goutte. La partie droite de l’image illustre le fait que les radiations et les éjections de la galaxie active sont fortement suspectés d’être la source d’énergie et de chauffage de l’hydrogène de la bulle. Les bulles Lyman-alpha pourraient représenter un stade précoce de la formation des galaxies, où le chauffage serait si intense qu’il commencerait à limiter la vitesse de croissance des galaxies actives et de leurs trous noirs supermassifs.

L'image d'astronomie du jour (Astronomy Picture Of the Day - APOD)
Traduction réalisée par Didier Jamet
> lire le texte original sur le site de la NASA
Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)
Représentant technique de la Nasa : Jay Norris
Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

Dans notre dictionnaire de l'astronomie...

La Galaxie d’Andromède, M 31, est l’objet céleste le plus lointain visible à l’œil nu. Elle est distante de 2,2 millions d’années lumière, ce qui signifie que la pale tache de lumière que chacun peut apercevoir les soirs d’été a été émise à l ‘époque où nos ancêtres Australopithèques commençaient à aménager des abris pour se protéger du froid et des prédateurs… Saisissant vertige de l’Espace et du Temps dû à la vitesse prodigieuse, mais limitée, de la lumière. Que serons devenus les Hommes quand arrivera sur Terre la lumière émise aujourd’hui ?…
à lire aussi...
Année lumière

D'autres images d'astronomie...

L'inflation de l'Univers

Ailleurs sur le web

Lyman series - Wikipedia
 en.wikipedia.org
Chandra :: Field Guide to X-ray Sources :: Quasars & Active Galaxies
An explanation of cosmic X-ray sources, from black holes to galaxy clusters, as well as a review of the history of X-ray astronomy, what X-rays are and how they are produced.
 chandra.harvard.edu
Chandra :: Field Guide to X-ray Sources :: Supermassive Black Holes
An explanation of cosmic X-ray sources, from black holes to galaxy clusters, as well as a review of the history of X-ray astronomy, what X-rays are and how they are produced.
 chandra.harvard.edu
Chandra :: Photo Album :: Lyman Alpha Blobs :: June 24, 2009
Information about the Chandra X-ray Observatory, which was launched on July 23, 1999, its mission and goals, and the people who built it.
 chandra.harvard.edu
[0904.0452] The Chandra Deep Protocluster Survey: Ly-alpha Blobs are powered by heating, not cooling
 arxiv.org
Ned Wright's Javascript Cosmology Calculator
 www.astro.ucla.edu
WMAP- Age of the Universe
Public access site for The Wilkinson Microwave Anisotropy Probe and associated information about cosmology.
 map.gsfc.nasa.gov
Electromagnetic Spectrum
 hyperphysics.phy-astr.gsu.edu
Cool Cosmos
 coolcosmos.ipac.caltech.edu
années-lumière | années-lumière | astronomie | astronomie | cosmos | cosmos | éjection | énergie

Le calendrier de l'astronomie

Trois galaxies dans le Dragon Bulle Lyman-alpha Périhélie et aphélie sont dans le ciel Grande Ourse sur le Mont Rushmore L’atterrissage mouvementé de Genesis Matériau noir inconnu sur Mercure La nébuleuse Trifide en étoiles et poussières La Rivière Noire qui mène à Antarès Les pulsars gamma de Fermi Le Donjon de l'Aigle Tempête de nuages noctiluques Un appel aux étoiles proches L'enfant du Krakatoa ne veut pas dormir Jupiter et les lunes Les nébuleuses par absorption du Caméléon L’amas de galaxies d’Hercule Les flambées d'étoiles de M94 Une éclipse sur la Grande Muraille De la Lune à la Terre Apollo 11, un nouveau Monde La nébuleuse de la tête de Cheval La nébuleuse de la Lagune en gaz, poussières et étoiles Une nouvelle cicatrice d’impact sur Jupiter Grande éclipse sur l’immense Chine L'Aigle rentre au bercail La Couronne dans toute sa splendeur NGC 1097, l'oeil était dans le ciel Une couronne aurorale florale La Voie lactée enjambe la Tour du Diable 6 minutes et 42 secondes, la croisière s'éclipse L’impact sur Jupiter vu par Hubble