RSS
Ciel des Hommes

Dans un détecteur d'antineutrinos de Daya Bay

Lundi 23 mai 2016

Pourquoi y a-t-il plus de matière que d'antimatière ? Pour mieux comprendre ce paradoxe de physique fondamentale, la Chine et les Etats-Unis ont suscité la création de l'expérience de neutrinos de Daya Bay. Tapie sous un épais manteau rocheux situé à une cinquantaine de kilomètres de Hong Kong, en Chine, huit détecteurs traquent les antineutrinos émis par 6 réacteurs nucléaires tout proches. On voit ici l'intérieur d'un de ces détecteurs tapissé de détecteurs de photons qui amplifient la très faible lumière émise par les antineutrinos lorsqu'ils interagissent avec les fluides dans lesquels baignent les détecteurs. Les premiers résultats semblent indiquer un taux étonnamment élevé de transformation d'un type d'antineutrino en un autre, à un rythme qui, s'il était confirmé, pourrait impliquer l'existence d'un type de neutrino encore jamais détecté. Cette découverte impacterait également notre compréhension des réactions entre particules fondamentales qui se sont produites au cours des toutes premières secondes du Big Bang.

afficher l'image en plus grand | afficher encore plus grand

 

Image Crédit & Copyright: DOE, Berkeley Lab - Roy Kaltschmidt, photographe

Traduction réalisée par : Didier Jamet  > lire le texte original

Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)

Représentant technique de la Nasa : Jay Norris

Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

suivant
image précédente
Vents contraires autour de LL Orionis
suivant
image suivante
La Voie lactée sur Spanish Peaks

> voir le calendrier

APOD 1605
© Ciel des Hommes 2001-2017 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter