apod
RSS FB TW
Ciel des HommesHomepage
130308
RSSvendredi 8 mars 2013 ++ Crédit: NASA, ESA, Hubble Heritage/ESA-Hubble Collaboration - Remerciements: Nick Rose
En regardant au travers d'Abell 68

Saviez-vous qu'il était possible d'utiliser un amas de galaxies en guise de télescope ? C'est en réalité plus facile que vous ne pourriez le penser car les amas de galaxies lointains se comportent naturellement comme de fortes lentilles gravitationnelles. En accord avec la théorie de la relativité générale d'Einstein, la masse de l'amas, dominée par la matière noire, courbe la lumière et engendre des images agrandies et déformées de galaxies encore plus lointaines situées derrière l'amas. Cette image infrarouge du télescope spatial Hubble illustre l'effet de télescope gravitationnel qui se produit pour Abell 68. C'est l'astronome amateur Nick Rose qui l'a décryptée à l'occasion du concours des trésors cachés d'Hubble organisé par l'Agence spatiale européenne. En plaçant votre curseur sur l'image se trouvant sur cette page se signalent quatre points d'intérêt. En haut à gauche, les cercles 1 et 2 entourent deux images de la même galaxie d'arrière plan obtenues par effet de lentille gravitationnelle. Il est amusant de noter que la deuxième image évoque très fortement un alien du vénérable jeu vidéo Space Invaders ! Le troisième cercle signale une galaxie, faisant partie de l'amas, dépouillée de son gaz alors qu'elle trace son chemin dans le dense milieu interstellaire. Enfin l'ellipse comprend les images déformées et étirées de nombreuses galaxies d'arrière plan. L'amas Abell 68 se trouve à quelque 2,1 milliards d'années-lumière de nous dans la constellation du Petit Renard. La région centrale de l'amas couverte dans cette image d'Hubble représente un champ de plus de 1,2 million d'années-lumière de long.

traduction réalisée par : Didier Jamet  > lire le texte original

Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (USRA)

Représentant technique de la Nasa : Jay Norris

Un service de : LHEA de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.


apod