apod
RSS FB TW
Ciel des HommesHomepage
120114
RSSsamedi 14 janvier 2012 Crédit: Hubble Heritage Team, NASA
NGC 6369, nébuleuse du Petit Fantôme

Cette belle nébuleuse planétaire, cataloguée sous le nom de NGC 6369, a été découverte par l'astronome du 18ème siècle William Herschel en utilisant un télescope pour explorer la constellation du Serpentaire ( Ophiuchus en latin). Ronde et d'aspect planétaire, la nébuleuse est aussi relativement pâle et a été surnommée la Nébuleuse du Petit Fantôme. En général, les nébuleuses planétaires n'ont aucun rapport avec les planètes puisqu’elles sont créées à la fin de la vie des étoiles de type solaire, lorsque leurs couches extérieures s'étendent dans l'espace, tandis que le coeur de l'étoile se contracte pour devenir une naine blanche. La naine blanche transformée, visible près du centre, rayonne fortement dans les longueurs d'onde ultraviolettes et fournit l'énergie nécessaire à l'expansion de l'illumination de la nébuleuse. Des détails et des structures étonnamment complexes dans NGC 6369 sont révélées sur cette image couleur réalisée d'après les données du télescope spatial Hubble. L'anneau principal de la nébuleuse mesure environ une année-lumière de diamètre et la lumière des atomes d'oxygène, d'hydrogène et d'azote (tous trois ionisés) est colorée respectivement en bleu, vert et rouge. A plus de 2000 années-lumière de la Terre, la Nébuleuse du Petit fantôme laisse entrevoir le destin de notre Soleil, qui devrait produire sa propre nébuleuse planétaire dans à peine 5 milliards d'années environ.

traduction réalisée par : Didier Jamet  > lire le texte original

Auteurs et éditeurs : Robert Nemiroff (MTU) & Jerry Bonnell (USRA)

Représentant technique de la Nasa : Jay Norris

Un service de : LHEA de NASA / GSFC & Michigan Tech. U.


apod