RSS
Ciel des Hommes

Un microscope de l'espace et du temps

Mardi 2 septembre 2014

L'espace et le temps conservent-ils leurs propriétés à très petite échelle ? Afin d'explorer le domaine très exotique de la minuscule longueur de Planck, là où des effets quantiques normalement imperceptibles pourraient devenir dominants, un nouvel instrument, appelé holomètre (contraction de « interféromètre holographique »), a commencé à fonctionner au Fermilab près de Chicago dans l'Illinois, Etats-Unis d'Amérique. Les scientifiques qui ont conçu cet instrument cherchent à déterminer si d'infimes secousses d'un miroir situé au centre du dispositif pourraient être le signe d'un bruit holographique. Sur cette image, on voit un des miroirs d'un prototype d'holomètre. Même si la détection d'un bruit holographique serait incontestablement révolutionnaire, la mise en évidence d'un tel bruit à l'échelle d'un laboratoire en surprendrait plus d'un. Une des raisons de cette éventuelle surprise tient au postulat d'invariance de Lorentz tiré de la relativité restreinte d'Einstein, qui énonce notamment que toutes les échelles de longueur doivent paraître contractées à un observateur en mouvement relatif, y compris la minuscule échelle de Planck. Il n'en reste pas moins que beaucoup sont curieux de voir ce que donnera cette expérience unique en son genre.

afficher l'image en plus grand | afficher encore plus grand

 

Image Crédit: C. Hogan, Fermilab

Traduction réalisée par : Didier Jamet  > lire le texte original

Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)

Représentant technique de la Nasa : Jay Norris

Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

suivant
image précédente
Ondes de gravité luminescentes sur le Tibet
suivant
image suivante
M6, l'amas du Papillon

> voir le calendrier

APOD 1409

D'autres images...

© Ciel des Hommes 2001-2017 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter
alpha du centaure image dans le ciel | alpha du centaure image dans le ciel | composition chimique du soleil |