RSS
Ciel des Hommes

Algol

article de Fabrice Mottez

paru le 24 février 2003

Algol (ou beta Persée) est l’étoile binaire à éclipses la plus connue. Algol A et B, deux étoiles très proches tournent l’une autour de l’autre dans un plan proche de l’axe de visée des observateurs terrestres. On voit donc les deux étoiles s’éclipser régulièrement. Bien qu’on ne puisse séparer visuellement les deux étoiles, on sait qu’elles forment un système double, et on connaît ses caractéristiques.

Il y a en fait au moins trois étoiles, peut être quatre, tournant les unes autour des autres. La plus brillante, Algol A, a 3,7 fois la masse du Soleil, 3,4 fois son diamètre et brille 120 fois plus fort. Malgré une centaine d’années lumières de distance, cette étoile est très brillante dans notre ciel.

Algol B a 0,8 fois la masse du Soleil, 5 fois son éclat, et 3,4 fois son rayon (si elle est sphérique). Algol A et B tournent l’une autour de l’autre en 68 heures, elles sont éloignées de seulement 0,2 unités astronomiques. C’est un système binaire serré, Algol B remplit vraisemblablement le lobe de Roche d’Algol A, il y a vraisemblablement des échanges de matière entre les deux étoiles.

Algol C a 1,7 fois la masse du Soleil, 10 fois son éclat, est plus éloignée des deux autres autour desquelles elle tourne en presque deux ans.

On suspecte une quatrième étoile, massive, qui tournerait autour des trois autres en environ deux siècles.

Algol est une source imprévisible de rayonnements X et radio, ce qui est compatible avec l’hypothèse d’échanges de matière entre les étoiles A et B.

 

précédent
définition précédente
Aldébaran
suivant
définition suivante
Amas d'étoiles
Evolution de l’éclat de la binaire Algol A et B. Leur éclat varie lorsqu’une étoile éclipse l’autre.
Crédit : nasa

 

dictionnaire de l'astronomie
Algol

Algol

Ciel

Ciel

Lumière

© Ciel des Hommes 2001-2017 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter
sonde cassini images |