RSS FB TW
Ciel des HommesHomepage

Crédit : Helene Solberg

+
Voici l’objet volant mystérieux qui est apparu dans le ciel d’Asker, en Norvège. [...]

Crédit : Thierry Legault

+
L’énigmatique OVNI norvégien n’était autre qu’un avion ! (pas celui représenté s [...]

Crédit : Jim Rufo, PSC.

+
Il existe encore bien d’autres sources de faux OVNI. Les nuages lenticulaires co [...]
Un si bel Ovni...

texte de Laurent Laveder

publié le 29-11-2002

Mardi 19 novembre, dans l’après-midi, un couple de Norvégiens est le témoin d’une étrange apparition dans le ciel d’Asker, à l’ouest d’Oslo : un objet mystérieux suivi d’un panache orange. La vidéo est surprenante, mais l’explication n'a finalement rien de surnaturel.

dictionnaire
Azimut

Azimut

Ciel

Ciel

Planète

Planète

Satellite

Satellite

Vénus

Vénus

La vidéo de l’OVNI !

En Norvège, les journées de novembre sont très courtes. A si haute latitude (près de 60° de latitude nord), le Soleil se couche en tout début d’après midi. Ce mardi 19 novembre 2002, le ciel est d’une grande pureté. Helene Solberg aperçoit vers l’ouest quelque chose qu’il convient étymologiquement d’appeler OVNI (Objet Volant Non Identifié) – les anglophones leur attribuent l’acronyme UFO, ce qui signifie Unidentified Flying Object. Il s’agit d’un objet d’aspect cométaire à queue orange.

Environ 8 minutes plus tard, il disparaît à l’horizon sud. Entre temps, elle appelle son mari qui observe lui aussi le phénomène.

Le matin même, le couple avait tenté de filmer les Léonides à l’aide d’une caméra vidéo posée sur la table du salon. M. Solberg propose à son épouse de filmer le mystérieux objet.

Elle réalise une vidéo de trois minutes qu’elle envoie à l’édition Internet d’Aftenposten, un journal norvégien, espérant que quelqu’un identifiera l’OVNI.

Un simple avion

Vous vous dites peut-être que l’objet ressemble au panache d’un avion ! Mais le couple affirme que ça ne ressemblait en rien à un avion et de plus, qu’il n’a jamais vu d’avion dans cette partie du ciel. Et pourtant, 5 jours plus tard, le site Web d’Aftenposten donne l’explication : Clas Svahn, un chercheur suédois, affirme qu’il s’agit bel et bien d’un avion vu sous des conditions de visibilité assez rares.

En effet, les radars militaires gardent trace d’un avion empruntant la même trajectoire au même moment. Ce jour là, le ciel était particulièrement clair et l’air très froid à l’altitude où circulait l’avion (11 400 m). La vapeur d’eau des réacteurs se transformait donc en cristaux de glace. Le Soleil, à peine couché, illuminait encore le ciel à cette altitude, colorant les cristaux de teintes allant de l’orange profond (quand l’avion était en direction de l’ouest) au jaune clair (à mesure qu’il approchait du sud, non loin de l’azimut de coucher du Soleil).

Clas Svahn, membre de la sérieuse UFO-Sverige, précise que ce n’est pas la première fois qu’un avion vu sous ces conditions est pris pour un OVNI. L’explication est finalement toute simple pour qui connaît la réponse.

Des OVNI communs

Alors quelle leçon tirer de tout cela ? Il n’est en rien ridicule de vouloir rapporter une observation que l’on ne saurait expliquer. Le ciel est riche en « apparitions » qui vont des nuages lenticulaires souvent pris pour des OVNIS, à la planète Vénus, indétectable par les radars et que des pilotes de l’armée ont déjà pris en chasse au cours de la seconde guerre mondiale.

Que dire aussi des OVNI d’origine humaine, parmi lesquels on peut citer les satellites secrets militaires NOSS qui naviguent parfois en trio (pouvant former un triangle isocèle déconcertant dont l’auteur de cet article a lui-même été témoin), les ballons-sondes à l’enveloppe très réfléchissante et les rentrées atmosphériques de débris spatiaux.

Et c’est sans compter sur l’imagination humaine qui a souvent tendance à amplifier, déformer et biaiser les observations, faisant d’un nuage un vaisseau extraterrestre aux allures menaçantes !

Rester objectif

Il faut donc garder la tête froide et en parler autour de soi, en parfaite objectivité, jusqu’à ce qu’une personne vous en donne l’explication. Il est en effet très rare qu’un phénomène observé par de nombreux témoins indépendants reste inexpliqué. Cela arrive.

On peut faire un parallèle avec la foudre en boule. C’est un phénomène atmosphérique reconnu scientifiquement depuis quelques années à peine.

Pourquoi la communauté scientifique a-t-elle résisté si longtemps avant de reconnaître son existence ? Deux raisons à cela. D’une part, la foudre en boule ne survient que très rarement, d’où un scepticisme légitime. D’autre part, le processus qui l’engendre commence tout juste à être compris. Alors comment reconnaître quelque chose qui n’a apparemment pas de raison physique d’exister !

Les OVNI sont une affaire de croyance. Tant qu’ils n’existeront que par le biais de témoignages humains, les scientifiques ne pourront pas les reconnaître ; La science est avant tout affaire de preuve et d’expérimentation.

Mais il n’empêche que nous aimons tous frissonner avec de telles histoires fantastiques, c’est pourquoi les histoires d’OVNI ont encore de beaux jours devant elles.