RSS
Ciel des Hommes

Taches solaires

article de Fabrice Mottez

paru le 30 juin 2002

Zones sombres apparaissant sur la photosphère du Soleil.

Les taches paraissent sombres car elles sont moins chaudes, donc moins lumineuses que les régions alentour.

La température au centre d'une tache est de l'ordre de 3700 kelvins (contre 6000 pour les régions alentour).

Le champ magnétique y est très élevé. En général les taches apparaissent en groupe. Les taches où le champ magnétique "sort" du Soleil sont associées à des taches où il "rentre".

La partie centrale des taches (l'ombre) est entourée d'une région moins sombre appelée pénombre. Bien qu'elle paraisse sombre, l'ombre d'une tache est encore très brillante. La brillance d'une tache n'est que de 5 à 15 % moindre que celle des régions alentour.

Les taches solaires peuvent durer quelques semaines. On les observe surtout dans une bande de trente degrés de latitude de part et d'autre de l'équateur. Les dimensions typiques des taches sont de l'ordre de quelques dizaines de milliers de kilomètres (le rayon du Soleil vaut 700 000 km).

L'observation des taches solaires est aisée. Elle est à la portée des petit instruments dont disposent les amateurs. MAIS ATTENTION ! On ne doit jamais regarder le Soleil directement à travers des jumelles, une lunette ou un télescope, même en utilisant des filtres ! On doit observer celui-ci en projetant son image à travers l'instrument sur une feuille de papier. Les yeux sont précieux, tachons de les garder.

 

précédent
définition précédente
Sursauts gamma
suivant
définition suivante
Téthys
Taches solaires en lumière visible vues par la sonde SOHO.
Crédit : SOHO - NASA - ESA

 

Gros plan sur une tache solaire
Crédit : Vacuum Tower Telescope, NSA, NOAO

 

dictionnaire de l'astronomie
Kelvin

Kelvin

Photosphère

Taches solaires

Taches solaires

© Ciel des Hommes 2001-2017 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter
eclipse du 4 mai 2004 | astre a cote de la lune | la carte de l univers |