RSS
Ciel des Hommes

Glace au nord de Mercure

Samedi 1er décembre 2012

Mercure, la planète la plus proche du Soleil, n'est sans doute pas l'endroit auquel on penserait en premier pour organiser des jeux olympiques interplanétaires d'hiver. Cependant de nouvelles données de la sonde Messenger indiquent qu'elle détient bien à sa surface de la glace d'eau dans certains cratères perpétuellement à l'ombre au voisinage de son pôle nord. Cette hypothèse était déjà apparue il y a plusieurs années, lorsque des images radar de cette région y avaient révélé des zones hautement réfléchissantes. Apparaissant en jaune sur cette carte obtenue par projection des images de Messenger, ces régions réfléchissant les ondes radar correspondent au plancher et aux parois de cratères d'impact entourant le pôle nord. Lorsqu'on s'éloigne du pôle, la glace d'eau n'est plus présente que dans le secteur nord des cratères. Le spectromètre à neutrons de Messenger ainsi que des modèles thermiques indiquent que le matériau contenu dans ces régions a un contenu en hydrogène semblable à celui d'une glace d'eau presque pure, et se trouve piégé dans une zone dont la température n'excède jamais les 100° Kelvin (- 173°C). Cette glace de Mercure serait le reliquat d'impacts de comètes, préservée des feux du Soleil dans des cratères où règne une nuit éternelle, tout comme on en trouve sur la Lune.

afficher encore plus grand

 

Credit: NASA / JHU Applied Physics Lab / Carnegie Inst. Washington

Traduction réalisée par : Didier Jamet  > lire le texte original

Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (UMCP)

Représentant technique de la Nasa : Jay Norris

Un service de : ASD de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.

suivant
image précédente
Nébuleuses dans le Cygne
suivant
image suivante
Gegenschein au-dessus du Chili

> voir le calendrier

APOD 1212

D'autres images...

© Ciel des Hommes 2001-2018 | mentions légales | liens | fil RSS | plan du site | newsletter | nous contacter